Russie – Les flashmobs estudiantines scandaleuses qui embarrassent le Kremlin

0
281

La réaction des responsables de l’État et des écoles face à une vidéo de danse homo-érotique réalisée par des cadets de l’aviation civile portant des sous-vêtements à Oulianovsk (800 km à l’est de Moscou) a déclenché une flashmob des étudiants d’autres instituts techniques à travers tout le pays.

Allez en ligne aujourd’hui, et vous pouvez trouver des jeunes russes en apprentissage ou en formation dans les métiers les plus divers à moitié nus, tous secouant leurs bottes et pompant leurs hanches au rythme de « Satisfaction » de Benny Benassi.

C’est le 16 janvier, à l’origine, que des étudiants d’un institut de l’aviation civile à Oulianovsk ont partagé une vidéo de danse mettant en vedette une douzaine d’entre eux portant des casquettes de cadets, des sangles de poitrine et des caleçons boxers, et poussant leurs hanches dans une orgie de danse.

A priori, rien de criminel – dans un pays néanmoins profondément homophobe -, seulement tout à l’opposé de ce que le pouvoir russe souhaite exposer de sa jeunesse au regard du monde. Mais la vidéo téléchargée sur YouTube a littéralement « explosé » le champ d’information non seulement d’Oulianovsk, mais à travers toute la Sainte Russie.

La Russie est un pays profondément homophobe. Ici, des vétérans parachutistes faisant le coup de poing lors d’une manifestation LGBT à Kineshma, en juillet 2017.

Après que les images parodiques aient attiré l’attention nationale, la direction de l’école et l’Agence Fédérale du Transport Aérien de Russie a promis d’examiner la situation et de prendre des mesures disciplinaires. Le bureau du procureur s’est également intéressé, mais a rapidement signalé qu’aucun crime n’avait été commis.

Bientôt, un groupe de jeunes hommes – de l’Institut national des pompiers de l’Oural, pense-t-on -, a sorti une vidéo analogue. Les responsables de l’école ont cependant nié avec véhémence que son programme d’études permettait aux élèves de passer suffisamment de temps libre pour filmer une vidéo de danse aussi élaborée.

Rebelote le 19 janvier, dans une vidéo diffusée sur Internet mettant en scène cette-fois des cadets de l’Agence de gestion des situations d’urgence, se pavanant et se frayant un chemin autour de camions de pompiers.

Dans une interview à la chaîne RT, Vladimir Jirinovski, le leader du mouvement nationaliste PLDR exprime son dépit. Photo capture d’écran.

C’est un Vladmir Jirinovski feignant une indignation de bon aloi – l’un des candidats à l’élection présidentielle toute prochaine, et leader du parti nationaliste russe PLDR – qui a été interviewé par la chaîne d’information d’Etat RT (163 000 vues en 24 heures). Lequel peste d’un air entendu contre tous ces jeunes qui apparemment confondent travail et amusement. En 2013, il défendait un projet de loi punissant jusqu’à trois mois de prison et de fortes amendes « la propagande homosexuelle devant des mineurs ».

Toute la journée d’hier, une cascade de vidéos reprenant le même thème érotico-musical provenant de diverses régions de Russie et de toutes sortes de champs professionnels ont fleuri sur Internet: de journalistes en formation, d’étudiants en médecine, de futurs travailleurs agricoles, marins, employés du bâtiment et de soldats. Notamment.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook