Donald Trump sort finalement de l’envoûtement juif, se livre à une gigantesque salve de menaces contre Facebook, Twitter, Youtube pour leur censure des Blancs

0
199

Paru dans Démocratie Participative

La censure par Facebook, Instagram, Google, YouTube et Twitter d’un nombre croissant de personnes suspectées de poser un problème direct ou indirect à l’agenda globaliste commence enfin à prendre une tournure politique.

Trump s’est apparemment rappelé qu’il était président des USA et, incidemment, qu’il serait probablement candidat à sa propre succession en 2020.

Le problème, c’est que vous ne pouvez pas être réélu si tous vos soutiens ont disparu de tous les réseaux sociaux sur ordre des juifs de la Silicon Valley tandis que ces mêmes youpins continuent de contrôler la presse menteuse institutionnelle.

« Je continue de surveiller la censure des CITOYENS AMÉRICAINS sur les réseaux sociaux. Ici, nous sommes aux Etats-Unis d’Amérique – et nous avons ce qui est connu sous le nom de « LIBERTE D’EXPRESSION! » Nous surveillons et regardons, de près !! »

« Les merveilleuses Diamond et Silk ont été traitées si horriblement par Facebook. Elles travaillent si dur et ce qui leur a été fait est très triste – et nous y regardons. Cela devient de pire en pire pour les Conservateurs sur les réseaux sociaux! »

Diamond et Silk sont deux négresses pro-Trump.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux USA, l’électorat se divise en groupes raciaux et Trump a besoin de ce genre de pompom girls noires pour mitiger son image d’horrible raciste blanc véhiculée par les chaînes juives telles que CNN ou MSNBC.

Dénoncer la censure organisée par ces plateformes en évoquant leur cas est probablement un excellent moyen d’exciter les nègres contre cette saloperie de Zuckerberg.

Les nègres se foutent de savoir si deux négresses sont pro-Trump ou non. Ils voient que deux négresses se font agresser par des juifs et les nègres ne savent pas faire la différence entre des juifs et des Blancs.

Enfin, Trump a pris position pour James Woods – qui est vraiment de notre côté – et aussi pour Paul J. Watson, l’homosexuel britannique associé à Alex Jones que les juifs qualifient de sorte de neon-nazi.

« Tellement surpris de voir les penseurs conservateurs comme James Woods bannis de Twitter, et Paul Watson banni de Facebook! »

Trois tweets de Trump dans la journée d’hier montrent que la pression de sa base commence à monter sur la Maison Blanche pour que Trump consacre un peu de temps à ce qui se passe aux USA.

A force d’entendre des gens hurler au téléphone ou sur Twitter et lui dire qu’il n’était pas le président d’Israël mais bien des Etats-Unis, Trump a finalement dû se rendre compte que c’était exact.

Si vous comprenez l’anglais, Tucker Carlson a fait un topo sur la situation hier soir sur Fox News.

Après avoir passé en revue l’incroyable perversion des dernières actions juives contre la liberté d’expression des Blancs, Carlson conclut son propos en disant : « Un candidat à l’élection présidentielle ne peut pas gagner si Google est en mesure de s’y opposer. Que fait le Congrès, la Maison Blanche ? Rien. »

C’est un message direct à Trump : « Donald, si tu ne bouges pas très vite à ce sujet, tu ne seras pas réélu. Point barre. »

Trump regarde le show de Tucker tous les soirs en plus de celui de Sean Hannity. C’est important parce que la Maison Blanche est remplie de conspirateurs juifs – Kushner en tête – qui filtrent toutes les infos qui remontent jusqu’à Trump.

Hormis Twitter et Fox News, Trump n’a aucune source d’info alternative. Notez bien que Trump est un boomer avec tout ce que ça suppose de problèmes générationnels.

Mais l’idée va commencer à flotter sérieusement dans son esprit qu’il n’a aucune chance de gagner une élection sans soutiens sur Facebook, Twitter, YouTube.

Zéro, aucune, nada. 

Pour la simple raison que son électorat populaire s’informe sur le net et non sur les chaînes pour boomers gauchistes tenues par les juifs comme CNN. Comme chez nous avec France 2 ou TF1 en gros.

Sauf qu’en plus, les réseaux sociaux seront saturés de propagande judéo-globaliste pro-migrants, pro-islam, pro-sodomie, pro-tout. Et le soutien de Trump à Israël ne changera rien parce que le probable opposant à Trump, Joe Biden, est aussi pro-israélien que Clinton.

Aujourd’hui, Trump a remis une couche vraiment massive en diffusant la vidéo de Paul J. Watson et en retweetant 8 fois sur le sujet.

C’est inhabituel de la part de Trump de tweeter autant sur le même sujet deux jours de suite.

Vous pouvez voir la vidéo de Watson ici si vous voulez.

Trump, en retweetant, peut laisser parler des gens avec qui il est d’accord sans que ce soit lui qui s’exprime.

Il a par exemple retweeté Lauren Southern qui est proche des Identitaires.

Oui, le mouvement que Macron – les juifs – veut dissoudre.

« Je me fends la poire devant ces conservateurs du système qui pensent qu’ils ne seront pas étiquetés comme les nouvelles voix « dangereuses »/ »extrémistes » quand ceux qui sont à leur droite auront tous été bannis. Bonne chance avec ça les mecs. »

 

 

 

 

 

Voici les autres retweets de Trump :

« Le soutien en ma faveur a été incroyable. Cela pourrait effectivement mener à un vrai changement. Maintenez la pression. Ne laissez pas ça passer. »

 

 

 

« Quand avons-nous cessé d’enseigner/de comprendre que la liberté d’expression signifie de protéger ce qui est détestable, ou alors nous ouvrons la porte à la possibilité pour le gouvernement ou une partie tierce de désigner tout ce à quoi ils s’opposent comme « détestable » et donc d’être banni ? »

 

 

 

« Ceux qui suggèrent que Facebook peut bannir quiconque pour n’importe quelle raison au motif que c’est une entreprise privée ne comprennent pas la différence entre une plateforme et un éditeur et les protections légales spéciales prévues pour la première. »

 

 

 

 

« Donc, James Woods a été viré de Twitter pour avoir cité Ralph Waldo Emerson… mais Talbert Swan le faux homme de Dieu raciste qui était SUPPOSÉ être banni définitivement pour appel à la haine est de retour ? Qu’avez-vous à dire @Jack @Twitter ? »

 

 

 

 

 

 

 

Ces retweets nous donne une idée d’où se situe actuellement Trump sur la question.

Vous avez la droite libérale, totalement liée au globalisme juif, qui prétend qu’intervenir violerait la liberté d’entreprendre de ces entreprises. En gros, leur position consiste à dire, au sein du parti de Trump, que si vous empêchez ces multinationales de vous censurer, c’est que vous êtes un partisan de la censure.

C’est ce pilpoul que les vieux boomers du Parti Républicain défendent.

Mais Trump sait que c’est absurde et que ces vieux Républicains bossent pour le camp d’en face, c’est-à-dire la victoire d’un candidat démocrate en 2020 pour en finir avec le populisme blanc.

Ce que Trump nous fait savoir, c’est qu’il reprend à son compte l’idée défendue par sa base d’une clarification du statut légal des entreprises de l’internet concernées. En l’occurrence, qu’elles offrent des services purement techniques et qu’à ce titre elles ont un devoir de neutralité et n’ont pas à se mêler de ce que disent les gens.

Pour que Trump tweete autant, l’homme est furieux. Vraiment furieux.

Cela doit sûrement faire deux ans qu’il s’entend demander pourquoi Facebook, Twitter et YouTube censurent de plus en plus ses partisans. Il a dû régulièrement demander à des fonctionnaires foireux vendus aux juifs de « faire quelque chose » et ces types de répondre, « oui Monsieur le Président ».

Et rien. Pendant deux ans.

Soudain, Paul Watson se fait virer de Facebook et finalement il se réveille.

Ces types voulaient évidemment l’endormir jusqu’en 2020 sur le sujet.

Un autre truc a contribué à le faire exploser : le fait qu’il soit concerné au premier chef avec cette théorie conspirationniste juive de son élection par Poutine.

« Quand les Médias de la Gauche Radicale s’excuseront-ils auprès de moi pour s’être si sciemment trompés au sujet du Délire de la Collusion avec la Russie ? La véritable histoire va bientôt se passer! Pourquoi le New York Times, le Washington Post, CNN, MSNBC sont autorisés sur Twitter et Facebook. La plupart de ce qu’ils font sont des FAKE NEWS! »

Cette histoire bidon a été sciemment poussée par la juiverie médiatique pendant deux ans et aucun des médias de cette presse hébraïque ne reconnaît les faits en dépit des conclusions officielles.

Vous avez jusque chez nous ces sales youpins en train de maintenir cette théorie conspirationniste.

Trump devrait très bientôt déclassifier une quantité importante de documents sur toute l’affaire. Tout ça ne va pas en rester là.

Maintenant, vous allez me dire, « Ok, et nous dans tout ça ? »

Et bien, si vous n’avez pas déjà remarqué, la purge a lieu simultanément en France et au Royaume-Uni. C’est logique, ces deux pays sont des états nucléaires occidentaux qui ont un siège à l’ONU. Ce sont des centres importants pour le pouvoir judéo-globaliste.

Des provinces de l’empire juif en somme.

Macron et ses maîtres peuvent faire ce qu’ils font parce que cela se passe également aux USA. Si demain Facebook et YouTube étaient interdits de censurer le contenu en ligne en vertu du 1er amendement de la Constitution des USA, ils devraient rétablir les comptes de toutes les personnes censurées.

Tous les gens qui sont censurés en France pourraient ouvrir des comptes sur le Facebook US. Si la juiverie française et leur prostituée qu’est Macron essayaient de faire quoique ce soit, ils se retrouvaient juridiquement face au gouvernement US. Ce serait un affrontement d’état à état.

Autant dire que le match durerait grosso modo le temps d’un email envoyé à Macron pour dire à cette sale petite fiotte de savoir se tenir à sa place.

Il y a des tas d’options possibles. Comme ouvrir une entreprise aux USA – ce qui est possible en ligne en peu de temps – puis créer une page Facebook au nom de cette entreprise US. Facebook ne pourrait rien faire. Idem pour YouTube, Google, etc..

Ceci étant dit, je ne prends les propos de Trump pour ce qu’ils sont : des propos.

Je veux des actes. Nous sommes des dizaines de millions, en Amérique et en Europe, à vouloir des actes. Des actes contre ces sales juifs « anti-complotistes » qui se déchaînent pour faire taire l’homme blanc au nom de leur théorie conspirationniste au sujet d’un complot blanc mondial.

La colère gronde et tout ça, si ça continue, va très mal se terminer pour ceux qui en sont à l’origine.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !