Le nouveau T-shirt Nike suscite l’attrait des supporters de l’occupation russe du Donbass

0
708

La dernière ligne de vêtements du fabricant de vêtements de sport américain Nike a provoqué une réaction inattendue en Ukraine.

Nike a lancé une ligne de vêtements dédiée au prochain marathon de Londres le 22 avril, y compris des T-shirts imprimés « LDNR ».

L’abréviation de LDN est destinée à signifier « Londoner » (londonien) et Running (course).

Cependant, les quatre lettres signifient quelque chose de tout à fait différent en Ukraine: ils représentent l’abréviation des régions de l’Ukraine orientale occupées par la Russie depuis 2014.

Les autorités séparatistes qui gouvernent une partie de l’oblast de Donetsk se qualifient elles-mêmes de « République populaire de Donetsk » – en abrégé DNR en ukrainien.

De leur côté, les autorités pro-russes qui contrôlent certaines parties de l’oblast de Lugansk se désignent elles-mêmes sous le nom de LNR. Dans les médias ukrainiens, « LDNR » ou « LNR/DNR » est devenu le moyen le plus courant de désigner les zones occupées par la Russie dans le Donbass.

Sur Twitter les partisans de l’occupation russe ont laissé beaucoup de commentaires disant qu’ils veulent acheter les T-shirts du marathon de Londres. Ceux qui soutiennent le gouvernement ukrainien ont exprimé en revanche leur déception devant l’incapacité de Nike à faire des recherches approfondies sur les utilisations de l’abréviation.

Hier, Nike ne s’était pas encore exprimé sur la controverse.

Source : Kiev Post

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook