Le chef de la diplomatie russe admet l’implication de son pays dans la guerre en Ukraine

0
183
Sergueï Lavrov répondait aux questions des journalistes lors du Primakov Readings International Forum à Moscou, le 30 juin. Image Ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a reconnu pour la première fois, hier au cours du « Primakov Readings International Forum », qui se tient à Moscou, que son pays était directement impliqué dans la guerre dans le Donbass ukrainien.

Sergey Lavrov: Everything depends on who looks at this or other situation. I don’t know whether the political community thinks that we are playing in the wrong league. I have read and heard much criticism regarding our decision to join the fight in Donbass and in Syria.

Intervenant devant les journalistes, et de nombreuses personnalités dont l’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger, le chef de la diplomatie russe a déclaré : « J’ai lu et entendu beaucoup de critiques concernant notre décision de joindre le combat dans le Donbass et en Syrie. »

Le ministre des affaires étrangères répondait à une question sur la ligne adoptée par la Russie sur la scène internationale. « Est-ce acceptable pour la Russie, compte tenu de sa position internationale, de garder le silence et de reconnaître le coup d’Etat en Ukraine ? », s’est interrogé Sergueï Lavrov, ajoutant qu’il s’agissait d’une « révolte armée anti-constitutionnelle », « soutenue par l’étranger » et préjudiciable « aux Russes et locuteurs russes vivant en Ukraine ».

Jusqu’ici, le Kremlin avait toujours fermement nié toute implication militaire russe dans le Donbass. Tout au plus le pouvoir russe reconnaissait-il que de nombreux Russes se battaient aux côtés des séparatistes en tant que «volontaires». Quant aux armes utilisées par les pro-russes, elles auraient été confisquées aux militaires ukrainiens.

 

Source : Ministère russe des affaires étrangères. Intervention de Sergueï Lavrov au PRIF (anglais)

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*