Les juifs anti-européens et les églises chrétiennes causent et alimentent l’invasion des immigrants non blancs aux États-Unis

0
494

Paru dans EnglishNews.org

Par Dan Rayner

Les juifs anti-européens et les églises chrétiennes anti-européennes aident l’invasion d’immigrants non-blancs en Amérique et les médias juifs les couvrent en ne faisant pas état de leur implication.

Des groupes de l’Église du sud du Texas ont assuré le transport direct des clandestins aux États-Unis. Ils les envoient ensuite aux communautés latino-américaines, s’ils sont pris en flagrant délit, ils leur fournissent les papiers de demande d’asile avant d’être forcés de laisser les autorités les prendre, ils leur donnent des conseils juridiques et les mettent sur la voie la plus longue, avec l’intention qu’ils soient ensuite mis dans le processus bureaucratique, qui s’étend sur un mois, d’application de la CIE et d’immigration.

C’est la HIAS qui dirige cet effort. The Hebrew Immigrant Aid Society. Tout près derrière l’HIAS se trouve un conglomérat d’organisations ecclésiastiques chrétiennes. Il y a une énorme coalition de plus de 50 associations d’églises américaines, à noter qu’il ne s’agit pas de 50 églises mais de 50 associations entières d’églises multiples ou de centaines d’églises chacune, ce qui équivaut à des dizaines de milliers de bénévoles, de défenseurs et de trafiquants de personnes. Des véhicules impliqués dans cette  » contrebande illégale  » ont été vus, certains de leurs fourgons sont marqués  » TFC  » et exploités par  » the Family Church « , un groupe chrétien non gouvernemental à but non lucratif opérant dans le sud du Texas, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg. La plupart des groupes chrétiens opèrent dans des véhicules banalisés qui se comptent par milliers. Ils ont transporté des migrants illégaux directement depuis les routes des caravanes du Guatemala.

Voici une liste de quelques-uns (mais pas tous) des principaux groupes qui ont soutenu Amnistie sans relâche, à partir de 2009. Il y a des groupes plus petits en plus de ces principaux groupes de pression et de pouvoir légaux, y compris l’ADL, l’ACLU, la HIAS, la NAACP et les organisations chrétiennes subversives moins bien connues qui sont les bourreaux et les traîtres (en raison de leur foi chrétienne) qui collaborent avec enthousiasme à l’attaque juive sur l’humanité européenne.

Les groupes inclus dans le lien ci-dessus incluent :

Assemblées de Dieu, Église Frères en Christ, Église réformée chrétienne en Amérique du Nord, Église du Nazaréen, Église épiscopale, Église évangélique luthérienne d’Amérique, National Association of Evangelicals (NAE), Église missionnaire, Conseil national des Églises, Église presbytérienne et Église méthodiste unie.

Au-delà de cette liste se trouve l’énorme coalition de plus de 50 églises chrétiennes. Et d’innombrables ONG non enregistrées, groupes bénévoles chrétiens informels et réseaux chrétiens. En outre, il existe des réseaux de migrants latino-catholiques dans les sociétés clandestines illégales qui existent parallèlement aux nôtres, avec leurs propres autorités d’immigration, semble-t-il : l’objectif est d’importer davantage de Latino-Catholiques comme eux. Les ministres et les organisations chrétiennes sont pleinement au courant de ces faits et refusent d’informer l’ICE de leur localisation pour des raisons religieuses… Ce sont les ennemis qui collaborent avec l’establishment juif et les médias juifs.

Et il suffit de regarder certaines des opinions des médias chrétiens de niche, plus petits, ainsi que les groupes chrétiens soutenus par les médias juifs établis :

Ces cinglés pensent littéralement que les migrants  » vont vers la terre promise  » en émigrant en Amérique, que c’est leur Yahvé juif qui en est la cause (les chrétiens adorent la même divinité que les juifs, l’appelant parfois Jéhovah à la place, ou simplement cacher le fait en disant’Dieu’ ou ‘le seigneur’ Yahvé est d’ailleurs le même nom que le Dieu de guerre pré-monothéiste du juif, ils ont ‘circoncis’ tous leurs autres dieux et déesses hors de leur religion, sauf leur Dieu de guerre… devrait vous dire quelque chose sur leurs intentions). Les conséquences insensées de ces vues chrétiennes sont évidentes : Remplacement des Blancs en accord direct avec les objectifs juifs.

Les médias juifs sont forcés de reconnaître l’existence des énormes caravanes de migrants, mais il existe une menace beaucoup plus importante sur le plan numérique : les centaines de milliers d’individus et de petits groupes qui sont  » transportés  » en autobus en Amérique et à travers le sud du Texas, en particulier par des zélotes migrateurs de confession chrétienne judaïsé. Leurs collègues juifs de la HIAS mènent une entreprise similaire, mais l’engagement direct et direct, volontaire et enthousiaste des églises chrétiennes et en particulier des églises catholiques dans l’aide à la migration doit être mis en évidence. La droite chrétienne ne peut pas en parler, car il est vrai que sa foi va à l’encontre de la cohérence raciale de toutes les nations :

« tu dois aimer ceux qui sont étrangers, »
-(Deutéronome 10:19)

et les principes selon lesquels « vous ne faites qu’un »
-(Galates 3:28)

Veiller à ce que « l’étranger résidant parmi vous soit traité comme votre natif ».
-(Lévitique 19:34)

Et que leur ancienne divinité tribale juive : « aime l’étranger qui réside parmi vous, en lui donnant nourriture et vêtements. »
-(Deutéronome 10:18)

Oy vey ! Cela sert bien l’agenda anti-européen juif !

Du Pape aux groupes de l’Église locale, le christianisme est racialement subversif dans toutes les situations, surtout lorsque plus d’un groupe racial existe à proximité les uns des autres. Notez tout le récit de Pence sur l’accueil des  » réfugiés chrétiens de Syrie  » qui sont tous des non-blancs. Ces chrétiens et ce qu’ils font ne sont jamais rapportés, mais soutenus par les médias juifs, dont les propres groupes tribaux mènent dans ce domaine et à qui cette collaboration chrétienne est un cadeau bienvenu à l’agenda juif de remplacement des blancs.

En outre, nous voyons alors des initiatives chrétiennes non blanches entières formées par les migrants chrétiens que l’on appelle les  » Chrétiens blancs  » ont aidé à migrer vers les Etats-Unis. Ces  » chrétiens blancs « , à qui le fait d’être blanc est secondaire ou sans importance, ne se soucient pas de l’avenir racial des Européens américains, mais seulement du christianisme, détaché de toute loyauté raciale. L’une de ces organisations latino-américaines suivantes est l’Initiative frontalière Kino, qui opère à la frontière entre les États-Unis et le Mexique et fournit ouvertement une assistance (encouragement et motivation) aux migrants du Mexique et d’Amérique latine pour leur permettre de passer aux États-Unis. La direction de l’Initiative frontalière Kino n’est pas du tout blanche. Ils sont soutenus en tant que collègues par les associations religieuses américaines établies, même si leur penchant est clairement racial, ils profitent de l’établissement chrétien coucou, trompeur, juif-dieu vénéré, daltonien, et les médias juifs s’en délectent. Ils mentionnent ces groupes plus souvent qu’ils ne mentionnent les SAIM. La HIAS est le groupe numéro un pour faciliter la migration aux États-Unis (derrière le gouvernement fédéral seulement).

Des groupes de l’Église catholique se sont joints à la HIAS pour réclamer l’amnistie depuis des décennies en Amérique.

En 2010, cela a été prouvé sans l’ombre d’un doute. La Conférence des évêques catholiques des États-Unis a annoncé son soutien total et canonique à l’amnistie. Depuis 2013, l’Eglise catholique n’a cessé de faire pression sur le Congrès américain pour qu’il adopte une  » réforme  » de l’immigration, c’est-à-dire une amnistie pour ces envahisseurs non-blancs. Depuis 2014, jusqu’en 2019 et toujours en vigueur aujourd’hui, la Table évangélique pour l’immigration a réclamé un projet de loi d’amnistie complet, non seulement partiel, mais complet. Cela prouve qu’il n’y a pas que les catholiques. Bon nombre de ces groupes, aux côtés de la HIAS, ont été à l’origine d’une grande partie des pressions exercées par le Congrès, à l’origine de tous les projets de loi d’amnistie antérieurs, depuis ceux adoptés sous Bush Junior jusqu’à ceux d’Obama. Et nous savons tous que c’est cette même coalition de chrétiens juifs subversifs et volontaires qui a poussé à  » l’amour et à la réconciliation  » entre les Noirs et les Blancs dans Loving V. Virginia (le cas qui a renversé l’interdiction de l’élevage interracial) et les juifs poussés, Christian a accepté la loi de 1965 sur l’immigration et la nationalité (voir comment les chrétiens semblent toujours ‘pardonner ceux qui nous offensent’ ?). L’Église a bénéficié directement d’une augmentation du nombre de fidèles chrétiens dévoués, à faible QI, sans questionnement, du Mexique et de l’Amérique latine en général….

Nous savons que le Pape François a régulièrement plaidé en faveur du remplacement des Blancs, mais l’argument selon lequel  » oh, ce n’est que le pape subversif actuel  » est annulé quand on sait que même le Pape précédent a exhorté toutes les communautés catholiques des Etats-Unis à.. :

d’accueillir des vagues de nouveaux immigrants, de leur fournir une aide pastorale et caritative, et de soutenir les moyens de régulariser leur situation. » Pape Benoît XVI (l’avant-dernier pape)

Lire la suite (en anglais)

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !