Attentats islamistes en Europe: le phénomène va s’amplifier, estime un expert

0
152
Capture d'écran Youtube. L'Etat IslamiqueI a revendiqué l'attentat meurtrier de Londres, qui a fait trois morts et une quarantaine de blessés.

Louis Caprioli, spécialiste des réseaux islamistes, ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (DST), analyse les conséquences de l’attentat de Londres. Il livre sa vision extrêmement pessimiste des prochaines années pour la sécurité en Europe.

En début d’après-midi mercredi, en plein coeur de la capitale britannique, un homme lance son véhicule sur les passants sur le pont de Westminster qui enjambe la Tamise, menant au Parlement et à Big Ben. Peu après la sortie du pont, il emboutit sa voiture sur le bas-côté, puis en sort et court avec un couteau vers les grilles du Parlement, où la Première ministre Theresa May vient de s’exprimer devant les députés. Trois personnes ont été tuées dans l’attentat de Londres mercredi, ainsi que l’assaillant, selon un bilan révisé à la baisse, a annoncé jeudi Mark Rowley, le commandant de l’unité anti-terrorisme dans une déclaration devant Scotland Yard. Louis Caprioli, conseiller en sécurité pour Geos, spécialiste des réseaux islamistes, ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (DST), livre sa vision extrêmement pessimiste des prochaines années pour la sécurité en Europe.

Partagez vous l’idée que nous sommes entrés dans une nouvelle ère du terrorisme « low-cost » avec le démantèlement progressif de l’EI en Irak et en Syrie?

Non, nous sommes dans une certaine continuité, il n’y a pas de nouvelle phase. Les Anglais ont connu en 2013 ce type d’opération avec un militaire qui a été égorgé. Il existe de nombreux exemples comparables en France (La Défense, l’attaque de militaires, Nice, d’une synagogue, ou encore de militaires gardant une mosquée et l’attaque au Louvre en février dernier).

Pour les Britanniques, 4 ans se sont écoulés depuis leur dernier attentat en 2013. En France, nous vivons sous la menace terroriste permanente. Tout cela s’inscrit dans une stratégie de frappes, définies par le fondateur de la revue Inspire au Yémen,  Anwar al-Awlaki (ndlr: abattu par un drone américain en 2011), qui est la matrice de toutes les publications que l’EI a reprises à son compte. Cet américain d’origine yéménite a créé une revue papier et un site internet, très bien fait pour donner des conseils: comment faire des attentats, avec des bombes, des camions, des couteaux, etc.

© DR. Louis Caprioli, spécialiste des réseaux islamistes, ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (DST)

Cet attentat peut-il être considéré comme une réponse aux mesures d’interdiction en vol des ordinateurs prises par les Etats-Unis et le Royaume-Uni?

Je pense que ce phénomène a été lancé bien avant la décision prise par les Américains et les Britanniques. Ils sont frappés car ils sont tout simplement engagés en Irak. La preuve en est, que les Britanniques ont révélé avoir empêché une douzaine d’attentats terroristes depuis 2013.

Est-ce impossible pour des services de sécurité de détecter ce genre de passage à l’acte?

Si cet individu était inconnu des services de sécurité, le passage à l’acte est impossible à empêcher. S’il était fiché (ndlr: ce que vient de confirmer Theresa May endéclarant qu’il était en lien avec « l’extrémisme violent »), il a pu attirer l’attention sur les réseaux sociaux. Puis il ne s’est plus exprimé donc c’est compliqué pour les services. S’il avait eu des armes et explosifs, compte tenu de leur intérêt pour ce type de cible, les services l’auraient neutralisé. Sauf qu’il est passé en dessous du radar. C’est le même problème que pour la tentative au Louvre, l’attentat en Allemagne ou pour certains profils qui ont frappé en France. C’est quasi imparable si vous n’êtes pas dans un réseau terroriste qui va attirer l’attention. L’individu qui décide de mettre une bombe, il recherche des explosifs ou des armes et va attirer l’attention. Mais une voiture projetée sur des piétons, n’importe où dans Paris, vous ne pouvez pas empêcher ce type d’opérations.

Pensez-vous qu’il va encore y avoir des opérations plus organisées comme celles de Paris?

Je pense que si l’EI avait vraiment des capacités de frappes à l’extérieur, ils enverraient des commandos armés. C’est un signe de faiblesse mais cela montre que cette organisation a de l’influence auprès des individus qui n’ont aucune capacité à produire des attentats très dangereux. Le discours de Daech porte ses fruits, en dépit de ces faiblesses actuelles, les gens passent à l’action. Ce type d’opération a un effet médiatique considérable. Souvent les cellules dormantes sont neutralisées. En France, la DGSI neutralise en permanence des cibles qui se préparent. On est dans une période où on arrête en permanence des individus.

Que doit-on faire pour empêcher cette dynamique d’attentats?

Il faut renforcer les services. Pendant très longtemps cette idéologie concernait les États arabo-musulmans. Maintenant cela concerne les États-Unis et l’Europe avec des gens attirés par cette idéologie qui veulent nous punir. Ce phénomène nous échappe car il est religieux et nous n’avons aucune influence là-dessus. De plus, nous n’avons aucune légitimité, nous population française qui ne connaissons rien à l’islam. On est dans une position de faiblesse par rapport à cette idéologie.

Les attentats vont continuer. Ce phénomène, né il y a 40 ans, ne cesse de s’amplifier. Si l’EI est annihilé en Irak et en Syrie, ils basculeront sur l’Arabie Saoudite, car c’est la terre sainte et le grand ennemi d’Al Qaida et de Daech. Ils estiment que les Saoud ne sont pas des vrais musulmans et qu’il faut les chasser. Une majorité de combattants saoudiens sont allés combattre les américains en Irak. Si demain ce n’est plus possible, leur nouvelle cible sera l’Arabie Saoudite.

 

Source : Challenges.fr / Adrien Schwyter

L’article ici : https://www.challenges.fr/monde/europe/attaque-de-londres-pourquoi-la-dynamique-d-attentats-va-se-poursuivre-en-europe_462305

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*