Les dagues des minarets à la gorge de l’Europe

0
91

Paru dans The Ethnic-European

DÉCLARATION D’INTENTION : Défense de l’égalité et des droits des Européens de souche, pour mettre fin au racisme, à la haine et à la discrimination contre les Blancs. S’il vous plaît, partagez nos articles.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz, 32 ans, a ordonné la fermeture de sept mosquées et a commencé à déporter les imams considérés comme radicaux vers leur patrie. La promulgation de cette loi est due à des violations d’une loi récente en Autriche qui interdit la politisation de l’islam.

« Les sociétés parallèles, l’islam politisé ou les tendances radicales n’ont pas leur place dans notre pays », a déclaré le plus jeune dirigeant mondial lors d’une conférence de presse à Vienne.sebastian kurz's austrian people's party

Au cours de son intervention passionnée, le dirigeant populaire national a critiqué les résultats désastreux du multiculturalisme en Europe occidentale. Le chancelier Kurz estime que les musulmans doivent être loyaux envers l’Autriche et être disposés à s’intégrer dans la société s’ils veulent rester dans le pays. « S’ils forment une société parallèle et commencent à prêcher l’islam politique, la politique identitaire et la division, ils seront expulsés. »

Depuis son entrée en fonction l’année dernière, le gouvernement de Sebastian Kurz enquête sur les organisations musulmanes soupçonnées de violer la loi islamique de 2015. La loi vise à prévenir tout conflit entre « se considérer à la fois comme un musulman pieux et un fier citoyen autrichien », en réglementant les activités de la communauté islamique.world-youngest-leader-shut-down-mosques-deport-imams-3281218

Deux imams ont déjà reçu un ordre d’expulsion et 60 autres font l’objet d’une enquête et pourraient être expulsés avec toute leur famille, a déclaré Herbert Kickl, le ministre autrichien de l’intérieur.

Un certain nombre de mosquées ont été fermées parce qu’on soupçonnait des liens avec l’extrémisme islamique après l’apparition d’images d’enfants d’à peine quatre ans forcés de porter des uniformes de l’armée turque et de saluer le drapeau turc dans la mosquée du quartier Favoriten, à Vienne.

« Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques, les croyants nos soldats », a déclaré le président turc Erdogan en citant un poète turc. 1999.austria danke 1

Sebastian Kurz tient sa promesse d’ignorer les directives mondialistes de l’Union européenne concernant l’immigration musulmane. En fin de compte, Kurz prévoit de reconquérir la souveraineté autrichienne en dirigeant la nation hors de l’Union européenne.

Comme on pouvait s’y attendre, les politiques nationalistes et antimondialistes populaires de M. Kurz s’avèrent profondément préoccupantes pour les Nations Unies, qui réclament actuellement l’ouverture des frontières dans le monde. Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme autoproclamé, Zeid Ra’ad Al Hussein, a critiqué le nouveau gouvernement anti-mondialiste autrichien, affirmant que leurs politiques libertaires sont « dangereuses pour la démocratie ».

« Nous devons être très prudents quant à savoir s’il y a un effet d’imitation pour les autres politiciens en Europe », a déclaré Al Hussein.
Hussein a également mis en garde : « L’extrême-droite devrait réfléchir très attentivement à la direction qu’elle prend pour ses pays et pour le continent en général ».close borders now

REPRODUCTION LIBRE : Nous sommes des partenaires et non des rivaux. Réimprimez nos articles pour attirer un grand nombre de lecteurs sur votre blog d’actualités.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !