Un massif « Rosaire sur les côtes » obtient le soutien d’évêques britanniques

0
760
« Rosaire aux frontières » polonais
L'année dernière, l'événement " Rosaire aux frontières" a attiré plus d'un million de fidèles en Pologne. Image Facebook.

Une croisade catholique populaire pour une journée de prière du chapelet pour l’avenir de la Grande-Bretagne a reçu le soutien de prélats clés, faisant suite à des initiatives similaires en Pologne, en Irlande et en Italie.

La campagne, qui compte maintenant 60 localités confirmées le long de la côte britannique, a été appuyée par l’archevêque de Westminster, le cardinal Vincent Nichols, l’évêque John Keenan de Paisley (Écosse), l’évêque Philip Egan de Portsmouth, l’archidiocèse de St. Andrews et Edimbourg, ainsi que par un certain nombre d’autres clercs et associations.

Les organisateurs ont appelé les fidèles en Ecosse, en Angleterre et au Pays de Galles à se rassembler le 29 avril sur les côtes britanniques pour prier le rosaire pour « la foi, la vie et la paix dans les îles britanniques ». La prière traditionnelle du chapelet invoque l’intercession de la Vierge Marie, lui demandant d’implorer son fils Jésus de venir en aide à ceux qui sont dans le besoin.

« Rosaire sur les côtes pour la foi et pour la vie »
.

Les campagnes du rosaire de l’an dernier en Irlande, en Italie et en Pologne ont mis l’accent sur la prière pour la fin de l’avortement, le renforcement de la foi chrétienne et la protection contre l’islamisation de l’Europe.

Dans une lettre récente, le secrétaire général de la Conférence épiscopale d’Angleterre et du Pays de Galles, le P. Christopher Thomas, a loué l’« acte de témoin » de la campagne, tout en assurant aux organisateurs son soutient.

« Dans le monde très sécularisé dans lequel nous vivons, prier pour la foi, la vie et la paix dans nos pays est une composante vitale pour témoigner des vérités de l’Évangile », a-t-il écrit.

« L’Église doit être résolue dans cette œuvre pour que sa mission d’annonce de la Parole qui apporte la Vie parvienne à tous ceux qui vivent et travaillent en Grande-Bretagne.  »

Dans un message vidéo, l’évêque John Keenan de Paisley a appelé les catholiques à sortir pour prier, « implorant la Vierge d’éveiller maintenant un grand renouveau de notre foi chrétienne dans notre pays ».

Il a dit que les prières devraient être dirigées d’une manière spéciale contre la sécularisation rampante, ainsi que pour « mettre fin au fléau de l’avortement sur notre terre et ouvrir une nouvelle ère de paix pour toutes nos nations ».

« Notre pauvre pays est en train d’être ébranlé dans une tempête sombre et turbulente de laïcité agressive qui menace de plus en plus la dignité de la personne humaine, le caractère sacré de la vie et la joie des relations authentiques », a-t-il dit.

« Alors que les tensions montent dans notre pays, l’espoir s’estompe en Europe et il semble qu’une nouvelle terreur monte dans le monde entier », a-t-il noté.

L’année dernière, l’événement « Rosaire aux frontières » a attiré plus d’un million de fidèles en Pologne à prier pour l’avenir de la nation, mais a également suscité l’ire des médias grand public, qui ont qualifié la campagne de prière d’« expression problématique de l’islamophobie ».

L’événement a eu lieu le 7 octobre, fête du Saint Rosaire, qui commémore l’anniversaire de la bataille de Lépante, où « la flotte chrétienne a vaincu l’armada musulmane, sauvant l’Europe de l’islamisation ».

La fête a été instituée par le Pape Pie V en 1571 après que la « Sainte Ligue » eut remporté une victoire décisive sur les Turcs Ottomans à la bataille de Lépante. A cette époque, une grande partie de l’Europe était assiégée par les forces islamiques, qui cherchaient à conquérir tout le continent pour Allah.

L’Associated Press avait considéré que l’événement national, qui avait été approuvé par les autorités ecclésiastiques polonaises, avait une « connotation anti-musulmane ».

Source : Breitbart / Thomas D. Williams

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !