« Traître à la nation ! » : les manifestants conspuent Merkel en campagne électorale

0
226

Les manifestants ont chahuté et sifflé à la chancelière allemande Angela Merkel alors qu’elle faisait campagne dans les régions de Brandebourg et de Saxe, dans l’est de l’Allemagne, cette semaine.

Les partisans de l’Alternative anti-immigration de masse pour l’Allemagne (AfD) et des démocrates nationaux d’extrême droite (NPD) ont chahuté Mme Merkel en la qualifiant de « traître à la nation » alors qu’elle prononçait un discours à Torgau, rapporte Die Welt.

Au cours de son discours de 30 minutes, Mme Merkel, qui est actuellement en tête des sondages, s’est adressée indirectement aux nombreux manifestants en déclarant: « C’est pourquoi nous pouvons être reconnaissants que nous ayons aujourd’hui la démocratie en Allemagne et des élections libres. D’autres en rêvent. »

Stanislaw Tillich, ministre-président de la Saxe, également membre de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de Merkel, a critiqué les manifestants en disant:« Cette république ne sera pas poussée en avant par les intimidations ».

Plus tard dans la journée, Merkel s’est rendue dans la petite ville de Finsterwalde, dans le Brandebourg, où les manifestants ont sifflé de nouveau pendant qu’elle donnait son discours à la foule. La police dit aussi que deux hommes, âgés de 36 et 39 ans, ont salué Hitler pendant le discours et seront poursuivis en justice parce que ce geste est illégal en Allemagne.

Le secrétaire général de la CDU, Peter Tauber, qui a rejoint Merkel à Finsterwalde, a commenté les protestations: « La dernière fois que j’étais à Finsterwalde, j’étais au festival de chant. Comme vous pouvez le voir, les gens d’ici sont vocaux. Cependant, je dois dire que beaucoup de gens utilisaient un ton différent à l’époque. »

Les incidents surviennent un jour seulement après que Merkel ait prononcé un discours à Heidelberg et qu’il ait été frappée par une tomate lancée depuis la foule.

Les sondages lui donnent cependant une victoire décisive

Malgré l’accueil glacial, Merkel et la CDU devraient remporter les élections nationales du 24 septembre. Dimanche, Mme Merkel a débattu de Martin Schulz, son rival social-démocrate (SPD), bien que les deux candidats se soient mis d’accord sur de nombreuses questions.

© Europe Elects / Twitter

Tous les sondages lui donnent une victoire décisive, mais la CDU, qui est alliée à l’Union sociale chrétienne bavaroise (CSU), n’a pas assez de soutien pour gouverner de son propre chef, ce qui alimente les spéculations sur la question de savoir avec qui le parti va entrer dans une coalition.

Le SPD, sous la houlette de l’ancien président du Parlement européen Martin Schulz, est sur la bonne voie pour son pire résultat électoral depuis 1945.

L’AfD, qui s’oppose à la migration de masse, envisage d’entrer pour la première fois au parlement allemand, après avoir été le troisième parti en importance après les résultats électoraux régionaux, notamment après avoir battu la CDU dans la région natale de Merkel, le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

Source : traduction d’un article (ang) paru sur Breitbart / Chris Tomlinson.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*