Un affrontement interethnique dans l’armée russe rapporté par des médias locaux

0
384
Russia. Source: CIA World Factbook.

Soixante soldats professionnels touvains (peuple turcophone à majorité bouddhiste vivant à la frontière mongole) se sont violemment affrontés en début de semaine à quelque 100 soldats russes ethniques dans une école de formation de sergents à Yelan (905 km au sud-est de Moscou), dans la région de Volgograd. Selon les médias locaux, 14 militaires restent hospitalisés après l’incident.

D’après des sources anonymes internes citées par l’agence d’information russe URA.RU, « trois mois plus tôt, environ 60 soldats contractuels sont arrivés de (la république de) Tuva pour suivre une formation » afin d’être promus sergents. La nuit précédant la cérémonie de promotion, ils ont acheté de l’alcool pour célébrer l’événement. Mais, « devenus en état d’ébriété, ils ont rappelé » l’hostilité et les vexations dont ils avaient été victimes de la part des soldats russes ethniques.

Image de l’incident diffusée par le site URA.RU. Légende : « Selon des témoins oculaires, le sang a inondé la caserne entière ».

Armés de couteaux et de bâtons, ils se sont jetés sur les Russes, blessant 13 soldats et un officier. Une enquête a été ordonnée et le ministre de la défense Sergueï Choïgou (qui est d’origine touvaine par ailleurs) est supposé se rendre sur place depuis Moscou, rapportait hier le journal en ligne Nakanune.ru. Les autorités ont confirmé l’incident, insistant qu’aucune arme à feu n’avait été utilisée au cours de la bagarre.

Reproduction de cet article autorisée avec la mention suivante : © GrandFacho.com.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Entrez votre nom ici

*