Les camps de jeunesse hitlérienne en Amérique (1935-1941)

0
1105

Paru dans The Daily Archives

REPRODUCTION LIBRE : Nous sommes des partenaires et non des rivaux. Réimprimez nos articles pour attirer un grand nombre de lecteurs sur votre blog d’actualités.

Dans Volks-Deutsche Jungen in U.S.A. (Jeunesse allemande aux Etats-Unis), vous verrez ce qui semble d’abord être une histoire banale d’un camp de vacances pour garçons. Le film commence avec le camp en construction et les enfants excités s’empilent dans les autobus nolisés pour faire le voyage de New York City à Windham, New York à l’été 1937. Les garçons plantent des tentes, déchargent des caisses de fèves au lard et font des exercices de conditionnement physique. Si vous faites bien attention, vous remarquerez peut-être que certains garçons portent des shorts portant l’insigne de l’éclair simple qui marquait le plus jeune contingent des Jeunesses hitlériennes, mais ce n’est qu’à 13 h 47 que l’appel du drapeau (Flaggenappell) devient clair à ce sujet.

Après avoir fait des recherches sur ce que nous appelions le film « Nazi Boy Scout », j’ai pu en apprendre un peu plus sur ces jeunes Hitlériens américains. Tout d’abord, ce n’étaient certainement pas des scouts. Le camp auquel les garçons et les jeunes hommes ont participé dans ce film était géré par la Deutsche-Amerikanische Berufsgemeinschaft (DAB), plus connue sous le nom de German-American Vocational League ou la German-American Bund. La DAB, qui compte aujourd’hui plus de 70 sections locales, a été fondée en 1936 pour promouvoir l’Allemagne et le parti nazi en Amérique. La plus connue des activités de l’organisation a été le rassemblement pro-nazi de 1939 qui s’est tenu au Madison Square Garden et qui a attiré 20.000 participants.

Ce qui est moins bien connu, c’est que la DAB a également fonctionné comme une organisation d’endoctrinement culturel pour les enfants germano-américains, avec des activités qui sont décrites dans plusieurs des films que nous détenons. Les camps d’été, avec les uniformes officiels et les bannières des Jeunesses hitlériennes, pourraient être l’exemple le plus visuel des tentatives de la DAB pour inculquer la sympathie nazie aux enfants germano-américains. Un autre film, destiné à encourager les garçons à fréquenter le camp, comprend un intertitre peut-être involontaire qui se traduit par « German boy you also belong to us ». Eh oui, il y a plus de 75 ans, on voyait des enfants américains hisser un drapeau national socialiste à seulement 240 km de New York.

Comme ces films étaient la propriété d’un organisme indépendant, on peut se demander comment ils se sont retrouvés aux Archives nationales. La séquence des événements qui ont mené à l’arrivée du film au Motion Picture Preservation Lab a commencé lorsque le gouvernement américain a fouillé le siège national de la DAB le 5 janvier 1942. Dans le cadre d’une assignation à comparaître devant le Grand Jury fédéral, les agents ont saisi des dizaines de films et d’enregistrements sonores en 16 mm qui documentaient les activités de la DAB. Le matériel audiovisuel comprenait ce que l’on appelait « EXPOSER 147 » dans l’affaire contre les activités anti-américaines de la DAB. Ces films et enregistrements sonores sont conservés aux Archives nationales à titre de documents de cette enquête. Un archiviste les a découverts dans les fonds textuels à la fin des années 1980 et les a transférés à la Direction du cinéma, du son et de la vidéo à ce moment-là.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !