Italie : des migrants fortunés accostent en yachts !

0
174

Des familles entières, payent des dizaines de milliers de dollars et arrivant dans les ports Italiens en provenance d’Afghanistan ou d’Afrique.

Imaginez : le petit matin se lève sur les côtes Siciliennes. Au loin, approche doucement un magnifique yacht de 15 mètres, piloté par trois skippers impeccablement sanglés dans des costumes repassés, casquettes blanches vissées sur le côté.

Le yacht approche d’un marina de luxe comme il en existe beaucoup en Sicile et en descend un petite famille orientale de six personnes. Ils ont faim, ils se dirigent donc vers le restaurant le plus proche et commandent en mauvais anglais.

Soupçonneux, le restaurateur appelle tout de même la police qui arrive et demande les papiers de tous le monde. La famille est afghane et sont en fait des clandestins. Le père est magistrat à Kaboul et ils ont payé à eux six près de 100 000 $ pour leur passage.

Des clandestins de luxe

Et le New York Times où j’ai trouvé cet incroyable reportage raconte que l’histoire de cette famille afghane est loin d’être isolée. En 2015, 125 de ces migrants « de luxe » sont arrivés en Sicile en yachts. Les passagers sont Syriens, Irakiens et surtout Afghans, ils ont payé entre 7 et 10 000 $ par personne et les skippers sont ukrainiens. Ils partent le plus souvent des côtes turcs, d’Izmir ou de Cesme et naviguent confortablement dans les eaux internationales.

Avant de débarquer en Sicile le plus discrètement possible. Lorsque les douaniers siciliens les interceptent, ils retrouvent à bord des trophées et des médailles : beaucoup des yachts sont en effet des bateaux de compétition qui ont gagné des régates.

Ces clandestins ne sont pas tout à fait traités comme les autres. Ils ont les moyens de se payer un avocat et restent très peu de temps dans les centres de rétention avec la piétaille. Et le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur. 125 en 2015, donc. 710 en 2016 !

Cela dit, la réalité c’est qu’évidemment, ces migrations de luxe sont une goutte d’eau par rapport aux milliers de migrants qui empruntent la route Libyenne, qui sont parqués dans des radeaux de fortune et souvent abandonnés en pleine mer. Depuis le début de l’année, l’Italie en a recueilli exactement 50 041 ! C’est à dire 50% de plus qu’au cour de la même période de l’année dernière où 181 000 migrants sont parvenus à rallier la Sicile. Et croyez-moi, pour eux, ça n’avait rien d’une croisière !

 

Source : France Inter / Anthony Bellanger

L’intégralité de l’article ici : http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe/story/Trois-ans-de-guerre-et-10-000-morts-en-Ukraine-25071048

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*