L’UE publie le plan apocalyptique juif pour la négrification totale de l’Europe

0
664

Paru dans Démocratie Participative

Seulement un jour après la destruction de l’internet en Europe par le parlement européen, la LDNA vient de signer un accord avec l’UE pour organiser la négrification du continent entier.

Sur la base des exigences formulées, je pense que c’est la LDNA.

Mais cela peut être un autre groupuscule congolais ou nigérian doté d’une page Facebook.

On retrouve à la manoeuvre cette ignoble négresse de Kyenge, forte d’une fratrie de 38 frères et soeurs au Congo.

Si vous ne la connaissez pas, cette guenon passe son temps à s’appuyer sur les marxistes et les médias juifs pour appeler à l’installation d’au moins 50 millions de nègres en Europe.

Cette « résolution » du parlement européen porte, je cite, sur « les droits fondamentaux des personnes d’ascendance africaine » en Europe.

Apparemment, les nègres ont des droits sur nous, de la Finlande au Péloponnèse et de l’Irlande à la Bulgarie.

Pour mesurer la teneur habituelle des résolutions, en voici une autre.

La « dignité humaine », la « liberté », la « démocratie », « l’égalité » et « l’Etat de droit » sont autant de synonymes pour dire un seul mot : nègre.

Cela marche aussi avec musulman, juif ou rom. Mais surtout avec le mot nègre.

Dès l’annonce de ce vote, la négraille française inféodée aux juifs jubilait.

Ce texte est une véritable déclaration de guerre raciale. Elle vise, ni plus ni moins, qu’à livrer l’Europe aux nègres et à réduire en esclavage la race blanche sur son continent historique.

Il va sans dire que les nègres n’y sont pour rien : c’est bien la machine globaliste juive qui est derrière cette offensive d’éradication biologique contre le stock génétique européen.

Vous pouvez lire les détails de la résolution ici.

Le texte en lui-même est une sorte de longue complainte rythmée par les battements de tam tams que viennent entrecouper des appels au meurtre de Blancs.

Je vais en détailler quelques uns, les plus parlant.

A : considérant que le terme «personne d’ascendance africaine» recouvre les termes «Afro-européen», «Noir européen», «Afro-caribéen» ou «Noir antillais» et fait référence aux personnes d’ascendance africaine qui sont nées ou vivent en Europe ou en ont la citoyenneté;

« Afro-européen ».

Tout un programme.

B : considérant que les termes «afrophobie» et «racisme anti-Noirs» font référence à une forme particulière de racisme, qui comprend tout acte de violence ou de discrimination qui s’inscrit dans la continuité de violences historiques ou qui fait intervenir des stéréotypes péjoratifs et qui mène à l’exclusion et à la déshumanisation des personnes d’ascendance africaine; que cette forme de racisme est le fruit des structures historiquement répressives du colonialisme et de la traite transatlantique des esclaves, comme l’a reconnu le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe;

Ces commissaires reconnaissent beaucoup de choses sans nous en parler.

Ce qu’affirme ce point B, c’est que les points suivant sont justifiés par le règlement de compte racial contre les Blancs d’Europe dont rêvent les nègres.

Ces nègres qui utilisent des mots codés comme « esclavage » ou « colonisation » pour parler de ce règlement de comptes.

C :  considérant que, selon les estimations disponibles, 15 millions de personnes d’ascendance africaine vivent en Europe, bien que la collecte de données relatives à l’égalité par les États membres de l’Union ne soit pas systématique, ne se fonde pas sur l’auto-identification et exclue souvent les descendants de migrants ou «migrants de troisième génération» et au-delà;

Nous avons d’ores et déjà 15 millions de ces primates sidaïques sur le continent et la France doit bien concentrer à elle-seule 5 millions de ces bêtes sauvages. Ces 15 millions de nègres représentent l’équivalent des Pays-Bas. Ou bien encore trois fois la populations des 3 états baltes.

Et cette tumeur raciale n’en est qu’au premier stade de son développement. Couplée avec la prolifération des nègres en Afrique qui devrait atteindre les 2,5 milliards d’éléments en 2050 et 4 milliards en 2100, cette colonisation ira en s’intensifiant grâce au soutien de l’UE à la solde de la finance juive.

D’ici à 2040 ou 2050, nous en aurons au bas mot 50 millions ou plus. C’est-à-dire l’équivalent de la population de l’Italie.

Ils en sont même arrivés à interdire le « black face » que personne n’utilise jamais.

G : considérant que la persistance de stéréotypes discriminatoires dans certaines traditions européennes, comme la pratique consistant à se noircir le visage, perpétue des idées préconçues bien ancrées au sujet des personnes d’ascendance africaine, et peut ainsi exacerber les discriminations;

En fait, les juifs ont simplement demandé à une poignée de nègres comme Lilian Thuram ou Rokhaya Diallo de leur faire une liste d’exigences.

Du coup, le texte est truffé de fantaisies et d’affabulations typiquement négroïdes.

O. considérant que, alors que les personnes d’ascendance africaine ont grandement contribué au développement des sociétés européennes au cours de l’histoire, nombre d’entre elles rencontrent des discriminations sur le marché du travail;

Ne riez pas, d’ici peu le Beethoven nègre sera une vérité officielle.

Oui, si vous l’ignoriez, les nègres exigent que Beethoven soit officiellement reconnu comme étant un nègre. Probablement parce qu’un de ces cafres a mis un jour un filtre instagram marron sur un portrait du compositeur et que depuis lors, ils croient dur comme fer que Beethoven est un nègre.

Ils en font même des manifestations à France 2.

Donc, ces macaques ont « grandement apporté au développement des sociétés européennes ». Je ne sais pas si la drogue, le viol et le proxénétisme sont considérés comme des apports.

Après tout, ils n’ont pas dit de quel type d’apports il s’agit.

Ensuite, c’est une rafale. En résumé, le texte dit que les nègres doivent prendre le contrôle total des 28 états-membres de l’UE.

P. considérant que les personnes d’ascendance africaine sont surreprésentées dans les couches à plus faible revenu de la population européenne;
Q. considérant que les personnes d’ascendance africaine sont fortement sous-représentées dans les institutions politiques et législatives aux niveaux local, national et européen;
R. considérant que les politiciens d’ascendance africaine sont toujours la cible d’attaques abjectes dans la sphère publique, tant à l’échelle nationale qu’au niveau européen;

Une pensée pour Pamela Mastropietro, découpée vivante par un Beethoven du Nigéria.

S. considérant que le racisme et les discriminations dont sont victimes les personnes d’ascendance africaine sont structurels et sont souvent associés à d’autres formes de discrimination et d’oppression fondées sur le sexe, la race, la couleur, les origines ethniques ou sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les convictions, les opinions politiques ou toute autre opinion, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance, un handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle;
T. considérant que les agressions afrophobes qui se sont récemment multipliées en Europe visaient directement les ressortissants de pays tiers, et en particulier les réfugiés et les migrants;

Le génocide des migrants clandestins accueillis en toute impunité par de vieilles boomeuses dégueulasses sous les applaudissements de la presse juive.

Ce qui est structurel, c’est la cible de ce programme systématique : l’homme blanc.

C’est lui qui est visé à travers cette promotion agressive de la colonisation de peuplement africaine.

Une fois l’exposé des motifs réalisé, le plan du remplacement de population en faveur de la négraille.

1. invite les États membres et les institutions européennes à reconnaître que les personnes d’ascendance africaine sont particulièrement exposées aux racisme, à la discrimination et à la xénophobie et, de manière générale, jouissent de façon inégale des droits de l’homme et des droits fondamentaux, ce qui est la définition même du racisme structurel, et qu’elles doivent bénéficier, à titre individuel et collectivement, d’une protection contre ces inégalités, y compris par des mesures positives visant à promouvoir la jouissance pleine et égale de leurs droits;
2. estime que la participation active et authentique des personnes d’ascendance africaine sur les plans social, économique, politique et culturel est essentielle à la lutte contre l’afrophobie et à l’intégration de ces personnes en Europe;
3. demande à la Commission d’élaborer un cadre de l’Union pour les stratégies nationales en faveur de l’inclusion sociale et de l’intégration des personnes d’ascendance africaine;

Le reste est encore plus mirobolant.

5. encourage les institutions européennes et les États membres à reconnaître officiellement l’histoire des personnes d’ascendance africaine en Europe, y compris les injustices passées et présentes et les crimes contre l’humanité, comme l’esclavage, la traite transatlantique des esclaves ou les actes perpétrés dans le cadre du colonialisme européen, de même que les grandes réussites et les contributions positives réalisées par ces personnes, en observant, aux niveaux européen et national, la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves et en consacrant un mois de l’année à l’histoire noire;
6. encourage les États membres et les institutions européennes à observer officiellement la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine instaurée par les Nations unies et à prendre des mesures efficaces en vue de la mise en œuvre du programme d’activités y afférent, dans un esprit de reconnaissance, de justice et de développement;

La « décennie du nègre ».

On se pince.

En attendant le « millénaire du nègre » qui est le véritable projet.

7. rappelle que certains États membres ont pris des mesures de réparation fortes et efficaces au regard des injustices et des crimes contre l’humanité dont ont été victimes les personnes d’ascendance africaine, tout en tenant compte des effets durables de ces actes sur le présent;
8. invite les institutions de l’Union et le reste des États membres à suivre leur exemple en offrant, par exemple, des réparations sous la forme d’excuses publiques ou d’une restitution d’objets volés à leurs pays d’origine;

Nous prosterner devant le nègre, voilà ce que cette UE aux mains des juifs exigent des Blancs.

Paradoxalement, plus nous sommes censés accueillir cette vermine chez nous, plus nous nous voyons intimer l’ordre de renvoyer dans ces pays maudits d’Afrique les quelques morceaux de bois vaguement sculptés ramenés en Europe.

Nous allons aussi devoir payer pour combler un fossé racial béant.

11. demande aux États membres d’élaborer des stratégies nationales de lutte contre le racisme axées sur la réduction de l’écart entre les personnes d’ascendance africaine et le reste de la population dans les domaines de l’enseignement, du logement, de la santé, de l’emploi, des relations avec la police, des services sociaux, du système judiciaire et de la participation et de la représentation de ces personnes en politique, et d’encourager leur participation aux programmes de télévision et autres médias pour mettre un terme à leur sous-représentation ainsi qu’à l’absence de modèles pour les enfants d’ascendance africaine;
12. souligne l’importance des organisations de la société civile dans la lutte contre le racisme et les discriminations et appelle de ses vœux un accroissement du soutien financier apporté aux organisations sur le terrain aux niveaux européen, national et local;
13. invite la Commission à intégrer la question des personnes d’ascendance africaine parmi les priorités de ses programmes de financement actuels et de ceux de la prochaine période pluriannuelle;
14. demande à la Commission de mettre en place, dans les services concernés, une équipe exclusivement chargée des questions d’afrophobie;

Nous devons même évangéliser racialement le monde en le négrifiant.

27. demande à la Commission de travailler en étroite collaboration avec des acteurs internationaux tels que l’OSCE, les Nations unies, l’Union africaine et le Conseil de l’Europe, ainsi qu’avec d’autres partenaires internationaux, afin de combattre l’afrophobie au niveau international;

C’est-à-dire, pour répandre ça partout :

Exposés à cette propagande juive divinisant le nègre, ces cafres vont en perdre totalement la tête.

Ils se voient déjà commander à 500 millions de Blancs, roulant en Mercedes, la main sur le pubis d’une Blonde de 13 ans et le couteau sous la gorge de son vieux, le tout filmé par un producteur de rap ashkénaze.

Bon, bref, il est temps de siffler la fin de la récréation

Ces vieux boomers planqués dans leurs bureaux du parlement de l’UE ne savent sûrement pas comment tuer le temps. Ils se disent donc que la meilleure chose à faire est de détruire le continent pour faire plaisir aux juifs.

Cela ne veut pas dire que nous, de notre côté, soyons obligés de suivre ces cervelles séniles dans leur hallucination collective au motif qu’ils se donnent des airs sérieux lors de points presse à Bruxelles.

Nous devons faire connaître à ces fossiles et ces bonnes femmes qui pullulent dans les parlements que la récréation est terminée et avec elle, toutes ces insanités hébraïques.

En résumé :

La destruction de l’Union Européenne est une priorité absolue.

Cette machine juive est déterminée à anéantir la race blanche sur le continent.

Ce programme ne s’applique pas seulement à la France ou à l’Allemagne, il doit s’appliquer à terme au dernier kilomètre carré de Lituanie où le nègre règnera en maître au même titre qu’à Saint-Denis, protégé par le cartel policier d’Europol et les députés locaux payés par les juifs.

Ces gens ignorent tout de ce qui les attend.

La juiverie, animée par sa soif de destruction et aidée par ces démons cyniques que sont les marxistes, veut livrer l’Europe aux pires porcs de cette terre pour la souiller irrémédiablement.

Pas un pays blanc, pas une région blanche ne doit y échapper.

Imaginez cela : ce continent admiré par l’Amérique comme par l’Asie est programmée pour être livré gratuitement aux nègres et aux égorgeurs d’Allah avec tout ce qu’il contient.

Et les juifs, pour nous imposer cette vision d’enfer, se bornent à mentionner « les droits de l’homme » et deux ou trois mots vagues de ce genre. C’est tout.

Nous sommes censés être satisfaits avec ça.

Oui.

Non.

Nous allons détruire l’Union Européenne.

Ensuite, nous allons procéder à l’arrestation de tous les cadres politiques de ce projet d’anéantissement des peuples blancs en Europe.

Enfin, nous allons nettoyer ethniquement la totalité du continent.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !