Un nouveau rapport sur l’antisémitisme affirme que la planète entière est ‘en proie à la haine des juifs’

0
230

Paru dans Right of the Right

Selon le rapport sur l’antisémitisme dans le monde 2018 publié mercredi par le Centre Kantor pour l’étude du judaïsme européen contemporain de l’Université de Tel Aviv, partout dans le monde, les Juifs ressentent un sentiment accru d’insécurité :

Un rapport du ministère français de l’Intérieur et de la communauté juive décrit l’antisémitisme en France en 2018 comme un phénomène quotidien, note le rapport Kantor, ajoutant cette description dévastatrice :
« Ils ne se sentent plus partie intégrante de la société et parfois même ressentent un état d’urgence. L’antisémitisme est intégré, voire normalisé comme une présence constante, aussi bien dans la sphère publique que dans la sphère privée. Une augmentation de 13% du nombre d’incidents antisémites violents majeurs a été enregistrée ; 13 Juifs ont été assassinés. »
Quoi qu’en disent les autres, ce doit être la sensation la plus répandue chez les Juifs du monde entier, quelques mois seulement avant le 80e anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale. Il n’y a pas d’endroit où il n’y a pas de haine des Juifs. En effet, le rapport propose un examen approfondi d’une longue liste de pays : Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Espagne, États-Unis d’Amérique, France, Grèce, Hongrie, Italie, Moldavie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Suisse, Turquie.
Ce sentiment qu’il n’y a nulle part où aller nous relie directement au sort de nos parents et grands-parents en Europe dans les années 1930 et 1940. Mais contrairement à nos ancêtres et à nos ancêtres en Europe, nous ne nous faisons aucune illusion quant à la disparition de cette vague massive – pas même, comme le prétendent certains idiots de la gauche, Israël devait déplacer un demi-million de ses propres citoyens juifs et mettre à leur place des lance-roquettes du Hamas.
Israël ne figure pas sur la liste, ce qui est dommage, vu le nombre d’attaques antisémites provenant de l’Autorité palestinienne et de Gaza, ainsi que de tous les pays du Moyen-Orient. C’était peut-être simplement une question d’espace. Israël est cependant largement mentionné dans le rapport, car le fait d’être anti-israélien est la version politiquement correcte de la haine des Juifs.

Au cours des dix dernières années environ, la « droite » a commencé à comparer l’Amérique à l’Allemagne pendant la République de Weimar des années 1930, une république décadente dominée par les juifs, mais maintenant les juifs ont pris le train en marche, affirmant que le monde n’a pas vu autant d’antisémitisme depuis les années 1930 en Allemagne. La gauche et la droite veulent que ce soit la même époque, mais pour des raisons différentes, mais la réalité est qu’aujourd’hui il n’y a pas d’opposition très organisée au pouvoir juif comme il y en avait en Allemagne dans les années 1930.

Mais malgré l’absence d’un « autre » Hitler, les Juifs ne vont pas perdre cette occasion d’augmenter l’hyperbole et de doubler leur affirmation selon laquelle un « autre » Holocauste pourrait bien être en préparation. Et ce serait le comble de l’absurdité si ce rapport affirmait de façon douteuse que les Palestiniens commettent des actes « antisémites » lorsqu’ils résistent au vol israélien de leurs terres et au génocide de leur peuple, et c’est pourquoi il n’a pas été pris en compte, et pas seulement un simple oubli. Et si vous pensez que les Palestiniens ont le droit de riposter, il est clair que vous voulez que les Juifs du monde entier se sentent « dangereux ».

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !