« Bouton Rouge », l’application qui permet en Russie de suivre les manifestants en garde à vue

0
221

Les manifestants anti-Kremlin qui courent le risque régulier d’être arrêtés par la police reçoivent une aide technique qui leur permettra de se sentir un peu moins seul: une nouvelle application pour smartphones, « Bouton Rouge », destinée à permettre aux défenseurs des droits de l’homme de suivre en temps réel les personnes interpellées dans les manifestations.

L’innovation a vu le jour dans la société d’un jeune prodige de l’informatique de Saint-Pétersbourg, Alexandre Litreïev, 21 ans. Il est le résultat d’une collaboration entre son entreprise, une organisation des droits de l’homme OVD-Info, qui surveille les détentions, et le mouvement d’opposition Open Russia, fondé par le critique du Kremlin Mikhail Khodorkovsky.

Le système de notification, appelé Bouton Rouge, transmet automatiquement les coordonnées du poste de police où un manifestant est détenu. « En utilisant cette information, les défenseurs des droits de l’homme peuvent aider cette personne d’une certaine manière, comme l’envoyer un avocat », a expliqué à l’agence Reuters Alexandre Litreïev.

© Twitter/Litreïev

Le jeune programmeur se dit animé par des motivations politiques. « Quand je vois que les gens sont détenus et victimes de violence aux mains des autorités, et que les gens ne peuvent rien faire, je pense qu’il faut combattre », juge-t-il. Litreïev ne cache par ailleurs pas qu’il sympathise avec l’opposition libérale et qu’il participe parfois aux manifestations lui-même.

Quelque 5 500 personnes, aux dires de son créateur, ont déjà installé l’application, gratuite, sur leur téléphone portable. L’application permet également aux observateurs de suivre la façon dont les manifestations se déroulent car elles sont liées à une page spéciale de Twitter qui générera des cartes et des notifications. Elle est actuellement disponible pour les appareils sur iOS et Android. Une version pour Windows sera lancée en été. Et peut-être prête pour le 12 juin, jour de la manifestation organisée par le politicien de l’opposition Alexei Navalny, auteur d’une vidéo ravageuse sur la corruption supposée du premier ministre Dmitri Medvedev.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*