Le nouveau livre de Carlo Mattogno sur les « Einsatzgruppen » est sorti

0
90

Après une année de travail de traduction et de transcription, le nouveau
pavé de 830 pages de Carlo Mattogno sur les « Einsatzgruppen », volume
39 de notre prestigieuse série « Holocaust Handbooks », est enfin
disponible !

Le 22 juin 1941, l’Allemagne national-socialiste entreprit de détruire
ce qu’elle considérait comme une menace pour le monde civilisé : le
judéo-bolchévisme dans sa manifestation idéologique, politique et
militaire la plus menaçante, l’Union soviétique. Alors que l’armée
allemande s’enfonçait vers l’Est, certaines unités spéciales appelées «
Einsatzgruppen » (forces d’intervention) furent engagées à l’arrière du
front pour combattre les partisans. Les historiens autorisés soutiennent
que leur mission principale était d’exterminer autant de Juifs que
possible. Selon eux, le nombre de victimes juives des « Einsatzgruppen »
et de ses unités associées se serait élevé entre 1,5 à 3 millions.
La présente étude jette un regard novateur sur les activités et les
missions des « Einsatzgruppen ». Bien que de nombreux documents
authentiques attestent d’exécutions massives de juifs dans les
territoires soviétiques sous occupation allemande, l’exactitude des
informations qu’ils contiennent est discutable, comme le reconnaissent
les meilleurs spécialistes.

Le présent livre tente de découvrir ce qui est réellement arrivé aux
Juifs qui ont vécu ou qui ont été déportés dans les territoires de
l’Union soviétique occupés temporairement par les forces armées
allemandes. Ces recherches montrent d’abord que les « Einsatzgruppen »
n’étaient pas des unités chargées de massacrer les populations, mais
qu’ils assumèrent une grande variété de missions. Il établit ensuite
qu’il n’y a pas la moindre preuve permettant de conclure que ces unités
reçurent l’ordre de massacrer à grande échelle des Juifs. En fait, de
nombreuses preuves réfutent une telle affirmation. La documentation
existante indique plutôt que les Juifs ont été ciblés par les Allemands
à cause de leur engagement en faveur du bolchevisme et pour leur
implication dans les atrocités commises par les Soviétiques durant la
guerre.

Ensuite, et contrairement à tous les autres ouvrages publiés jusqu’à
présent à ce sujet, l’auteur analyse avec un esprit critique et bon sens
les informations dont nous disposons sur les exécutions perpétrées par
les « Einsatzgruppen » ainsi que les prétendues tentatives d’unités
allemandes d’effacer les traces de ces crimes dans le cadre de l’«
Action 1005 », à savoir l’exhumation et l’incinération des victimes
assassinées en 1943/1944. Presque tout ce que l’on sait sur l’« Action
1005 » provient des enquêtes soviétiques menées sur le terrain après le
retrait des Allemands. Leurs témoignages et leurs rapports d’expertise
médico-légale ont cependant une odeur de propagande marquée par des
affirmations absurdement impossibles et souvent contradictoires.
Le seul moyen d’en savoir plus sur ce qui s’est réellement passé serait
l’examen médico-légal effectué par des chercheurs indépendants et
l’analyse des indices matériels découverts sur place. Mais de telles
recherches ont été rendues impossibles par les autorités en place.

Carlo Mattogno, « Les Einsatzgruppen dans les Territoires de l’Est,
Genèse, Missions et Actions », Castle Hill Publishers, £ 40.- / $ 50.- »

PDF libre en anglais de l’ouvrage de Carlo Mattogno au bas de cette page. Pour usage privé uniquement.

Source : https://codoh.com/news/3424/

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.
Vos partages nous permettent de continuer, merci !