OUI OUI OUI : déjà 40% des Français veulent renverser le régime par la violence, la putain des juifs Macron mobilise l’armée

0
521

Paru dans Démocratie Participative

L’heure de prendre les commandes est venue

Nous approchons du point de rupture.

Un sondage IFOP réalisé à l’échelle européenne indique que près de 40% des Français soutiennent le principe d’une révolution.

Vous pouvez aller sur Atlantico pour voir le détail de ce sondage.

L’Allemagne ne rassemble que 20% de partisans de la révolution même si, en soi, c’est loin d’être anecdotique.

L’Espagne, en dépit de l’effondrement complet de l’économie et du chômage de masse, se situe à seulement 14%.

La France est le véritable épicentre révolutionnaire en Europe et les Gilets Jaunes, dont l’ampleur dans l’opinion dépasse de beaucoup les seuls manifestants, en sont le fer de lance.

Si on s’intéresse à la sociologie du mouvement pro-révolutionnaire, il est massivement soutenu par les ouvriers et les employés (50%) et significativement par les artisans et commerçants (43%).

Les moins de 35 ans sont légèrement plus partisans du renversement du régime, à 41%. Le soutien est un peu plus marqué dans les communes périurbaines (41%).

Mais il y a encore plus intéressant : le peuple révolutionnaire vote massivement pour le RN ou Debout la France (Dupont-Aignan).

Le total gauche paraît plus favorable à la révolution à cause de la France Insoumise (60%). Mais ce chiffre est de 73% pour le Rassemblement National et de 61% pour DLF.

En d’autres termes, l’électorat nationaliste est plus radical que l’électorat marxiste. Les Républicains, le parti des retraités, se situe à 28%. Ces 28% sont les anciens qui votent à droite mais qui ont une petite retraite ou veulent stopper l’invasion islamo-nègre.

Nous sommes, sans doute possible, dans une phase pré-révolutionnaire.

L’Union Européenne, cet outil tyrannique aux mains de la finance juive internationale, est au bord de l’effondrement complet.

Peu importe l’action des quelques milliers de Black Blocks ou les discours de quelques porte-parole de Gilets Jaunes, le fond du mouvement est massivement porté par le prolétariat blanc des villes petites et moyennes en train d’être anéanties par la finance globale juive et submergées par ses cohortes de sauvages du tiers-monde.

Ces gens veulent renverser violemment le régime juif.

Ils soutiennent déjà tous ceux qui essaient.

Et ce régime à la solde de la juiverie le sait. Il mobilise donc son armée.

Je suppose que vous n’êtes pas assez naïfs pour croire que le gouvernement d’occupation juif dispose d’une « armée nationale ». Elle a une armée professionnelle, c’est-à-dire une armée de mercenaires sous contrat payée pour mourir pour la finance juive.

Une part importante des fantassins des unités terrestres sont des nègres ou des maghrébins. Ces gens non seulement n’hésiteront pas à tirer dans la foule, mais ils y prendront plaisir parce que tuer des Blancs est pour eux une récompense.

Le système juif lutte pour sa survie.

Les 50% qui soutiennent encore l’illusion démocratique vont continuer de s’éroder. Il ne nous manque que 10 à 15% de soutiens supplémentaires pour faire s’effondrer le régime.

Multiplier les tags explicitement anti-Macron et anti-banques à caractère antisémite – c’est fondamental.

Le chaos va bientôt emporter cette république putréfiée, lançant ainsi la libération du continent de la vermine judéo-globaliste qui la contrôle.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !