Une Allemande brutalement battue décrit les sombres bas-fonds de la diversité

0
325

Paru dans Right of the Right

Une Allemande a posté une vidéo sur Facebook décrivant ce qu’est devenue la vie des femmes d’aujourd’hui qui sont maintenant forcées de partager leurs rues avec des migrants musulmans violents qui les harcèlent, les agressent, les violent, les volent et même les tuent en toute impunité :

Elle dit : « Salut, les amis, vous le voyez ? C’est ce qui arrive quand tu dis à un « étranger » de ne pas t’appeler « salope » ; quand tu dis à un « étranger » d’arrêter de te fixer et de te déshabiller avec ses yeux. Chers amis, nous sommes en Allemagne ! Ici les femmes sont battues, ici les enfants sont kidnappés et violés ; et vous êtes regardés et regardés ! Bienvenue, Facebook, adorable média social, je suis ravie de ce que vous allez faire avec ça ! C’est trop cool, non ? Vraiment fantastique ! Je suis si heureuse ! Belle fête des pères à ces salopes mâles, à ces batteuses de femmes. N’est-ce pas génial ?

Il y a des milliers de femmes blanches dans toute l’Europe occidentale qui ont des histoires similaires, mais parce que ces attaques violentes ne correspondent pas au récit officiel de « la diversité est notre force », vous ne les verrez pas sur vos principaux sites d’information. Bien sûr, l’Allemagne ultra-libérale prétend être pro-femmes et pro-enfants, c’est-à-dire tant que les femmes et les enfants sont des migrants non allemands, mais quand les agresseurs sont des migrants, ce qui est le cas 90% du temps, les crimes ne peuvent pas être signalés au cas où les locaux se fâchent contre les migrants et prennent l’affaire entre leurs mains.

Mais beaucoup d’Allemands savent ce qui se passe, mais ils sont tellement traumatisés et émasculés par les programmes de dénazification qu’ils ont endurés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale qu’ils n’osent pas parler ou riposter de peur d’être traités de « nazis » ou de « xénophobes » ou de « racistes ». Et elles ne défendent pas leurs propres femmes parce que les féministes qui gouvernent maintenant l’Allemagne ont convaincu les Allemands qu’elles ne sont plus nécessaires, que les Allemandes peuvent faire tout ce qu’elles veulent, y compris, apparemment, se défendre contre les violeurs « étrangers ».

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !