Sondage : 76% des Français veulent un référendum sur l’immigration

1
350
(Photo by Sean Gallup/Getty Images)

Et si les électeurs étaient consultés pour décider de la politique migratoire de la France ? L’idée d’un référendum fait son chemin à droite. Mieux, selon le sondage Ifop que nous publions, 76 % d’entre eux y sont favorables.

Emmanuel Macron, le chef d’État lui-même, recommande de lire Stephen Smith, qui affirme dans son dernier ouvrage (la Ruée vers l’Europe, Grasset) que notre vieux continent « va s’africaniser ». Son ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, évoque de son côté « des régions qui sont en train de se déconstruire parce qu’elles sont submergées par le flux des demandeurs d’asile ». Rarement, dans les mots, le pouvoir n’aura semblé saisir, avec plus de justesse et d’acuité, l’ampleur du phénomène et la tragédie qui nous menace, donnant raison aux plus pessimistes de nos Cassandre et aux prophètes du « grand remplacement ». La démographie africaine ? Écoutons encore ce que nous dit Emmanuel Macron. C’est « une véritable bombe », diagnostique le président. « Il faut bien le dire », ajoute-t-il, comme si cette réalité avait été longtemps minorée, sinon cachée ou tue par nos dirigeants. (…)

Sondage de l’Ifop pour « Valeurs Actuelles » réalisé auprès d’un échantillon de 100ç personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus par questionnaire autoadministré en ligne les 19 et 20 avril 2018.

Les Français rêvent de s’exprimer sur la politique migratoire que devrait conduire le gouvernement. Le pouvoir en place est, lui, beaucoup moins enthousiaste. D’autant plus qu’à lire les enquêtes d’opinion qui se succèdent sur le sujet, les Français se montrent souvent radicalement opposés aux mesures défendues par leurs dirigeants. Dans la dernière enquête de l’Ifop pour l’Express parue en décembre 2017, 64 % des Français jugent que le rythme de l’immigration en France s’effectue à un rythme trop élevé ; 56 % d’entre eux sont opposés à l’obtention automatique de la nationalité française pour les enfants nés en France de parents étrangers ; 57 % d’entre eux sont favorables à la suppression du regroupement familial. Comment ne pas mesurer l’immense décalage entre les aspirations des Français et les politiques menés par nos dirigeants ?

Source : Valeurs Actuelles

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !