100 000 immigrants turcs pourraient être privés de la double nationalité autrichienne

0
415
Passeports turc et autrichien. Images Wikimedia.

Jusqu’à 100 000 Autrichiens ayant la double nationalité turque pourraient se voir retirer leur passeport autrichien alors que les tribunaux du pays enquêtent sur les violations de lois sur la double nationalité.

Les Turcs, devenus citoyens autrichiens naturalisés, sont accusés d’avoir repris la citoyenneté turque pour voter aux élections turques par le Parti de la liberté (FPÖ) contre la migration de masse.

En Autriche, il est illégal pour les citoyens de détenir une citoyenneté étrangère sans autorisation expresse – ce qui est rare. Une liste de 100 000 personnes qui auraient enfreint les lois sur la double nationalité du pays et dont la citoyenneté autrichienne devrait être révoquée a maintenant été diffusée, rapporte Sveriges Radio.

« Ces personnes n’auraient pas dû, après avoir été citoyens autrichiens, reprendre la nationalité turque sans autorisation », a déclaré le directeur du département de l’administration de la ville de Vienne, Werner Sedlak, qui s’occupe de nombreux cas, étant donné que tant de personnes d’origine turque vivent dans la capitale autrichienne.

Depuis son arrivée au pouvoir, le ministère de l’Intérieur, sous la direction de Herbert Kickl, membre du FPÖ, a distribué la liste de 100 000 personnes introduite pour la première fois en 2017 à diverses administrations locales pour enquêter. Jusqu’à présent, 70 citoyens turcs ont été informés de la révocation de leur citoyenneté autrichienne conformément à la législation autrichienne en vigueur depuis longtemps.

Plusieurs des personnes ayant la double nationalité ont intenté des actions en justice en rapport avec les notifications.

Vienne ayant à elle seule 18 000 cas à examiner, la décision de révoquer ou non la citoyenneté ne devrait pas être prise rapidement.

Ces cas font suite à plusieurs autres mesures destinées à la diaspora turque en Autriche, qui a voté massivement pour le président turc islamiste Recep Tayyip Erdogan plus tôt cette année et qui a été au centre d’un débat sur l’assimilation.

Après la tentative de coup d’État en Turquie en 2016, les Turcs sont descendus dans les rues de Vienne, amenant le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Sebastian Kurz, à proclamer que les Autrichiens d’origine turque devraient être loyaux envers l’Autriche ou rentrer chez eux en Turquie.

Une déclaration similaire a été faite plus tôt cette année par le vice-chancelier et dirigeant du FPÖ Heinz-Christian Strache à la suite des élections nationales turques. Strache a écrit un post sur Facebook en disant : « Je recommande à tous les Turcs d’Autriche qui ont voté pour Erdoğan de retourner en Turquie ! »

Source: Breitbart / Chris Tomlinson

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !