Londres : le gouvernement inaugure un musée de la saucisse en mémoire des 6 trillions de juifs gazés avec de l’insecticide par Adolf Hitler

0
211

Paru dans Démocratie Participative

Après Berlin, c’est au tour de Londres de disposer de son temple de l’holocauste où la plèbe goye devra venir payer ses respects au dieu juif en pyjama rayé.

C’est cette vieille carne de Theresa May qui l’a annoncé en grande pompe, soulignant qu’il est situé « juste à côté » du parlement britannique.

Voilà les photos de cette magnifique pièce d’architecture.

C’est beaucoup plus beau que le reste des bâtiments avoisinants.

Jusqu’à présent, c’était la cathédrale de Westminster qui rappelait d’où provenait la légitimité surnaturelle du pouvoir.

Aujourd’hui, chacun comprend que la démocratie est inséparable de l’autorité religieuse sur laquelle elle repose : la foi en l’holocauste.

A Berlin, également juste à côté du Reichstag, vous avez un temple pour goys identique. Là encore, il s’agit pour que ces bêtes de savoir d’où provient l’autorité surnaturelle au nom de laquelle agit leur gouvernement.

Le statut légal officiel des uns et des autres, après 1945, ne fait pas de différence.

Techniquement, les Britanniques ont gagné la guerre contre le régime génocidaire nazi dirigé par le psychopathe Adolf Hitler qui a tué 18 millions de juifs sans aucune raison.

Mais les Anglais sont coupables et il faut leur rappeler le rôle qu’ils ont joué dans le génocide des 24 millions de juifs durant la Seconde Guerre Mondiale.

Sans leur participation dans cette entreprise criminelle, 38 millions de juifs n’auraient pas été gazés, incinérés, transformés en savon puis en abat-jour avant d’être finalement consommés sous forme de saucisses.

On peut dire que l’Angleterre porte une responsabilité plus lourde que les Nazis dans le génocide de ces quelques 178 millions de juifs assassinés sans aucune autre raison que celle d’être innocents.

On peut le dire parce que c’est évident. Et si c’est évident, on peut le dire.

C’est donc avec satisfaction qu’au lendemain de la naissance du prince royal et à la veille du 8 mai 1945, le gouvernement britannique rappelle que sa mission est d’éteindre toute présence blanche au Royaume-Uni pour s’assurer que plus jamais le pouvoir juif planétaire ne soit menacé.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !