Le King’s College de Londres va remplacer les portraits de ses fondateurs blancs et barbus par un «mur de la diversité»

0
220

Le Daily Telegraph rapporte que le King’s College de Londres, classé parmi les meilleures universités du monde, va remplacer les statues et bustes des fondateurs blancs et barbus qui ornent les murs par  des images plus «diverses», qui intimident moins les « minorités ethniques ».

Le projet a été dévoilé par le professeur Patrick Leman, le doyen de l’institut. Il vise  à déplacer dans le hall d’entrée les portraits d’anciens membres du corps enseignant du mur d’entrée principale et de les remplacer par un « mur de la diversité ».

La faculté ne devrait pas seulement être remplie de «bustes d’hommes barbus des années 1920», explique Patrick Leman, mais plutôt d’ «universitaires plus modernes et diversifiés », de sorte que l’Institut se sente moins «aliénant».

«Nous essayons de refléter la diversité en termes d’étudiants, mais en essayant d’être plus interculturels, plus internationaux en ce qui concerne la façon dont nous développons la science», a-t-il déclaré à The Telegraph.

Autre mesure annoncée pour combattre le racisme larvé que véhiculeraient certains matériels d’enseignement, le matériel didactique, comme les planches et diagrammes anatomiques proposés aux élèves proposeront présenteront des corps de différentes couleurs, plutôt que simplement le «mâle blanc standard ».

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*