Meurtres, vols, viols, attaques au couteau, à l’acide: le terrible bilan du maire musulman de Londres

0
660

Les médias britanniques ont célébré en grand nombre l’élection du premier maire musulman de Londres, Sadiq Khan, en mai 2016. Aujourd’hui, la cacophonie provoquée par la posture « nous ne sommes pas racistes » a pris fin, les véritables implications d’une mairie dirigée par Khan sont en train de se réaliser.

Dans la capitale britannique au cours de l’année écoulée, Khan a présidé à l’augmentation de la criminalité au couteau, des crimes commis avec une arme à feu, le vol, cambriolage, viol, homicide, et plus encore. Et pas juste un peu, non plus.

Certains dans les médias – et très peu – ont prédit que Khan pourrait être un désastre pour Londres, mais la mesure dans laquelle cela était vrai dépassait même nos pires cauchemars.

Parquant la preuve anecdotique que Khan a donné la préférence à des groupes liés aux mutilations génitales, et utilisant son programme pour s’agiter contre le président américain, les statistiques révèlent une incompétence terrifiante dans le maintien de la sécurité de Londres – l’un des principaux domaines de responsabilité du maire.

Les données du Maire de la Police et du Bureau de police criminelle de Londres – dirigé par l’ex-maire adjointe du lobbyiste Sophie Linden – révèlent une forte augmentation des crimes violents dans la première année de Khan.

De 2015-2016 à 2016-2017, les homicides à Londres ont augmenté de 27,1 %. Les homicides chez les jeunes ont fait un bond de 70 %. La violence grave chez les jeunes a augmenté de 19 %. Les vols qualifiés ont augmenté de 33,4 %, tandis que les cambriolages ont augmenté de 18,7 %.

Le nombre de vols a augmenté de plus de 10 000 en un an, soit 33,9 %, et il y a eu plus de 4 000 nouveaux cas de crimes au couteau sous Khan que sous son prédécesseur, soit une hausse de 31,3 %.

Le viol dans la capitale a augmenté de 18,3 %, tandis que 2 551 crimes commis avec des armes à feu ont été commis, ce qui représente une hausse de 16,3 % par rapport à l’année précédente.

Le maire n’ a cessé de blâmer le gouvernement central pour les problèmes rencontrés, mais les statistiques révèlent que Londres n’ a perdu qu’environ 1 000 policiers (3 %) au cours de l’année écoulée, ce qui a réduit la main-d’œuvre de 31 343 à 30 379 personnes.

Le rapport compare les données de novembre à octobre des années 2015-2016 et 2016-2017.

Rapport Mairie de Londres, office de police et crimes.

Plus tôt cette année, Londres a dépassé New York City comme l’une des capitales les plus dangereuses du monde occidental. La Chambre des communes a récemment révélé que la capitale du Royaume-Uni a plus d’agression à l’acide par habitant que toute autre ville dans le monde.

Le blog de Guido Fawkes note:« Dans les années qui ont précédé l’arrivée de Khan à la mairie, le nombre avait chuté de manière significative – les conservateurs avaient ramené le nombre de décès de jeunes de plus de 30 à 10 ou 15 par an » et demande:« Pourquoi Sadiq ne fait-il pas face à plus de pression? Ça devrait vraiment être une bien plus grosse histoire… »

Sur 40 catégories, la criminalité n’ a reculé que dans six domaines: appels de comportements antisociaux (1,2 %), incidents de violence familiale (quatre pour cent), violences domestiques avec blessures (un pour cent), cambriolages non domestiques ou d’affaires (10 %), dommages criminels (1,6 %) et crimes haineux liés à l’incapacité (34 %).

Source : Breitbart / Raheem Kassam

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook