Polocauste : les juifs déclarent que les USA étrangleront la Pologne si elle refuse de payer 300 milliards de dollars pour avoir gazé 6 trillions de juifs

0
308

« Je suis propriétaire de la moitié de ton pays, Piotr. Combien tu m’en donnes ? »

Paru dans Démocratie Participative

Comme nos lecteurs l’ont vu, nous suivons pour eux de près cette histoire de Polocauste et des quelques 300 milliards de dollars que ces sales antisémites polonais doivent au petit peuple juif persécuté pour les avoir transformés en savon à Auschwitz.

[Oui, ce sont en fait les Polonais qui ont transformé les juifs en savon à Auschwitz]

Nous y accordons beaucoup d’attention car c’est un moyen pour nous d’éduquer le novice au sujet de LOLocauste. Pour beaucoup de jeunes lecteurs exposés à la propagande juive, LOLocauste se résume à la Liste de Schindler et à des monologues sans fin de profs de gauche sur « l’indicible ».

D’ailleurs, plus c’est indicible, plus ils en parlent.

Comme la plupart de nos lecteurs le savent déjà, cette histoire de génocide de 6 trilliards de juifs n’est qu’un mensonge entre les mains de la synagogue dont elle se sert comme outil de terreur et de chantage pour faire plier les états qui souffrent sous son joug.

Ces derniers jours, je me suis livré à un exercice de prophétie sur la question avec la Pologne comme sujet d’expérience. Pour que nos lecteurs encore dubitatifs puissent voir le processus fonctionner en temps réel.

Vous ne m’en voudrez pas de me citer moi-même pour les besoins de la démonstration. Je disais donc avant-hier :

De la même façon que la Pologne « nationaliste » a misérablement rampé devant la juiverie en amendant sa loi sur le Polocauste, elle va devoir ramper devant les conséquences de cette capitulation en saignant à blanc son peuple pour apaiser la bête hébraïque.
C’est ce qui se passe quand on se place volontairement sous occupation américaine : on appartient corps et âme aux juifs.
L’appétit des youtres étant illimité, tant dans le temps que dans l’espace, ces Polonais vont devoir aller à Canossa.

Et c’est exactement ce qui se passe.

Il a fallu, en tout et pour tout, 24 heures pour que le golem de la juiverie, les USA, n’entrent dans la danse.

Maintenant, les Polacks vont devoir passer à la caisse sur ordre de Washington. Sinon, les choses vont vraiment très mal tourner.

The Washington Free Beacon :

Une coalition de députés au Congrès étudient un panel d’initiatives qui forceraient l’administration Trump à demander à la Pologne de résoudre les réclamations relatives à la période de l’holocauste avant que les Etats-Unis acceptent d’installer une base militaire permanente dans le pays sous le nom de « Fort Trump », selon de multiples sources officielles US et d’autres travaillant sur le dossier.

« Piotr, avant d’avoir le privilège de te faire occuper par nos soldats nègres qui vont engrosser tes filles quand ils seront en permission, tu dois t’excuser et payer pour le Polocauste. »

Défendre la Pologne contre l’invasion imaginaire russe en déployant des nègres aux ordres des juifs sur son territoire, ça c’est de la stratégie.

L’administration Trump et le gouvernement polonais sont en discussion depuis un moment pour établir une nouvelle base permanente dans le pays afin de contrer les menaces posées par la Russie et l’Iran qui sont connus pour avoir mené des opérations terroristes dans la région.

Le terrorisme iranien en Pologne ?

Qui pourrait inventer un truc pareil ?

On se demande.

Cependant, beaucoup de membres du Congrès et les principaux responsables de la communauté juive ont fait pression dans la coulisse sur l’administration Trump et le ministre des Affaires Étrangères Mike Pompeo pour donner plus d’importance au sujet.
Avec les négociations en cours au sujet de Fort Trump, les députés voient une opportunité d’utiliser l’influence US pour forcer la Pologne à faire face à la question des restitutions. Pompeo a soulevé à la question à plusieurs reprises lors de ses discussions avec les Polonais, sous les applaudissements des groupes juifs.

Inutile de dire que le seul philosémitisme n’explique pas ce qui se passe au Congrès américain.

Les juifs ont promis aux membres du gouvernement de larges récompenses s’ils les aident à racketter la Pologne grâce à cette histoire de Polocauste.

Pour « huiler le dialogue diplomatique », oserai-je dire.

Il pourrait revenir au Congrès de proposer une loi qui séquestrerait les fonds pour Fort Trump jusqu’à ce que la question des restitutions soit résolue selon de multiples sources parlementaires et des responsables de la communauté juive qui ont parlé au Washington Free Beacon à ce sujet.
« Les Polonais se servent des restitutions comme d’un jeu et attisent l’antisémitisme dans un pays qui a lourde histoire » déclare une source parlementaire proche des efforts pour faire pression sur la question des restitutions. « Grosso modo, il est hors de question qu’ils aient le bénéfice d’un fort sans résoudre ces questions. »

 

On a beaucoup souffert, Piotr, paye !

Chers lecteurs, vous pouvez voir comment les juifs ont réussi à s’instaurer comme intermédiaires exclusifs entre l’armée américaine et les états vassaux de l’Amérique, prélevant leur taxe avant toute décision quant à son déploiement.

Les juifs ont privatisé l’armée US financée par les contribuables américains pour s’en servir de monnaie d’échange. Ni les intérêts américains, ni les intérêts polonais n’y ont à voir.

Uniquement les intérêts de ces suceurs de sang que sont ces sales juifs.

Une lettre du Congrès circule au Capitole dans laquelle il est fait appel au ministre des Affaires Etrangères Pompeo et à la Maison Blanche pour faire pression sur leurs homologues polonais sur la question des restitutions.
« 74 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les derniers survivants de l’holocauste sont âgés et ne peuvent pas attendre plus longtemps pour la justice » indique la lettre. « C’est pourquoi 59 sénateurs US ont écrit au Premier ministre polonais en mars 2018 pour exiger le vote d’une loi qui respecterait les conditions de la Déclaration de Terezin en créant un processus de réclamation « juste, global et non-discriminant. »
En mai 2018, le Congrès a voté unanimement la loi « Justice Aujourd’hui pour les Survivants Sans Compensations » pour forcer les nations comme la Pologne à remplir leurs obligations vis-à-vis des survivants de l’Holocauste.

Ha !

Seule cette race d’escrocs pouvait imaginer de voter une loi dans un pays A qui doit s’appliquer dans un pays B afin de se remplir les poches au détriment de peu importe qui leur semble devoir passer à la caisse.

Juste pour info, il y a 100 sénateurs US. Plus de la moitié d’entre eux sont partis pleurer chez les Polonais pour qu’ils donnent la moitié de leur PIB à cette pourriture juive.

Mais le plus beau, c’est que ces escrocs assument totalement la privatisation de l’appareil politico-militaire et diplomatique américain au profit de leur voracité tribale.

« La Pologne ne devrait mettre à l’épreuve ses relations avec la communauté juive ou Israël en maintenant leur refus intransigeant de parler des restitutions » déclare une source qui a demandé de garder l’anonymat afin de parler franchement du problème. « Mais plus que ça, en ne faisant pas la bonne chose, la Pologne met en danger ses intérêts nationaux en mettant sa plus importante relation diplomatique en grand danger, les Etats-Unis. S’ils ne refusent de nous écouter, en tant que juifs, ils devront nous écouter en tant qu’Américains.

La proverbiale double allégeance de ces youtres.

Regardez-les jouer sur tous les tableaux en posant comme des Américains pour piller un état d’Europe orientale qui est censé être l’allié de Washington.

Voilà ce qui arrive quand on accepte de discuter avec ces juifs. Les Polonais se sont crus malins en faisant copain-copain avec ces hébreux, pensant pouvoir tenir tête aux Russes. Maintenant ils découvrent stupéfaits que l’opération suppose de se prostituer physiquement pour cette vermine sémitique.

La Pologne n’est qu’un protectorat qui sera bientôt totalement dévoré par les juifs.

Soit les Polonais acceptent de livrer la moitié de leur production annuelle sur une base volontaire et les juifs consentiront à rendre le processus moins douloureux possible. Soit les Polacks refusent et les juifs déclencheront, via le gouvernement US et l’UE, un très long processus de mise à mort.

Ce processus, auquel doit déjà travailler le yid Soros, doit inclure une révolution de couleur, le repeuplement du pays par des réfugiés syriens d’Afghanistan, l’instauration de sodomie d’état et le yiddish comme langue officielle de la Pologne.

C’est le programme qu’avaient annoncé les juifs dans une vidéo sinistre et dont nous avons déjà parlé.

Bonne chance, Pologne.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !