Le miracle économique du Reich

0
137

Par Michael Walsh dans The Ethnic-European

Après la défaite de l’Allemagne en 1918, les banques internationales ont dicté l’économie de l’Allemagne et les chanceliers de Berlin n’ont fait que la gérer. Cependant, Adolf Hitler, le chancelier nouvellement élu a pensé qu’il était hors de question pour l’Allemagne de rester endettée envers les finances internationales usuraires. Le nouveau chancelier a chassé les prêteurs du temple allemand.

Ce n’est pas de la science infuse : Je me souviens d’un père qui, dans des circonstances sur lesquelles il n’avait aucun contrôle, s’est endetté. Avec une femme, deux enfants et une hypothèque, il n’avait pas d’autre choix que d’emprunter auprès des compagnies de cartes de crédit. Quand il payait chaque mois le minimum de 70 £ exigé, sa dette était réduite de seulement 7 £ tandis que la banque prenait 67 £ d’intérêts. Il en va de même pour la dette nationale d’un pays.

Hitler a opté pour l’indépendance financière de l’Allemagne et c’est là que réside son miracle économique. Il n’était pas seul ; d’autres pays comme la Libye, la Syrie, l’Irak, la Russie, ont depuis tenté de copier l’exemple d’Hitler. Mais l’Allemagne a été le premier pays à contester l’usure bancaire internationale.

Afin de réduire le nombre terrifiant de chômeurs, il était prévu de doter l’Allemagne d’une infrastructure de transport futuriste. La construction des autobahns (autoroutes) a commencé en utilisant uniquement des matériaux allemands.

Les routes de l’Ouest sont revêtues de bitume ou d’asphalte. Ce produit à base de pétrole doit être importé et payé en dollars (empruntés par la banque). Cela convient aux banquiers car l’infrastructure de transport est un autre pis à traire. L’Allemagne ne possédait pas de dollars américains ; Hitler ne voulait pas d’eux ni des prélèvements d’intérêts qui les accompagnaient.

Le tunnel de Mersey reliant Liverpool et Birkenhead en Angleterre a été construit en 1934 avec de l’argent emprunté aux banques. En 2013 ~ 80 ans plus tard, les banques encaissaient encore 10 millions de livres sterling par an en taux d’intérêt et 58 millions de livres sterling sont encore dues à l’heure actuelle. On estime que la dette sera finalement réglée en 2048. Si cela vous convient, alors profitez de votre « démocratie » et du système ; vous avez voté pour.

On commence maintenant à comprendre pourquoi, dans les 36 mois qui ont suivi l’élection des nationaux-socialistes, les Allemands avaient le meilleur mode de vie et les revenus les plus élevés du monde. Aujourd’hui, les gens de l’Ouest ont du mal à s’en sortir avec un revenu qui est imposé à 50 p. 100 directement ou indirectement.

FAIT : 40% du coût de tout ce que vous ou votre gouvernement local, les services comme les hôpitaux et les écoles sont absorbés par les banques. La robe de votre femme, votre facture d’achat, les achats de l’industriel, pourraient être réduits de près de moitié si les banques sont écartées. Les nationaux-socialistes d’Adolf Hitler ont écartés les banques, rendant la guerre inévitable.

Pour éviter d’acheter de l’asphalte à base de pétrole, les autoroutes de l’Allemagne hitlérienne ont été construites avec des dalles de béton posées ensemble sur une terre compactée. Tout le matériel nécessaire était disponible en Allemagne. Contrairement au bitume et à l’asphalte, le béton est beaucoup plus durable et moins coûteux. En conséquence, les routes construites en Allemagne il y a plus de 80 ans nécessitent peu d’entretien.

La République de Weimar possédait également une industrie automobile. Avant Hitler, cette industrie était financée par les banques. Cela a eu pour effet d’augmenter le prix de vente tout en réduisant la rentabilité. Le prix par automobile se situerait entre 1 350 et 1 600 Reichsmarks, ce que Hitler considérait comme extorqué.

Dr. Porsche et Adolf Hitler ont travaillé ensemble sur la conception de la Volkswagen. Ce véhicule était révolutionnaire et novateur à tous points de vue. La Volkswagen était si avancée que plus de quatre-vingts ans plus tard, le véhicule conserve en grande partie son caractère d’origine.

La Volkswagen de l’époque était bien mieux conçue que ses rivales britanniques, françaises et américaines. La Russie bolchevique n’avait pas d’industrie automobile nationale. Les véhicules de l’Union soviétique étaient principalement fabriqués dans des usines américaines construites en URSS ~ financées par les sociétés bancaires de Wall Street.

Michael Walsh, auteur du livre Life in the Reich (interdit par Amazon Books) dit : « Les bolcheviks dépendaient entièrement de Ford Motor Company, de Caterpillar et de marques telles que Studebaker. Ironiquement, l’économie soviétique (« paradis des travailleurs ») dépendait des banques américaines et européennes appartenant à des Juifs. Cela concentrera peut-être l’esprit pour expliquer pourquoi l’alliance capitaliste/communiste a été formée pour détruire l’Allemagne d’Hitler et plus tard, la Libye, l’Irak, la Syrie ~ et la Russie post-communiste ? »

Beaucoup d’autres choses expliquent pourquoi l’autosuffisance plutôt que la dépendance à l’égard de la dette a catapulté l’Allemagne hitlérienne dans l’avenir. C’est une pensée qui donne à réfléchir que près de 90 ans après l’élection des nationaux-socialistes, très peu de gens en Occident jouissent d’une qualité de vie comparable à celle des peuples d’Allemagne avant que les capitalistes et les communistes qui dépendaient des banques ne s’unissent pour détruire le seul pays qui avait défié les cartels bancaires internationaux.

?????????????????????????????????????????????????????????
?????????????????????????????????????????????????????????

Bauten in der Zeit des Nationalsozialimus.
Industrie-, Gewerbe- und Landwirtschaftsausstellungen während des Nationalsozialismus.

Albert Speer, Architekt, Deutschland, Mit Adolf Hitler

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !