France – Coup de filet dans l’«ultradroite»: l’avis de Vic Survivaliste

0
222
Diplômé d'Histoire et de Droit, Vic tient un blogue sur le survivalisme et la prévoyance depuis 2009

Dix personnes présentées comme liées à l’« ultradroite » ont été placées en garde à vue ce week-end, après un large coup de filet présenté comme anti-terroriste, mené par différents services du renseignement intérieur dans tout le pays. Ils sont suspectés d’avoir voulu s’en prendre à des cibles liées à l’islam radical, et appartiennent tous à un mystérieux groupuscule baptisé Action des Forces Opérationnelles (AFO).

Le site internet qui héberge AFO évoque dans son titre « Guerre de France. Préparation des citoyens-soldats français au combat sur le territoire national », ce qui a donné lieu à l’hypothèse que le groupuscule était d’inspiration survivaliste.

Les membres du réseau « s’entraînaient régulièrement dans des clubs de tir sportif et avaient préparé des caches d’armes et de nourriture pour leurs familles en cas de crise majeure », on rapporté les médias. Ils avaient confectionné des grenades artisanales, saisies lors des perquisitions, mais aucun projet d’attaque n’a cependant été clairement matérialisé.

Les dix interpellés, âgés de 32 à 69 ans, sont pour la plupart des pères de famille sans histoires. Parmi eux figure le chef de file présumé de ce réseau, retraité de la police nationale.

Référence dans le milieu survivaliste francophone, grâce notamment à ses vidéos sur YouTube, le Québecois Vic Survivaliste nous donne son opinion.

Bonjour Vic. Que t’inspire toute cette affaire ?

Vic Survivaliste – Oui, ils ont été bien cons de se fabriquer des grenades artisanales: on doit respecter la loi. Toutefois le narratif médiatique est tout simplement écoeurant. Cette affaire est visiblement instrumentalisée par les autorités formelles et informelles pour discréditer la « droite » et maintenir l’hégémonie gauchiste sur les esprits des Français. Quand on met un complot imaginé et donc pas établi sur le même pied que le Bataclan ou les micro-attentats que subissent les vrais Français à chaque jour, je ne vois là que des élites malades et en panique.

Cette affaire met sur le devant de la scène le mouvement d’inspiration survivaliste, dont beaucoup se plaisent à voir composé de doux-dingues anticipant une catastrophe de nature écologique ou économique. Est-ce que la catastrophe redoutée est en fait d’ordre civilisationnelle ?

Vic Survivaliste – Nous n’attendons pas « une » catastrophe, enfin certains oui mais ils sont minoritaires. La grande majorité développe son autonomie au cas où la Distribution ferait défaut, que ce soit par cause humaine ou naturelle. Que des survivalistes complotent pour aller tuer des islamistes me semble très surprenant car la mentalité survivaliste ne consiste pas à aller au devant des problèmes, elle encourage plutôt à les éviter et à se replier sur notre réseau familial ou social en cas de pépin.

Vic Survivaliste – Je crois qu’il vaudrait mieux reformuler ainsi: doit-on s’attendre à ce qu’on accuse des gens qu’on veut dégager de vouloir attaquer des musulmans? Ça désarme les citoyens Français identitaires et ça fait tenir les autres tranquilles.

Est-ce que cette affaire offre des parallèles au Québec ou au Canada ?

Vic Survivaliste – Non. Si la Justice est parfois étonnamment généreuse avec les affaires de corruption impliquant des gens proches du parti libéral (fédéral ou provincial) — il faut savoir que les juges sont nommés par le pouvoir exécutif, ça aide! — en général on n’a pas d’histoires montées de la sorte et instrumentalisée en impliquant des survivalistes. Parfois, autorités et médias font du « spin » à propos de l’islam; je pense notamment au cas d’Alexandre Bissonnette qui a tué six musulmans dans la tuerie de la mosquée de Québec mais on ne l’a même pas accusé de terrorisme, c’était clairement un cas de déséquilibre mental. Et: le mec a tué réellement. Pour le reste, sauf les questions de corruption impliquant le pouvoir, généralement le système judiciaire québécois ne présente pas, et de loin, les mêmes dérives idéologiques que le système français.

Au Canada, les survivalistes sont-ils dans le viseur des autorités ?

Vic Survivaliste – En définitive, bien que je sache de sources différentes et par expérience personnelle que les survivalistes sont surveillés, par différents corps de police: Sûreté du Québec, Gendarmerie Royale (la Police Montée) et le SCRS qui est la DGSI canadienne, nous ne sommes pas réellement perçus comme étant une réelle menace. Cela, malgré la tentative d’assassinat politique contre Pauline Marois, le soir de sa victoire électorale. Marois est une indépendantiste et Richard Henry Bain, survivaliste et orangiste, a tenté de l’assassiner. Bien que le geste était clairement politique, il n’a même pas été accusé de terrorisme mais il a été condamné. Bien que la police aurait été tout à fait justifiée par cet événement d’invoquer le danger des survivalistes, elle ne l’a pas fait. De plus les permis de possession d’arme à feu sont révocables sur simple soupçon et sur dénonciation même anonyme et je n’ai jamais entendu parler d’un survivaliste qui ait perdu son PPA pour des motifs foireux, voire tout court. Il y a quelques années les médias nous pointaient du doigt mais il semble que récemment, ils nous foutent la paix. Il apparaît aussi que les autorités ont changé leur perception des survivalistes puisque dans un documentaire sorti il y a 2 ans, les responsables gouvernementaux interviewés tenaient un discours bien différent de celui qu’ils tenaient 5 années plus tôt quant à la préparation et au survivalisme. En définitive je crois qu’on dispose, à titre de survivaliste, de plus de liberté et de plus de justice au Canada qu’en France.

Je te remercie Vic du temps accordé pour répondre à ces questions.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !