Les dernières photos de Rudolf Hess émergent

0
184

Des images finales fascinantes du dauphin d’Adolf Hitler, Rudolf Hess, ont été trouvées avec une note adressée à son fils au sujet de sa mystérieuse fuite en Grande-Bretagne pour tenter de mettre fin à la guerre.

Les images inédites montrent l’ancien adjoint du Führer en vieil homme dans le parc de la tristement célèbre prison de Spandau.

Hess a passé 41 ans dans la prison de Berlin-Ouest après la guerre, après qu’il ait été reconnu coupable de « crimes contre la paix » par le tribunal de Nuremberg et condamné à la prison à vie.

Il fut retrouvé pendu dans une maisonnette de jardin qui lui sert de salle de lecture dans l’enceinte de la prison, en 1987 à l’âge de 93 ans.

Les images inédites montrent l’ancien bras droit du Führer frêle et âgé dans l’enceinte de la tristement célèbre prison de Spandau.
Les images sont accompagnées d’une note, datée du 27 juin 1983, qui fait référence au mystérieux voyage de Hess en Écosse en mai 1941. Écrit à son fils Wolf, elle dit: « Je suis venu une fois en Angleterre pour toi. »
Rudolf Hess photographié dans le parc de la prison de Spandau où il a passé 41 ans.

 

Les images ont été mises en vente avec une note écrite à son fils Wolf alors qu’il était incarcéré et disait:« Je l’ai fait une fois pour toi en Angleterre ». Ils ont été rendues publiques par un gardien de prison britannique qui a fait connaissance avec Hess pendant son incarcération à Spandau.

On ne sait pas exactement quand on a pris les étranges photos de lui à côté de ce qui allait devenir son lieu de mort, mais elles semblent dater du milieu des années 1980. La note, datée du 27 juin 1983, fait référence au mystérieux voyage de Hess en Écosse en mai 1941.

Rudolf Hess avait été le bras droit d’Hitler dans le Troisième Reich tout au long des années 1930, mais il a été marginalisé après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Préoccupé par les risques qui pèsent sur l’avenir de l’Allemagne, il apprit lui-même à voler et prit l’avion en mai 1941. On pense qu’il a fait voler son Messerschmitt Bf 110 à destination de l’Ecosse pour tenter d’amener la Grande-Bretagne à la table des négociations et mettre fin à la guerre. Il a fini par manquer de carburant et a atterri à Eaglesham, à une quinzaine de klomèes au sud de Glasgow où il a été capturé par un policier local et détenu.

Rudolf Hess photographié avec Adolf Hitler le jour de la Fête du parti à Nuremberg, Allemagne.

Les Britanniques ont passé une année entière à le débriefer avant qu’il ne soit envoyé dans un établissement médical à Monmouthshire, au Pays de Galles, pour trois ans. Après la défaite du fascisme en 1945, il fut jugé pour « crimes de guerre » à Nuremberg et condamné à la prison à vie. Le tribunal a délibéré pendant plus de deux mois avant de prononcer la sentence. Il a été reconnu coupable de « crimes contre la paix et conspiration » avec d’autres dirigeants allemands. Il n’ a pas été reconnu coupable de « crimes contre l’humanité » et n’a pas été condamné à mort.

Les images de lui auraient été prises par William Orwin, directeur adjoint de Spandau. Ils montrent un Hess aux cheveux gris, vêtu d’un manteau bleu et appuyé sur une canne. On trouve également dans les archives une autre photo de lui se promenant dans l’enceinte de la prison et une photo séparée montrant la maison d’été vitrée.

Spandau a accueilli six autres nazis de haut rang, dont Karl Dönitz – chef de la marine allemande. Tous sauf Hess ont été relâchés ou sont morts, le laissant seul détenu. Toute la prison a été démolie après sa mort en 1987 pour éviter qu’elle ne devienne un « sanctuaire des néonazis ».

Il a été retrouvé pendu dans une maison d’été (photo) qui avait été construite pour lui dans le parc le 17 août 1987.
La prison (photo) a été démolie après son suicide en 1987 pour éviter qu’elle ne devienne « un sanctuaire pour les néonazis ».

Jusqu’à ce jour, la mort de Hess reste entourée de mystère. Plusieurs, dont son défunt fils Wolf, ont affirmé qu’il avait été assassiné par des agents des services secrets britanniques pour l’empêcher de révéler des allégations d’inconduite de la part des Britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un des éléments des archives mises en vente et rendues publiques récemment est une note que Hess écrivit à son fils au dos d’une carte postale que Wolf lui-même avait donnée à son père incarcéré. Ce document n’a jamais été transmis à son fils et a fini dans les archives de M. Orwin. Le lot contient également des photos de Wolf enfant et des images de la famille Hess.

Les archives contiennent également des photos du fils de Rudolf Hess, Wolf, enfant, et des images de la famille Hess (photo).

Pendant son séjour à Spandau, il interdit à sa famille de lui rendre visite jusqu’en 1969, date à laquelle il est soigné pour un ulcère perforé. À ce moment-là, son fils était âgé de 32 ans et sa femme Ilse a 69 ans. Ils ne l’avaient pas vu depuis qu’il avait quitté l’Allemagne en 1941. Les archives contiennent également des photos de la prison et une image sombre montrant les cellules. Parmi les nombreux documents, il y a les demandes écrites de Hess pour des vêtements et des articles de toilette au personnel pénitentiaire. Il y a aussi des lettres qui lui sont envoyées par sa famille et qui couvrent des sujets triviaux comme les maladies, les anniversaires et les vacances.

Le mystérieux paquet d’archives a été vendu aux enchères par Henry Aldridge et Son of Devizes, en Angleterre. Le vendeur est un descendant direct du gardien de prison M. Orwin.

Andrew Aldridge, de Henry Aldridge and Son, a déclaré:« Les archives sont historiquement importantes à de nombreux égards, depuis les photographies inédites de Rudolf Hess jusqu’aux mots émouvants qu’il a écrits à son fils au sujet de l’un des épisodes les plus étranges de la Seconde Guerre mondiale. Les archives montrent littéralement à quel point cet homme autrefois puissant est tombé, demandant au gouverneur de la prison de Spandau une casquette d’hiver et une table d’écriture pour sa cellule. L’élément photographique des archives se compose de huit photographies en couleurs candides inédites de Hess à Spandau. En plus, il y a vingt autres photos en couleur de Spandau. »

Source : Daily Mail

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*