Ce que les services de renseignement russes veulent connaître des internautes

0
311

Le ministère de la Communication de la Russie a publié un projet de directive décrivant l’environnement technique auquel les «organisations de distribution de l’information» devront se conformer d’ici juillet 2018 ainsi que les types de données d’utilisateurs que ces «organisations» devront partager avec le Service fédéral de sécurité (FSB).

Ces prescriptions s’appliqueront à la liste croissante de messageries instantanées et de réseaux sociaux que compte la Russie, qui comprend jusqu’ici les géants du web Vkontakte, Odnoklassniki, Yandex, Rambler, Mail.ru et récemment Telegram et Snapchat.

À compter du 1er juillet 2018, ces sociétés seraient tenues par la loi de stocker toute la correspondance écrite et multimédia de leurs utilisateurs. Dans l’image ci-dessus, le site Meduza a décomposé la liste complète des données utilisateurs que la police fédérale russe prévoit de recevoir de toutes les «organisations de distribution d’information» enregistrées.

© Meduza

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*