Pour changer, à peine arrivé en Bulgarie, Bergoglio appelle le gouvernement à repeupler le pays de gens marrons

0
220

Paru dans Démocratie Participative

Je commence à envisager avec horreur l’idée que cette créature des juifs vive jusqu’à 105 ans, truffée de tubes et de sondes avec un haut-parleur greffée dans sa gorge pour diffuser les communiqués du board de Goldman Sachs.

TV5 Monde :

Le pape François s’est inquiété dimanche du dépeuplement de la Bulgarie, pays le plus touché au monde par ce phénomène, appelant à l’action pour enrayer l’émigration massive de sa jeunesse et combattre « l’hiver démographique » des naissances.
En visite dans ce pays qui est l’une des portes d’entrée de l’Union européenne pour les migrants, il a également appelé les Bulgares à ne pas se fermer « à celui qui frappe à (leurs) portes », allant jusqu’à suggérer que le développement du pays passe par une « rencontre » entre cultures et religions différentes.
« La Bulgarie est confrontée aux conséquences de l’émigration, survenue au cours des dernières décennies, de plus de deux millions de ses citoyens (…) », s’est inquiété François, décrivant « le dépeuplement et l’abandon de nombreux villages et villes ».
Selon les Nations unies, la Bulgarie est le pays qui se dépeuple le plus rapidement au monde en raison de l’émigration, d’une faible natalité et d’une mortalité supérieure à la moyenne européenne, un phénomène qui touche de nombreux pays des Balkans et d’Europe centrale.
La population bulgare, actuellement de sept millions d’habitants contre neuf millions à la chute du communisme, pourrait passer à 5,4 millions en 2050.
Pour combattre la baisse de la natalité qualifiée « d’hiver démographique », le pape a appelé à plus d’ »efforts pour créer des conditions favorables, afin que les jeunes puissent investir leurs fraîches énergies et programmer leur avenir personnel et familial » dans leur « patrie ».
Inlassable défenseur de la cause des réfugiés, le pape a ensuite évoqué la question de l’immigration de « ceux qui fuient les guerres et la misère », très sensible en Bulgarie. Et en miroir à son propre drame d’émigration, il a demandé à la Bulgarie de « ne pas fermer les yeux, le coeur et la main – comme en témoigne votre tradition – à celui qui frappe à vos portes« .
Ce pays frontalier de la Turquie, le plus pauvre de l’UE, a vu transiter un nombre important d’exilés durant la crise migratoire de 2015 et 2016.
Le programme du pape prévoit un arrêt lundi dans un centre d’accueil dans la banlieue de Sofia pour y saluer des réfugiés.
Le parti conservateur du Premier ministre Boïko Borissov gouverne depuis 2017 avec des formations nationalistes, qui selon le dernier rapport de la branche bulgare de l’ONG Comité d’Helsinki, « recourent aux discours de haine (…) pour surfer sur les peurs de la population ».

Ce « comité d’Helsinki » est une organisation immigrationniste financée par la Fondation Open Society du juif Soros, juste au cas où vous vous demanderiez qui sont ces « ONGs » citées en permanence et dont le public ne sait jamais rien.

Pour en revenir au voyage de Bergoglio, le message diffusé par les médias insiste sur deux points :

  • la Bulgarie connaît une phase de dépeuplement
  • les Bulgares doivent repeupler leur pays de nègres et de musulmans clandestins

Depuis quand, au juste, un pape est censé se soucier de la démographie des états orthodoxes ?

Je n’ai jamais vu Jésus parler de la démographie de la Bulgarie dans les évangiles.

C’est déjà hors de propos dans un état historiquement catholique mais dans un pays orthodoxe où il n’y a guère plus de 40,000 Catholiques, c’est complètement lunaire. Qui plus est dans un état pauvre qui a dû subir le joug ottoman pendant des siècles.

Ces déclarations ne s’inscrivent pas dans un déplacement religieux mais politique.

L’objectif consiste à faire du christianisme le véhicule religieux de l’importation de millions de gens marrons voulue par la banque juive et l’UE.

L’eurodéputé Bernard Monot en a déjà parlé dans une vidéo.

Ce « comité d’Helsinki » est une organisation immigrationniste financée par la Fondation Open Society du juif Soros, juste au cas où vous vous demanderiez qui sont ces « ONGs » citées en permanence et dont le public ne sait jamais rien.

Pour en revenir au voyage de Bergoglio, le message diffusé par les médias insiste sur deux points :

  • la Bulgarie connaît une phase de dépeuplement
  • les Bulgares doivent repeupler leur pays de nègres et de musulmans clandestins

Depuis quand, au juste, un pape est censé se soucier de la démographie des états orthodoxes ?

Je n’ai jamais vu Jésus parler de la démographie de la Bulgarie dans les évangiles.

C’est déjà hors de propos dans un état historiquement catholique mais dans un pays orthodoxe où il n’y a guère plus de 40,000 Catholiques, c’est complètement lunaire. Qui plus est dans un état pauvre qui a dû subir le joug ottoman pendant des siècles.

Ces déclarations ne s’inscrivent pas dans un déplacement religieux mais politique.

L’objectif consiste à faire du christianisme le véhicule religieux de l’importation de millions de gens marrons voulue par la banque juive et l’UE.

L’eurodéputé Bernard Monot en a déjà parlé dans une vidéo.

C’est probablement parce que l’Eglise Catholique n’est qu’une ONG financée par la banque juive internationale qu’elle est devenue la secte de l’Homme Marron universel.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !