France: 100 000 demandes d’asile en 2017, chiffre record

0
73

L’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) a annoncé que la France a reçu un nombre record de 100 412 demandes d’asile en 2017, un grand nombre de demandeurs d’asile venant d’Afrique.

Le total des demandes d’asile montre une augmentation de 17 % par rapport aux chiffres de 2016 et a également vu l’émergence de demandeurs d’asile de nouveaux pays d’origine, principalement en Afrique, rapporte Le Monde.

Parmi les 10 premières nationalités en quête d’asile, les pays africains représentent plus de la moitié des nations d’origine. Les demandeurs d’asile les plus nombreux et le quatrième au total étaient des demandeurs d’asile du Soudan, suivis par des Guinéens et d’autres demandeurs d’asile de pays francophones comme la Côte d’Ivoire et le Congo.

Depuis son élection en mai de l’année dernière, le Président Emmanuel Macron a pris des mesures pour endiguer l’afflux de migrants en provenance d’Afrique et a réussi à conclure un accord avec le Niger et le Tchad l’année dernière afin de permettre le passage d’un plus petit nombre de migrants sélectionnés.

Le mois dernier, la France a accueilli le premier des 3 000 migrants venus d’Afrique, avec 19 Soudanais arrivant dans le pays où ils sont maintenant hébergés dans un monastère en Alsace.

Bien que le président Macron ait réussi à conclure des accords pour endiguer le flux migratoire de masse, il a également été quelque peu franc quant à la cause. L’année dernière, il a été mêlé à un scandale mineur après avoir mentionné que les Africains ont trop d’enfants.

Selon le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb, le nombre de migrants clandestins vivant en France pourrait actuellement atteindre 300 000, alors que d’autres ont estimé ce nombre à 400 000.

En 2017, le premier pays d’accueil des demandeurs d’asile en France était l’Albanie, avec une hausse de 66 % par rapport à 2016.

De nombreux demandeurs d’asile se retrouvent dans des camps de fortune à Paris et ailleurs dans le pays. Récemment, dans la ville de Reims, un groupe d’une quarantaine de demandeurs d’asile a créé un camp près de l’Université de Reims Champagne-Ardennes forçant l’université à fermer le campus jusqu’ à ce que la zone soit déclarée sûre pour les étudiants.

Source : Breitbart / Chris Tomlinson

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*