Un ingénieur de Twitter admet le bannissement de comptes qui expriment un intérêt pour Dieu, les armes à feu et l’Amérique

0
61

Un ingénieur de messagerie directe Twitter a admis le bannissement de masse de comptes qui expriment un intérêt pour Dieu, les armes à feu et l’Amérique, au cours d’une enquête de l’organisation Project Veritas.

« Allez sur un tweet [de Trump] et regardez les suiveurs. Ils seront tous comme des armes à feu, Dieu, l’Amérique, le drapeau américain et des croix », a déclaré Pranay Singh, qui a été secrètement enregistré par les journalistes du Project Veritas (site ultraconservateur d’investigation). « Alors, qui dit ça? Qui parle comme ça? C’est sûrement un robot. »

Lorsqu’on lui ait demandé s’il pouvait se débarrasser des comptes, il a répondu:« Oui. On les supprime, mais le problème, c’est qu’il y en a des centaines de milliers, alors il faut écrire des algorithmes. »

« Donc, s’il y a un truc du genre « Américain, armes à feu », pouvez-vous écrire un algorithme pour éliminer tous ces gens? » a demandé un reporter infiltré.

« Oui, c’est comme ça qu’on fait », répondit Singh. « Tu cherches « Trump »,« Américain », ou n’importe lequel des cinq mille mots-clés pour décrire un redneck (argot: « blanc américain »), et puis tu regardes, et tu parcoures tous les messages, toutes les images, et puis tu cherches des trucs qui correspondent à ça… Tu donnes une valeur à chaque chose, par exemple le mot Trump vaudrait 5 points, une photo d’un pistolet comme 1,5, et si le total dépasse une certaine valeur, c’est un bot. »

Un journaliste sous couverture a ensuite demandé à Singh si la « majorité des algorithmes » sont « contre les conservateurs ou les libéraux ». Il a répondu: « Je dirais que la majorité des comptes sont pour les républicains, parce qu’ils sont tous de Russie, et ils voulaient que Trump gagne. »

« Tu te débarrasserais surtout des conservateurs? », demanda le journaliste.

« Oui », répondit-il.

D’autres anciens et actuels employés de Twitter ont également révélé les outils et tactiques de censure de Twitter au cours de l’enquête du Project Veritas, plusieurs personnes admettant avoir utilisé le « shadow banning » contre les comptes de pro-Trump, de conservateurs et de « personnes de merde ».

Le « shadow banning » est l’acte de rendre invisible un utilisateur d’une plate-forme sans qu’il s’en rende compte. Les utilisateurs qui en sont victimes seront généralement retirés aux yeux du public, de sorte que les autres utilisateurs ne peuvent pas voir ou interagir avec eux, mais comme l’utilisateur n’est pas alerté par cette mesure, il ne comprendra pas pourquoi ses messages ne reçoivent soudainement aucun engagement.

Source : Breitbart

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*