Le cannabis fait de vous un gauchiste

1
446

Opinion – L’herbe n’est pas une drogue de droite.

Le joint fait de toi un homme introspectif, efféminé, « ouvert d’esprit ». C’est donc un bon signe que certains parmi les plus lucides s’attaquent à cette situation confuse dans laquelle nous semblons nous engager en ce qui concerne le cannabis.

Bien sûr, il n’ y a pas de « drogue de droite », parce que la droite implique que vous ne prenez pas de drogue. Mais s’il y avait une drogue de droite, elle vous rendrait encore plus conscient de ce qui se passe, vous donnerait plus d’énergie. Mais ça ne le fait pas non plus.

L’alcool en tant que lubrifiant social est parfaitement compatible avec les sensibilités de droite. Contrairement à la marijuana, l’alcool vous rend plus extraverti et vous donne plus de testostérone. L’herbe fait de vous une chatte qui est coincée dans votre propre esprit avec vos pensées précieuses. L’alcool vous met en contact avec vos semblables. L’herbe te donne une paranoïa ennuyeuse sur ce que les autres pensent. Il va sans dire qu’une préoccupation avec les sentiments des autres n’est pas particulièrement masculine.

Mais l’alcool est aussi pernicieux, s’il devient une habitude. Je refuse de boire parce que je suis stressé. Si je suis stressé, je dois comprendre pourquoi, pas seulement m’anesthésier. Et la marijuana est bien sûr l’antidote le plus nuisible et contre-productif au stress. Il faut regarder la vie en face. Rétrospectivement, je me rends compte que cela peut être difficile pour ceux d’entre nous qui ont eu une enfance désagréable. La marie-jeanne est une échappatoire à tout ça. L’évasion, c’est pour les lâches.

Le fait d’être drogué vous rend moins susceptible de porter des jugements convaincants sur le monde et plus susceptible de remettre en question la réalité objective elle-même. L’herbe vous prive de votre capacité à reconnaître les limites et à faire des distinctions. Il vous fait incliner à considérer le monde comme un flou intersectoriel et flou où le passage du temps ne semble même pas suivre un chemin linéaire.

Quand je pense à la prolifération du cannabis en Occident, je deviens même conspirateur. Pourquoi l’industrie cosmopolite de la musique, qui appartient à l’élite, pousse-t-elle si fort le joint ? Plus les consommateurs sont négligents, moins ils ont tendance à critiquer ou à analyser le marxisme culturel, et d’où il vient. L’état d’esprit n’est pas enclin à déconstruire les récits de gauche. L’état d’esprit de la tête de pot est plus dans la remise en question des valeurs traditionnelles, en raison de la pseudo ouverture d’esprit que le joint engendre.

Dans un monde plus parfait, nous ne permettrions pas aux charlatans de l’industrie musicale de pousser la marijuana sur les enfants et les adolescents. Les adolescents ne sont pas prêts à faire un choix intelligent au sujet de la marijuana et sont donc vulnérables à cette propagande. C’est incroyable qu’il en soit arrivé à ce point où nous permettons à ces vautours d’introduire ce poison dans nos vies et nos familles.

Mais en l’état actuel des choses, la propagande a fait son chemin, au point que 64 pour cent des Américains – et combien d’Européens ? – sont aujourd’hui favorables à la légalisation.

Pour dire les choses simplement, l’herbe enlèvera à vos capacités, obscurcira votre perception des problèmes politiques auxquels nous sommes confrontés et vous rendra moins dynamique, moins masculin. Est-ce que ça ressemble à qui tu veux être?

Source : Altright.com (texte adapté) / Malcolm Jaggers

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook