Un migrant recherché pour l’assassinat de 70 personnes arrêté à la frontière de l’UE

0
206

Un Pakistanais soupçonné d’avoir tué environ 70 personnes dans son pays d’origine a été arrêté en Hongrie parmi un groupe important de migrants qui tentaient d’entrer en Europe.

La police hongroise a arrêté le tueur à gages de 35 ans, recherché par Interpol, mardi, lorsque des policiers ont arrêté une foule d’immigrants illégaux près de la frontière avec la Serbie, selon Reuters.

Les autorités autrichiennes ont déclaré dans un communiqué que l’arrestation a été faite après que des inspecteurs de l’Office fédéral de la police criminelle (BK) ont appris que l’homme se rendait en Autriche, et ont informé des collègues hongrois.

Identifié seulement par les initiales A. Z., le suspect est un tueur à gages connu sous le nom de « boucher pakistanais » qui, selon la police autrichienne, est accusé d’avoir commis « environ 70 meurtres commandités » dans son pays d’origine.

L’un des criminels les plus recherchés d’Asie, selon les médias locaux, l’homme s’était tourné vers le trafic de migrants depuis le début de la « crise migratoire » en Europe.

Cette affaire démontre une fois de plus l’importance de la coopération internationale dans la lutte contre la criminalité. « Je ne peux que féliciter les enquêteurs autrichiens pour ce succès « , a déclaré le ministre autrichien de l’Intérieur, Wolfgang Sobotka.

Dans les prochains jours, les autorités autrichiennes décideront si oui ou non le suspect doit être expulsé vers le Pakistan, a indiqué OE24.

La législation de l’Union européenne (UE) sur les droits de l’homme interdisant aux États membres d’expulser des migrants vers des pays où ils risquent la peine de mort a entraîné une tendance à l’augmentation du nombre d’immigrants illégaux en provenance de pays du tiers monde qui confessent des meurtres en Europe, qu’ils soient coupables ou non.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, qui a été critiqué et condamné par Bruxelles pour sa ligne dure sur la migration de masse, a averti en 2015 que les immigrants illégaux qui inondent l’Europe feraient du continent un « champ de bataille ».

 » Nous protégerons nos frontières[et] le peuple hongrois contre les criminels, les terroristes et les immigrants illégaux « , a-t-il promis.

Source : traduction d’un article (ang) paru sur Breitbart / Virginia Hale

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*