L’odyssée d’une adolescente allemande partie faire le djihad prend fin avec sa capture à Mossoul

0
480

Une adolescente allemande de 16 ans, qui s’est enfuie de chez ses parents pour rejoindre l’État islamique, a été capturée dans la ville de Mossoul, dans le nord de l’Irak.

Linda W., de la ville de Pulsnitz, non loin de Dresde, faisait partie d’un groupe de 20 djihadistes capturés la semaine dernière après la libération de la ville par les forces gouvernementales, rapporte le New York Post.

Les autorités ont découvert la jeune allemande cachée dans un tunnel avec un groupe de femmes, certaines portant des gilets suicides, qui étaient membres de la « police des moeurs » de l’Etat islamique.

Initialement, les forces irakiennes pensaient avoir trouvé un groupe d’esclaves yazidies kidnappées, en raison de leur mauvaise compréhension de l’arabe.

Les images de l’adolescente au moment de sa capture dans les décombres de Mossoul, seconde ville d’Irak, la montrent frêle et couverte de poussière, alors que des militaires irakiens l’entourent et la prennent en photo.

Linda W. était une adolescente comme les autres avant sa rapide transformation.

Linda W., qui était tombée amoureuse d’un musulman qu’elle avait rencontré sur internet, a rejoint le groupe terroriste en gagnant d’abord la Turquie depuis l’Allemagne. Puis ensuite la Syrie, sa destination finale. Elle a utilisé la carte de crédit et le passeport de sa mère pour réserver le vol et s’embarquer à bord de l’avion.

L’adolescente, décrite comme une « étudiante brillante », a dit à ses parents, le 1er juillet 2016, qu’elle allait rendre visite à une amie pour le week-end et qu’elle rentrerait le dimanche, a expliqué le Daily Mail. Elle n’est jamais revenue.

La mère de Linda W. a averti la police de la disparition de sa fille dès qu’elle a découvert que sa fille n’était pas à l’endroit où elle avait dit se rendre.

« Sous le matelas, dans sa chambre, la police a trouvé l’impression d’un billet d’avion pour Istanbul, a expliqué sa mère. J’étais choquée. Ma fille n’a jamais volé ni menti à propos de quoi que ce soit auparavant », a-t-elle déclaré. « Je suis dévastée par le fait que quelqu’un qu’elle a réussi à me cacher lui ait apparemment entièrement lavé le cerveau et persuadé de quitter le pays. »

La jeune fille a été trouvée pâle et apeurée par les forces gouvernementales irakiennes. Capture écran.

Dans le voisinage de la famille de Linda W., d’autres sont beaucoup moins indulgents envers l’adolescente et veulent que des poursuites soient engagées par les autorités allemandes

« Quelle imbécile pour avoir mêlé ses parents à ça ! », s’est exclamé un voisin qui vit près de la maison familiale d’où a fui la jeune fille l’année dernière. « Quelle sorte de personne peut joindre un groupe qui tue son propre peuple en Allemagne? J’espère qu’une cellule de prison l’attend à son retour, pas des fleurs. »

Une transformation rapide 

Linda W. avait changé son nom en Mariam et publié des photos d’elle sur Facebook portant un foulard islamique. Ses camarades de Pulsnitz la décrivent comme sociable avant qu’elle ne s’éloigne rapidement d’elles sans qu’elles ne comprennent pourquoi. Les autorités allemandes disent être encore en train de confirmer son identité avant de poursuivre leur enquête.

« Il y a de nouveaux éléments dans l’enquête criminelle qui vont faire l’objet d’un contrôle », a déclaré le procureur général Lorenz Haase. « Lorsque cette personne sera clairement identifiée, l’enquête va reprendre ».

Les responsables du renseignement allemands soupçonnent Linda W. d’avoir rejoint un groupe de militants de l’Etat islamique avant d’entrer illégalement en Irak, d’où ils projetaient de commettre des crimes contre l’État allemand.

L’Etat islamique a également radicalisé d’autres adolescents en Allemagne.

Un garçon de 13 ans d’Allemagne avait ainsi tenté de rejoindre l’Etat islamique en 2016 mais les autorités l’avaient intercepté à la frontière turco-syrienne.

 

Source : traduction libre d’un article (en anglais) paru dans Breitbart / Katherine Rodriguez

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*