Salvini attrape Juncker à la gorge

0
332

Par Michael Walsh dans The Ethnic-European

Le vice-Premier ministre italien Matteo Salvini s’immisce dans les affaires de l’Union européenne de Jean-Claude Juncker. Le ministre italien, qui est entouré d’admirateurs chaque fois qu’il serre des mains, menace de poursuivre Juncker en justice après les propos tenus par le président de la Commission européenne, qui n’est pas élu et n’a pas de comptes à rendre.

M. Juncker, qui fait l’objet d’une enquête pour évasion fiscale, s’était déjà dit préoccupé par le budget proposé par le gouvernement italien et par une menace pour l’euro, ce qui a eu des répercussions sur les marchés.

L’attaque a fait riposter l’eurosceptique Salvini : « Le président de la Commission européenne Juncker, en assimilant l’Italie à la Grèce, semble fou. Il aurait pu nous épargner ça. »

Faisant ressortir sa colère, Salvini a frappé le célèbre ivrogne dont les incursions en état d’ébriété ont été comparées à celles de Winston Churchill. « Il (Juncker) devrait boire deux verres d’eau avant d’ouvrir la bouche et cesser de répandre des menaces inexistantes. Ou nous lui demanderons des dommages-intérêts. »

Salvini a ajouté qu’il pensait que de tels commentaires étaient utilisés comme un moyen de s’en prendre à son gouvernement : « Les paroles et les menaces de Juncker et d’autres bureaucrates européens continuent dans le but d’attaquer le gouvernement et l’économie italienne. »

L’homologue français de Matteo Salvini, l’anti-mondialiste et eurosceptique Marine Le Pen, se réjouit de rencontrer prochainement le ministre italien :

« Lundi, je serai à Rome avec Matteo Salvini pour discuter, à l’invitation de l’Union générale du travail, de la croissance économique et des perspectives sociales dans une Europe des nations », a déclaré Le Pen.

Le leader du Rassemblement national, l’ancien Front national, a ajouté qu’ « il existe une alternative à l’Union européenne et nous sommes en train de la construire ».

Sur le plan politique, Le Pen et Salvini sont des alliés car tous deux sont membres du groupe eurosceptique Europe des nations et de la liberté (ENF) au Parlement européen.

Selon Le Pen, la mondialisation est une catastrophe pour l’économie française « car les emplois ont disparu et les immigrants venus d’Afrique du Nord, dont beaucoup sont musulmans, ont afflué. Ils épuisent les ressources, rejettent les valeurs françaises et transforment la culture », a-t-elle dit.

Matteo Salvini est ministre de l’Intérieur et considéré comme l’homme fort du gouvernement italien. En tant que dirigeant de la Ligue italienne, il a tenu ses promesses de lutter contre l’immigration illégale et de commencer les expulsions.

La politique migratoire de Salvini a eu d’excellents résultats. Le ministre a sauvé la vie de centaines de migrants économiques qui seraient morts pendant la traversée de la Méditerranée s’il n’avait pas fermé les portes de l’Italie.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !