Crimée: la Russie déploie davantage de missiles

0
398
Photo AFP.

La Russie renforce sa présence militaire dans la péninsule de Crimée annexée par des missiles sol-air.

Selon les agences de presse russes samedi, la nouvelle unité sera stationnée près de Sébastopol. De là, elle devrait contrôler l’espace aérien à la frontière avec l’Ukraine. Peu après l’intégration de la péninsule de la mer Noire en 2014, les premières fusées S-300 y ont été installées. Les nouvelles unités sont constituées de missiles S-400 plus modernes.

Le nouveau système, qui est en fait conçu pour défendre les frontières du pays, pourrait être commuté en mode de combat en moins de cinq minutes. L’agence Interfax cite le commandant de la Force aérienne Viktor Sevostyanov. Selon le Ministère de la défense, les missiles peuvent atteindre des cibles aériennes à des distances allant jusqu’ à 400 kilomètres et les missiles balistiques à des distances allant jusqu’ à 60 kilomètres. Au printemps 2017, une première unité du système de défense aérienne S-400 était déjà installée près du port de Fedosia.

Des missiles antichar américains pour l’Ukraine

L’annexion de la Crimée, qui faisait auparavant partie de l’Ukraine, a donné lieu à des sanctions économiques de la part de l’Union européenne et des États-Unis. L’Occident voit l’annexion de la Crimée comme une violation du droit international. Toutefois, le soutien des États-Unis à la direction de Kiev ne se limite pas aux sanctions économiques et à d’autres mesures diplomatiques. Le soutien militaire fait également partie de la politique ukrainienne de Washington. Ce n’est qu’en décembre que le gouvernement Trump a assuré à Kiev qu’il fournirait des « capacités de défense renforcées » à Kiev. Cela devrait inclure des missiles antichar.

Source : Reuters

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook