L’État islamique publie la vidéo du tout premier enfant-égorgeur

0
347
L'Etat islamique a diffusé une vidéo montrant l'exécution brutale d'un soldat syrien par un enfant. L’endoctrinement des enfants est un élément clé dans la stratégie de l’État islamique.
Source: Nous publions ici l’intégralité de l’article fort documenté de Sami Aldeeb, islamologue suisse d’origine chrétienne-palestinienne et professeur des Universités, paru sur son blog « Savoir ou se faire avoir ».

Un garçon âgé d’environ 10 ans a décapité un capitaine de l’armée de l’air du régime Assad, capturé dans la ville de Homs. C’est la première fois que l’État Islamique utilise un enfant dans une vidéo de décapitation.

L’État Islamique a effectué sa première décapitation en utilisant un enfant comme bourreau. Son dernier clip macabre montre un garçon de 10 ans environ décapitant un pilote du régime Assad.
La vidéo, intitulée Capture et assassinat d’un Capitaine de Nusayri (un Alaouite), débute par un graphique indiquant le lieu où s’est passée cette nouvelle horreur: Homs. C’est un signe de la sophistication des films que diffusent l’État islamique, qui utilise des titres différents selon le lieu de tournage du film.

Le pilote, à genoux et les mains liée dans le dos, donne un bref résumé de sa vie et de sa carrière comme capitaine de l’armée de l’air de Bachar al-Assad.
Un djihadiste barbu donne un bref discours menaçant: “Notre but est non seulement Palmyre, Homs ou Damas. Notre but est de conquérir Bayt Al-Maqdes [Jérusalem] et Rome, inch Allah.”
Le jeune garçon prend alors son couteau et décapite le prisonnier, ne montrant aucune pitié ou componction à commettre ce meurtre.

Ce n’est toutefois pas la première fois que l’État Islamique utilise des enfants comme bourreaux. Connu comme “les petits stagiaires du Califat”, les enfants de l’État Islamique reçoivent une formation et sont endoctrinés dans des camps spéciaux avec l’objectif déclaré de produire la prochaine génération de djihadistes. Les enfants ont été utilisés pour tirer sur des soldats du régime capturés à Palmyre, lors d’une exécution mise en scène dans le vieil amphithéâtre romain.

Cette macabre séquence vient après celle d’un autre garçon de 10 ans qui a été filmé participant au massacre de l’année dernière à Tikrit, au cours de laquelle quelque 1.600 soldats irakiens capturés ont été fusillés et leurs corps jetés dans le Tigre ou enterrés dans des fosses communes.

L’endoctrinement des enfants est un élément clé dans la stratégie de l’État islamique. En leur faisant exécuter ces actes horribles malgré leur très jeune âge, l’État islamique renforce son emprise sur les esprits.

Source (Attention: images vidéo très choquantes!)

Autre version de la même vidéo, un peu moins brutale.

___________________________________

La plupart des non-musulmans ne le savent pas, mais nous sommes là devant le véritable islam. L’État islamique nous donne la véritable image de l’islam, un islam véridique tel qu’il a été pratiqué par le premier musulman: Mahomet. Le modèle parfait de tous les musulmans du monde, considéré comme “l’homme le plus parfait de la création” que chacun d’entre eux veut imiter afin de mériter le paradis d’Allah. Le créateur de l’idéologie mise en pratique aujourd’hui par l’État Islamique, mais aussi par le Hamas, par les Frères musulmans et par d’autres groupes ou groupuscules musulmans, tels Hizbul Mujahedin, Harakat ul-Mujahidin, les Brigades des martyrs d’al-Aqsa, Jemmah Islamiya, etc. Et mise en oeuvre également par les États comme Saoudi ou le Qatar, qui financent ce qui est pudiquement dénommé “terrorisme international” mais qui n’est en fait que l’application des préceptes laissés par Mahomet.

En attendant qu’elle soit aussi mise en oeuvre par tous les autres musulmans, d’où qu’ils soient, le moment venu.

Alors, à tous ceux qui, comme F.Hollande, D. Cameron, B. Obama et d’autres, répètent sans cesse que “l’islam ce n’est pas ça“, voici un petit condensé de l’idéologie qu’ils défendent soit par ignorance, soit par bêtise crasse, soit par taqyya:

– Coran 2:190, 2:191 et 2:193 Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs! Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. […] Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

– Tafsir (exégèse) d’ibn Kathir (extrait) C’est le premier verset concernant le combat qui fut révélé à Médine, car l’Envoyé d’Allah -qu’Allah le bénisse et le salue- combattait ceux qui lui déclaraient la guerre et cessait toute hostilité contre ceux qui voulaient la paix, jusqu’à ce que la sourate «Le repentir» (sourate 9) fut révélée. […] «S’ils cessent, pardonnez-leur»: c’est dire: s’ils s’arrêtent sans faire aucune hostilité, reviennent à Allah et embrassent l’islam, Allah leur pardonne leurs péchés même s’ils avaient tué des fidèles dans l’Enceinte sacrée […] Puis Allah ordonne de combattre les kuffars jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que le culte d’Allah soit établi. Cela signifie que l’islam devra dominer, étant la religion d’Allah. 

 – Coran 4:84 Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat). Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.

– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) On lui [Mahomet] demanda: «Ô Envoyé d’Allah! N’allons-nous pas annoncer cette bonne nouvelle aux hommes?» Il répondit: « Au Paradis, il y a cent degrés qu’Allah a préparé à ceux qui combattent dans Sa voie, entre deux degrés, il existe un espace équivalent à la distance qui sépare le ciel de la terre. […]

– Coran 8:39 Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent.

– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) «Et qu’il n’y ait plus qu’une religion, celle d’Allah»: cette religion est basée sur l’unicité d’Allah d’après ibn Abbas, et sur l’attestation qu’il n’y a de divinité qu’Allah sans qu’il y ait de polythéisme et de renier toute autre divinité, selon al-Hassan et Qatada. Ce qui renforce cette opinion est ce hadith cité dans deux sahihs où l’Envoyé d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – a dit: «J’ai reçu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que Mahomet est l’Envoyé d’Allah. S’ils font cela, leur sang et leurs biens seront préservés à moins qu’ils ne soient coupables, et Allah réglera leur compte» […].

– Coran 9:5 (Nota: sourate dont le thème récurrent est l’appel au combat pour la gloire d’Allah. Le verset 9 de cette sourate est un des “ayat as-Sseif” – verset du sabre – qui abroge à lui seul 114 versets dits “de tolérance” datant de l’avant-hégire) Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Puis Allah a dit: « Après que les mois sacrés expirent » c’est à dire: après l’écoulement des quatre mois désignés où tout combat était interdit, et pour permettre à ces gens-là de se décider de leur sort, partout où vous les trouverez, tuez-les. […] Il a donné ensuite le choix aux fidèles qui pourront se contenter de capturer les kuffars ou de les cerner en les assiégeant et en leur dressant des embuscades, soit dans leurs forteresses, soit dans les routes qu’ils empruntent afin de les contraindre et opter ou bien pour la conversion, ou bien pour la mort. Une fois ces kuffars soumis en traduisant cette soumission par des pratiques religieuses imposées: «S’ils observent la prière et paient la zakat (s’ils se convertissent à l’islam), laissez-les en paix. Allah est miséricordieux et clément». Voilà comment on doit les traiter. […] Donc ce qu’on doit demander aux idolâtres consiste à les appeler à la profession de la foi, à l’observance de la prière qui est le droit sacré d’Allah à Lui la puissance et la gloire, puis à l’acquittement de la zakat […].

– Coran 9: 36 Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.

– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Quant aux dires d’Allah: «Combattez les idolâtres sans merci comme ils vous combattent sans merci» il est très probable qu’ils soient pour inciter les fidèles à combattre les kuffars comme ils les combattent totalement, comme il se peut aussi qu’ils soient une autorisation au combat même dans le mois sacré si les kuffars commencent l’hostilité, en tirant argument de ce verset: « Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc» (coran 2:191).

– Coran 9:39 Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent.

– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) (Pour un musulman, le plus exemplaire, le plus redoutable et le plus terrifiant des châtiments est l’enfer) Puis Allah menace ceux qui s’abstiennent de lutter pour Sa cause et dit: «Si vous refusez de combattre, Allah vous infligera un châtiment exemplaire».

– Coran 9:41 Légers ou lourds, lancez-vous au combat, et luttez avec vos biens et vos personnes dans le sentier d’Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous saviez
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) D’après les dires des exégètes, ce verset signifie: Elancez-vous, que vous voyez riches ou pauvres, vieux ou jeunes, occupés ou non, forts ou faibles… As-Souddy raconte qu’un homme corpulent et gras – qui était Al-Miqdad selon les dires de certains – vint trouver l’Envoyé d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – pour l’exempter de cette obligation mais il refusa. Ce verset fut révélé à cette occasion. Comme les hommes incapables en éprouvèrent un certain désarroi et une peine, il fut modifié par celui-ci: «Les faibles, les malades, ceux qui manquent des moyens pour s’équiper sont soustraits à l’obligation de combattre, à condition qu’ils se montrent dévoués à la cause d’Allah et de Son Prophète» (coran 9:91). Dans le même sens, ibn Jarir rapporte que Zaïd ach-Chaabi a raconté: «Prenant part à un des combats sous le commandement de Safwan ben Amr qui était gouverneur à Homs, je vis un vieillard arrivant de Damas sur une monture et dont les sourcils couvraient les yeux, voulant combattre avec nous. Je lui dis: «Ô oncle, Allah t’a exempté du combat». Il me regarda et dit: «Ô fils de mon frère, Allah nous a ordonné de nous élancer au combat lourds on légers: Or celui qu’Allah aime, Il l’éprouve, le rend sain et sauf et le laisse en vie. […] Tel est le sens des dires d’Allah: «Il vous est prescrit de combattre et c’est une obligation qui vous pèse. C’est ainsi qu’il vous arrive de détester ce qui vous convient» [coran 2:216]. Et dans le même sens, Anas rapporte que l’Envoyé d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – dit à un homme: «Convertis-toi à l’Islam». Il lui répondit: «Ceci me pèse». «Même si cela te pèse, répliqua-t-il, convertis-toi».

– Coran 9:111 Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait : Et c’est là le très grand succès .  
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Le grand sacrifice que présentent les croyants soit en biens soit en personnes pour la cause d’Allah sera compensé par la plus belle rétribution, telle est la promesse d’Allah […]. Les fidèles répliquèrent. «Qu’obtiendrons-nous en échange?» Il leur répondit: : «Le Paradis». Alors, Allah fit cette révélation: «Allah dispose des biens et des âmes des croyants…» Donc, que les croyants tuent en combattant dans la voie d’Allah ou qu’ils soient tués, la récompense est la même. […] Que les croyants combattants se réjouissent donc de cet échange qu’ils ont conclu avec Allah, voilà le bonheur sans limites».

– Coran 9:123 Ô vous qui croyez! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Allah ordonne aux fidèles de combattre d’abord les kuffars qui sont près d’eux. C’est pourquoi l’Envoyé d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – a commencé à combattre les idolâtres qui vivaient dans la presqu’île arabique. Lorsque les gens entrèrent en masse dans la religion d’Allah et embrassèrent l’islam, à savoir que les principales régions telles que La Mecque, Medine, Taëf et d’autres étaient conquises, l’Envoyé d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – se prépara alors au combat des incrédules parmi les gens du Livre. En l’an 9 après l’hégire, il fit l’expédition de Tabouk où vivaient les Romains qui étaient des gens d’Écriture, puis à cause de la disette, la chaleur torride et les difficultés qu’avaient rencontrées les fidèles, il retourna à Médine. En l’an 10 de l’hégire, l’Envoyé d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – s’occupa du pèlerinage de l’adieu, et après quatre-vingt et un jour de son accomplissement, la mort le surprit. Son successeur au pouvoir le calife Abou Bakr as-Siddiq prit à sa charge la mission de l’expansion de l’islam. En effet, il envoya des troupes pour combattre les Romains qui adoraient la croix et les Perses adorateurs du feu. Leurs pays furent conquis, César et Cosroès furent vaincus, leurs trésors pillés et emportés aux pays des musulmans pour être dépensés dans le sentier d’Allah. 
«Qu’ils sentent votre rudesse» en les combattant, car un croyant fidèle est celui qui est compatissant envers son frère le croyant, et rude envers les kuffars selon les dires d’Allah: «Bons envers les croyants, durs envers les kuffars» [coran 5:54] et: « Mahomet est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les kuffars, miséricordieux entre eux. » [coran 48:29]. Que les croyants sachent qu’Allah est toujours avec ceux qui Le craignent, qu’ils se fient donc à Lui et observent Ses enseignements.

– Coran 47:4 Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés , enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.  
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Quand vous êtes en guerre avec les kuffars, passez-les au fil de l’épée et jonchez le sol de leurs cadavres. Allah montre aux croyants la façon de se comporter vis-à-vis des ennemis en temps de guerre: «Quand vous êtes en guerre avec les kuffars , passez-les au fil de l’épée», frappez-les à la nuque, et une fois que vous les ayez bien affaiblis par un grand nombre de morts et de blessés «ligotez solidement les prisonniers». Ce verset, comme les exégètes l’ont avancé, fut révélé à la suite de la bataille de Badr où les fidèles ont pris un grand nombre de prisonniers et Allah – à Lui la puissance et la gloire – leur a reproché leur manière de faire dans le but de les échanger contre rançon. Il a dit à Son Prophète: «Il est indigne d’un Prophète de faire des prisonniers si ce n’est au cours d’un combat» [coran 9:5].

Mais ibn Abbas, ad-Dahak, as-Souddy et d’autres de répliquer: L’imam a le choix entre la libération du prisonnier par pure générosité et la rançon comme il a aussi le plein droit de l’exécuter en tirant argument du fait que le Prophète – qu’Allah le bénisse et le salue – a exécuté an-Nadar ben al-Hareth et Oqba ben Abi Mouaït parmi les prisonniers de Badr. Ach-Chaféï a ajouté à cela le droit de rendre le prisonnier à l’esclavage.

Et ceci continue jusqu’à ce que cesse la guerre ou comme a dit Moujahed: Jusqu’à la descente de Jésus – que la paix soit sur lui – sur terre à la fin des temps, en se basant sur un hadith prophétique qui dit: «Un groupe de ma communauté ne cessera de triompher par la vérité jusqu’à ce que le dernier d’entre eux tuera l’Antéhchrist». D’autres ont dit: Jusqu’à ce qu’il n’y aura plus du polythéisme, en se référant aux dires d’Allah: « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah» (coran 8:39).

Allah ordonne aux croyants de combattre les kuffars. Il a dit: «Combattez-les. Allah les châtiera par vos mains. Il les humiliera, vous donnera la victoire sur eux et apaisera les cœurs des croyants» [coran 9:14]. Et comme le combat expose un grand nombre à la mort, Il les exhorte en disant: «Allah ne laissera pas leurs actes sans récompense» Les bonnes œuvres des croyants tués dans la voie d’Allah seront multipliées.

– Coran 47:35 Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos oeuvres.  
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Puis Allah ordonne à Ses fidèles serviteurs de Lui obéir et d’obéir à Son Prophète car les deux obéissances assurent leur bonheur dans les deux mondes, et en même temps II les avertit contre l’apostasie qui anéantit toutes les bonnes œuvres car: «ceux qui nient Allah, en détournent les autres et meurent en état d’impiété, n’obtiendront jamais son pardon».
Il les exhorte ensuite à ne plus faiblir ni à proposer la paix alors qu’ils sont les plus forts et les plus hauts. Mais selon les dires des ulémas, quand les musulmans sont moins nombreux, faibles par rapport à leur ennemi, il n’y a aucun inconvénient à conclure une trêve ou même une paix avec eux à l’instar du Messager d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – quand les incrédules l’avaient repoussé et empêché d’entrer à La Mecque et ils ont rédigé un traité (qui stipule) de ne plus recourir à la guerre pendant dix années.

– Coran 48:16 Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : “Vous serez bientôt appelés contre des gens d’une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu’ils n’embrassent l’islam. Si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux”.
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) « Vous les combattrez à moins qu’ils n’embrassent l’islam ». C’est à dire: Vous les traquerez jusqu’à ce qu’ils se convertissent. «Allah vous permet de les combattre, et il vous accordera la victoire sur eux, jusqu’à ce qu’ils se soumettent à Lui, ou bien qu’ils se convertiront de leur propre gré». «Si vous obéissez» en répondant à votre Seigneur, combattant pour sa cause et vous acquittant de cette obligation, «Allah vous accordera une belle récompense » . Mais si vous refusez comme vous l’avez déjà fait le jour de Houdaybya, «Il vous infligera un châtiment douloureux».
Puis Allah mentionne les excuses valables qui dispensent les hommes du combat. Il s’agit de l’aveugle, du boiteux et du malade qui est considéré comme tel jusqu’à sa guérison.

 

– Coran 61:4 Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé.  
– Tafsir d’ibn Kathir Allah aime, en réalité, ceux qui combattent dans Son sentier en rangs serrés et affrontent les impies qui mécroient en Lui, afin que la Parole d’Allah soit la plus élevée et que Sa religion soit la seule établie sur terre. Abou Saïd al-Khudri rapporte que le Messager d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – a dit: «Allah accueillera, en souriant, ces trois: l’homme qui se lève la nuit pour prier, l’homme qui s’acquitte de ses prières en commun et l’homme qui se met en rang pour combattre» (Rapporté par Ibn Maja et Ahmed. Le Messager d’Allah – qu’Allah le bénisse et le salue – enseignait aux fidèles comment ils devaient combattre, comme il en a reçu l’ordre, en se mettant en rangs serrés. Allah les compare aux matériaux d’un solide édifice – ou à un édifice scellé du plomb.

 

– Coran 66:9 Ô Prophète! Mène la lutte contre les mécréants et hypocrites et sois rude à leur égard. Leur refuge sera l’Enfer, et quelle mauvaise destination!  
– Tafsir d’ibn Kathir (extrait) Allah ordonne à Son Prophète de combattre les incrédules [les kuffars] et les hypocrites [les faux musulmans], les premiers par la force des armes, et les autres en appliquant les peines prescrites, en ce monde, car leur refuge dans l’autre sera la Géhenne.

 

“Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants d’implorer le pardon en faveur des kuffars, fussent-ils des parents alors qu’il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l’Enfer” (coran 9:113) . 

 

 

 

 

Lien vers l’article de Sami Aldeeb : http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/07/23/letat-islamique-publie-la-video-du-premier-enfant-egorgeur-cest-ca-aussi-lislam/

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*