Gay Pride à Genève, le lobby alphabétique montre ses muscles

0
242
Gay Pride New-York 2015.

Paru dans Résistance Helvétique

Pour la quatrième fois, la Genève internationale aimerait organiser la « marche des fiertés » en son sein. Quelle délicieuse nouvelle ! Qui pourrait s’opposer à voir défiler ces milliers de LGBTQXURPVNAZIVOEW bruyants et repoussants ? Qui aimerait stopper la grande marche du progressisme vers un monde nouveau, empli d’amour, d’exhibitionnisme et d’enculades sauvage ?

Osez élever la voix contre ce grand raout cosmopolite et vous verrez s’abattre sur vous les foudres du politiquement correct. Protestez contre le fait que vos politiciens autorisent le défilement des plus dégénérés mentaux que notre monde ait connu et vous subirez les douces appellations d’homophobes, nazi, ou facho, étiquettes modernes des derniers défenseurs de la liberté d’expression et du bon sens.

Si vous pensez encore que voir des hommes enchaînés et frappés, des combinaisons de cuir moulant laissant apparaître uniquement les plumes des godemichets animaliers dont ils se parent, de l’exhibitionnisme à l’état pur sous la sacro-sainte protection de la défense des minorités sexuelles est bénéfique pour la survie de la civilisation européennes, alors vous êtes tout aussi perdus qu’eux.

Si au contraire vous vous indignez que vos enfants aient à subir ce spectacle indécent et contre-nature, faîtes entendre votre voix et montrez votre non-acceptation de l’avilissement des relations sexuelles. Vous n’êtes pas seuls ! Il serait défaitiste de croire que la majorité de vos connaissances est déjà tombés sous le joug de la perversion et du politiquement correct. Parlez-en autour de vous et vous verrez que la plupart ont gardé la tête sur les épaules et approuvent vos opinions.

Nous ne contestons pas le droit de se revendiquer homosexuel, mais pareille démonstration devrait rester du domaine privé, et la récupération politiques de cette manifestation par les lobbys extrémistes n’est pas acceptable. Donnez-leur la main et ils vous prendront le bras.