L’un des suspects dans l’attentat du métro de Londres est passé par la « jungle » de Calais

0
151
Yahyah Faroukh. Image Facebook

L’un des suspects interpellés dans le cadre de l’enquête sur l’attaque à la bombe artisanale qui a fait 30 blessés dans le métro londonien est entré clandestinement en Grande-Bretagne dans un camion après avoir séjourné dans la « jungle » de Calais, a révélé un membre de sa famille au Sun.

Yahyah Faroukh, Syrien de 21 ans, qui a été arrêté samedi soir devant le magasin de produits halal, à Hounslow, où il travaillait, a cherché à s’introduire en Grande-Bretagne parce qu’il ne voyait « pas d’avenir » pour lui-même en Egypte, où vit sa famille après leur départ de la capitale syrienne Damas en 2012, a commenté sa belle-sœur Faroukh, qui vit à Terheijden aux Pays-Bas.

Jenan Moussa, de la chaîne arabe Al Aan TV, a appris par des membres de la famille de Farouk, qui sont des demandeurs d’asile vivant dans la région du Brabant septentrional, aux Pays-Bas, que le jeune homme de 21 ans avait pris un bateau pour se rendre en Italie en 2013. Puis avait séjourné au camp de migrants de Calais à l’âge de 16 ans avant de passer en Grande-Bretagne à bord d’un camion.

Yahyah Farouk a été accueilli par un couple de britanniques âgés qui avait l’expérience des réfugiés. Ce couple avait également pris en charge l’orphelin irakien de 18 ans, actuellement détenu comme principal suspect de l’attaque.

Ce couple de personnes âgées, qui a accueilli des centaines d’enfants et s’est vu décerner des distinctions honorifiques de la Reine pour son dévouement aux jeunes, est « tellement dévasté par ce qui s’est passé qu’il a décidé de ne plus jamais en accueillir », rapporte le Daily Mail.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*