Elle avait envoyé un SMS durant la guerre russo-géorgienne: Poutine gracie une femme condamnée pour «haute trahison»

0
215
Oksana Sevastidi

Le président russe Vladimir Poutine a gracié mardi une femme condamnée à sept ans de prison pour « trahison » après avoir envoyé un SMS faisant état de mouvement de chars russes vers la Géorgie lors de la courte guerre entre les deux pays en 2008.
La grâce présidentielle, surtout pour trahison, est rare en Russie.

Oxana Sevastidi, 47 ans, avait envoyé en 2008 à un ami, qui travaillait pour les services secrets géorgiens, un message après avoir vu des chars russes stationnés à la gare de Sotchi, tout près de la frontière avec la Géorgie.
Elle avait été arrêtée en janvier 2015 par des agents des services secrets russes (FSB, ex-KGB) et condamné en mars 2016, près de huit ans après les faits, à sept ans de détention dans un camp de la région d’Ivanovo, au nord-est de Moscou.
Oksana Sevastidi avait rejeté les accusations, affirmant ignorer la profession de son ami.

Dans un court communiqué, le Kremlin a annoncé que Vladimir Poutine, faisant preuve d' »humanité », avait décidé de gracier Oxana Sevastidi.
Elle sera libérée la semaine prochaine de la prison de Lefortovo où elle se trouve actuellement, a précisé son avocat, Evgueni Smirnov, cité par l’agence Ria Novosti.

Moscou et Tbilissi n’entretiennent plus de relations diplomatiques depuis une guerre éclair en 2008 au cours de laquelle la Russie a envahi une partie de la Géorgie et a maintenu des troupes dans deux régions séparatistes géorgiennes situées à sa frontière, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie, dont elle a reconnu l’indépendance.

Source : L’Orient Le Jour

Lien : https://www.lorientlejour.com/article/1039166/poutine-gracie-une-femme-condamnee-pour-haute-trahison.html

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*