Une politicienne gauchiste de Hambourg demande des recommandations pour un film « anti-allemand », de préférence là où les Allemands meurent

0
185
Capture d'écran Facebook

Sarah Rambatz, candidate du Parti de la Gauche hambourgeoise, a reçu un torrent de critiques après avoir demandé sur Facebook des recommandations pour des films « anti-allemands » en précisant qu’elle voulait voir ceux dans lesquels des Allemands étaient tués.

La jeune femme de 24 ans, qui est le porte-parole national de l’aile jeunesse du Parti de gauche (« Die Linke »), a écrit ce post cette semaine, ce qui a donné lieu à une réaction négative après qu’un autre utilisateur en ait réalisé une capture d’écran. Cette utilisatrice a l’a ensuite diffusé accompagné du commentaire: « Sarah Rambatz va démissionner de sa place sur la liste de Hambourg à cause de cet incident. La Gauche est synonyme de politique digne », rapporte le Hamburger Morgenpost (MOPO).

Le porte-parole national de la Gauche Hendrik Thalheim a également commenté l’incident: « Ce poste était un acte d’une stupidité rare et de mauvais goût. »

Capture d’écran du post qui se lit comme suit: »des recommendations de films anti-allemands? » (« antideutsche Filmempfehlungen? ») »De préférence ceux dans lesquels les Allemands meurent » (« grundsatzlich alles wo Deutsche sterben »)

Sarah Rambatz a affirmé qu’elle avait été victime de harcèlement sur Internet pour ses remarques. Elle a déclaré au MOPO: « J’ai été en contact avec la police et la protection de l’État pendant des jours. Ma famille et moi recevons des menaces de mort. Je suis diffamé en tant qu’ennemi de l’État et menacé de viol. »

Elle a décrit son post sur Facebook comme « une action stupide et irréfléchie » et ajouté qu’elle aurait dû être plus prudente dans son choix des mots.

Une attitude anti-allemande et pro-immigrationniste qui dérange

Ce n’est n’est pas la première fois qu’un membre du Parti de gauche suscite la controverse sur ce que beaucoup considèrent comme une attitude anti-allemande et pro-masse en matière de migration. En 2015, Gregor Gysi, membre du Parti de gauche, a déclaré: « Chaque année, plus d’Allemands natifs meurent que d’Allemands nés. C’est très heureux. C’est parce que les nazis ne sont pas très doués pour avoir des enfants. »

Le Parti de gauche a été formé en 2007 après la fusion de deux autres partis politiques, mais ses racines remontent au parti au pouvoir de l’Allemagne de l’Est communiste. Alors que le Parti de Gauche n’a pas encore conquis de pouvoir au niveau national, il fait partie de plusieurs gouvernements de coalition régionaux comme celui de la capitale allemande Berlin.

La coalition de gauche de Berlin a étouffé ces derniers mois les tentatives du gouvernement fédéral d’expulser les demandeurs d’asile déboutés, ce en union avec d’autres gouvernements régionaux de gauche.

La coalition a également affirmé que l’extrémisme de gauche n’est pas un problème dans la ville en dépit des nombreux incidents impliquant des groupes extrémistes de gauche comme le souvent violent Antifa, le pillage de magasins et les voitures incendiées.

Source : traduction d’un article (ang) paru sur Breitbart / Chris Tomlinson.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*