Grande-Bretagne: un « touriste médical » laisse une dette de 600’000 euros de traitement derrière lui

0
246

Un « touriste médical » a accumulé la plus grosse facture de soins hospitalier jamais impayée en Grande-Bretagne après avoir quitté un hôpital avec une dette de plus de 530’000 livres sterling (600’000 euros).

Le patient non identifié, qui vient de l’extérieur de l’UE, a reçu un traitement dans un hôpital de Manchester l’année dernière.

Les chefs d’hôpitaux ont cité la « confidentialité des patients » et n’ont pas révélé de quel pays il venait, son âge ou sexe.

Le dernier incident signifie pour l’hôpital universitaire de Manchester de se retrouver avec une dette de 532’498 livres sterling.

L’ancienne facture la plus élevée pour un touriste médical était pour une mère nigériane de 43 ans nommée Priscilla, qui a donné naissance à des quadruplés à l’hôpital Queen Charlotte’s and Chelsea de Londres en novembre 2016.

Elle avait eu l’intention d’accoucher là où les membres de sa famille vivent à Chicago, aux États-Unis, mais elle avait été refoulée par les autorités frontalières.

Elle a donc choisi de prendre l’avion pour l’aéroport d’Heathrow et a accouché à Londres – et l’hôpital a dû payer une facture de plus de £500.000 après tout le traitement.

L’augmentation de la dette touristique de santé a incité le gouvernement à faire des plans pour introduire de nouvelles lois afin d’empêcher que de tels cas ne se reproduisent.

Le Premier ministre Theresa May espère récupérer 500 millions de livres sterling chaque année et cette nouvelle mesure obligera les patients de pays tiers à payer avant certaines opérations.

Le tourisme de santé continue à coûter au système de santé publique du Royaume-Uni (NHS) environ 2 milliards de livres sterling par an (2,26 milliards d’euros) après que des médecins dans tout le pays fournissent des traitements aux résidents non européens.

Source : Daily Mail

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook