Chassé des Etats-Unis, le site suprémaciste blanc américain The Daily Stormer manque son asile en Russie

0
232

Le célèbre site américain des mouvements suprémacistes blancs et neonazis américains The Daily Stormer est inaccessible à ses centaines de milliers d’utilisateurs depuis aujourd’hui en fin de journée.

Chassé hier de son hébergeur américain GoDaddy, qui lui avait posé un ultimatum, lundi, de trouver un autre gestionnaire de domaine, The Daily Stormer avait migré aujourd’hui dans une zone de domaine . ru (Russie). Toutefois pour seulement quelques heures, puisqu’aux alentours de 19 heures sa nouvelle adresse était devenue hors-ligne à son tour.

L’image de « Une » que présentait aujourd’hui le site américain.

Le Daily Stormer utilisait jusqu’à récemment les services du service d’hébergement GoDaddy. Le 14 août, l’entreprise américaine, qui gère des noms de domaine, avait annoncé qu’elle allait cesser de fournir ses services au site web d’actualité des mouvements suprémacistes blancs et neonazis. Un ultimatum de vingt-quatre heures avait été lancé par l’entreprise américaine au Daily Stormer pour trouver un autre gestionnaire de domaine, après quoi elle désactiverait DailyStormer.com.

Inaccessible sous son adresse habituelle DailyStormer.com dès ce matin – et révoqué par Google -, le site web aux articles et commentaires souvent injustes mais toujours tranchés a fonctionné quelques heures en journée à l’adresse DailyStormer.ru, enregistrée le 15 août pour une période d’une année auprès de la société russe RU-CENTER. Peu après 19h, cette dernière adresse ne fonctionnait toutefois plus.

La ligne éditoriale du Daily Stormer ne laisse personne indifférent.

Le 13 août le Daily Stormer avait publié un article critiquant la jeune femme tuée lors du rassemblement d’extrême droite de Charlottesville, samedi. Le lendemain, l’entreprise américaine GoDaddy, qui gère des noms de domaine, avait annoncé qu’elle allait cesser de fournir sous 24 heures ses services au site web d’actualité The Daily Stormer pour trouver un autre gestionnaire de domaine.

Cette mésaventure faite au Daily Stormer intervient dans un contexte tendu aux Etats-Unis suite aux événements de Charlottesville où une jeune femme avait été tuée en marge d’un rassemblement d’extrême droite. Le président américain Donald Trump avait été critiqué dans la foulée pour ses prises de position ambigües sur ces violences.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*