Le Français Macron se positionne en « anti-Trump » globaliste

0
136

Le président français Emmanuel Macron s’est présenté comme l’«anti-Trump » mondialiste dans son discours aux Nations unies mardi, s’opposant directement au thème pro-souverainiste du président américain.

Point par point, le président français a avancé des positions contraires à celles de Donald Trump, contrant le nationaliste slogan « Americain first» de Trump par celui « l’indépendance aujourd’hui réside dans l’interdépendance ». D’après les membres de son entourage, Emmanuel Macron a modifié son discours au dernier moment pour répondre directement aux paroles du président américain.

Souverainisme contre mondialisme

« Notre succès dépend d’une coalition de nations fortes et indépendantes qui embrassent leur souveraineté pour promouvoir la sécurité, la prospérité et la paix pour elles-mêmes et pour le monde », a déclaré M. Trump dans son allocution.

« Nous sommes irrémédiablement liés les uns aux autres dans une communauté de destins pour aujourd’hui et pour demain », a répliqué Macron. « L’équilibre mondial a profondément changé ces dernières années et le monde est redevenu multipolaire, ce qui signifie que nous devons réapprendre la complexité du dialogue mais aussi sa fécondité. »

Pour Emmanuel Macron et Donald Trump, la 72e Assemblée générale des Nations Unies à New York a représenté leur première occasion de s’adresser à la communauté internationale en tant que dirigeants de leurs pays respectifs. Profitant de l’absence de la chancelière allemande Angela Merkel, Macron s’est revendiqué de facto comme leader du monde libéral et mondialiste.

Corée du Nord : l’option militaire contre le dialogue

En ce qui concerne la Corée du Nord, Macron a insisté sur la pression des sanctions et l’implication nécessaire de Moscou et de Pékin pour forcer Pyongyang à s’asseoir à la table des négociations. Sur le podium, il a rappelé son opposition à l’escalade militaire.

« Les Etats-Unis ont beaucoup de force et de patience, mais s’ils sont forcés de se défendre eux-mêmes ou de défendre leurs alliés, nous n’aurons d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord », a déclaré Trump. « Rocket Man est en mission suicide pour lui-même et pour son régime. »

En réponse, Macron a répondu: « La France résistera à toute escalade et ne fermera pas la porte au dialogue si les conditions sont réunies pour que ce dialogue favorise la paix. »

Nucléaire Iranien : la dénonciation de l’accord contre son respect

Le président français s’est également opposé à l’Iran de façon diamétralement opposée à celle de son homologue américain, déclarant que renoncer à l’accord nucléaire iranien serait une « grande erreur ».

Selon le président Trump, l’accord avec l’Iran « était l’une des pires et des plus unilatérales transactions jamais conclues par les États-Unis. Franchement, cet accord est embarrassant pour les États-Unis, et je ne pense pas que vous en ayez entendu parler jusqu’au bout – croyez-moi.»

« Notre engagement en faveur de la non-prolifération a débouché sur un accord fort et solide visant à vérifier que l’Iran n’acquiert pas d’armes nucléaires « , a répliqué M. Macron. « Dénoncer ce serait une grosse erreur, ne pas le respecter serait irresponsable – parce que c’est un bon accord qui est essentiel pour maintenir la paix à une heure où le risque d’une spirale infernale ne peut être écarté. »

Immigration : coûts de l’immigration de masse contre phénomène naturel

Sur la question de l’immigration, Macron s’est exprimé poétiquement, déclarant que « le migrant est devenu le symbole de notre temps, le symbole d’un monde où aucune barrière ne pourra s’opposer à la marche du désespoir, si nous ne transformons pas les routes de la nécessité en route de la liberté ».

« Ces migrations sont politiques, climatiques et ethniques », a déclaré le président français. Il a également dit que « ce ne sont pas les murs qui nous protégeront », en référence à la promesse de Donald Trump de construire un mur frontalier entre les États-Unis et le Mexique.

Trump, en revanche, a adopté une approche beaucoup plus pragmatique, en examinant les coûts à court et à long terme de la migration de masse et ses liens avec les « réseaux criminels internationaux ».

« Depuis des décennies, les États-Unis font face aux défis migratoires dans l’hémisphère occidental. Nous avons appris qu’ à long terme, la migration incontrôlée est profondément injuste à la fois pour les pays d’origine et pour les pays d’accueil », a-t-il dit.

« Pour les pays d’origine, cela réduit la pression interne pour poursuivre les réformes politiques et économiques nécessaires et les prive du capital humain nécessaire pour motiver et mettre en œuvre ces réformes », a-t-il déclaré. « Pour les pays d’accueil, les coûts substantiels d’une migration incontrôlée sont supportés en très grande majorité par des citoyens à faible revenu dont les préoccupations sont souvent ignorées par les médias et le gouvernement. »

Accords de Paris : sa renonciation contre son strict respect

Macron a également adopté une position prévisible et dure en ce qui concerne l’accord de Paris sur le climat (un sujet que Trump n’ a même pas mentionné), refusant d’envisager la possibilité de renégocier l’accord.

Tout en déclarant qu’il « respectait profondément la décision des États-Unis  » de se retirer de l’accord, Macron a insisté sur le fait que l’accord « ne sera pas renégocié, il nous lie  » avant d’ajouter que « nous ne reculerons pas. »

« L’avenir du monde est celui de notre planète, qui est sur la bonne voie pour se venger de la folie des hommes », a déclaré Macron. « La planète ne négociera pas avec nous. »

L’événement à l’ONU a été l’occasion pour le monde entier de jeter un regard sur les profondes différences entre les visions de ses États membres, qui n’étaient peut-être pas plus profondes que celles qui sépare le nationalisme populiste de Trump du mondialisme de Macron.

Source : traduction d’un article (ang) paru sur Breitbart / Thomas D. William

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*