Suède : le Congrès juif mondial exige l’abolition des droits des Blancs après l’agression d’une juive par un musulman

0
332

Paru dans Démocratie Participative

Je suppose que ce qu’il faut faire en démocratie quand des musulmans s’en prennent à des juifs, c’est de réprimer les Blancs qui refusent de disparaître pour mettre d’accord les deux groupes.

The Times of Israel :

Le Premier ministre suédois a promis d’interdire des groupes néo-nazis et d’autres organisations nazies, mais aussi de renforcer la sécurité des institutions juives dans le pays et d’améliorer l’éducation sur la Shoah, a déclaré le Congrès juif mondial (CJM) dans un communiqué mardi.
L’organisation a indiqué que Stefan Lofven a fait la promesse dans une lettre signée samedi, en réponse à une lettre envoyée par le président du CJM, Robert Singer, le 1er mai.

Tiens, un renforcement du bourrage de crâne à propos de LOLocauste, ça manquait.

En tout cas, dans l’échelle des hiérarchies, il semble que le gouvernement suédois accorde davantage  d’importance à la juiverie internationale qu’aux droits politiques des autochtones. Une simple missive de menace et le premier ministre se confond en excuses et jure de livrer à la répression les Suédois faisant preuve d’insoumission.

Ce Lofven est un socialiste radical, ce qui est un pléonasme en Suède. Sa biographie indique qu’il est membre de ce parti extrémiste depuis près de 50 ans.

Dans la lettre, Lofven a condamné le groupe néo-nazi Mouvement de résistance nordique et ses récentes marches « abjectes » dans les villes de Kunglav et Ludvika, ajoutant que « c’est une honte que les déchets de l’histoire pointent à nouveau leur tête actuellement ».

Mes amis, je vous propose d’évaluer où se trouvent les déchets de l’histoire.

Voici le mouvement de Résistance Nordique.

Et voici la quintessence du système gouverné par Lofven : l’éducation sexuelle mise en place par les autorités socialistes de ce pays.

Si vous voulez le livret complet, vous pouvez le trouver ici.

Même l’armée suédoise est moins virile que le Mouvement de Résistance Nordique.

C’est donc à la tête de cet état que Lofven parle de « déchets ».

Mentionnant des sanctions juridiques insuffisantes sur des groupes racistes, le Premier ministre a déclaré que le gouvernement allait « bientôt créer un comité gouvernemental pour voir comment interdire des organisations racistes et et criminaliser la participation à de telles organisations ».
« Il est fondamental de s’assurer que les crimes racistes ne passent pas inaperçus et qu’ils soient sanctionnés, et que la sécurité physique soit améliorée », a déclaré Lofven, ajoutant qu’il a chargé les autorités de la défense de surveiller la propagande extrémiste afin de « renforcer la capacité de la société dans son ensemble à lutter contre ces phénomènes ».
Il a ajouté que son gouvernement participait à plusieurs initiatives pour « améliorer les conditions » pour organiser des visites scolaires des mémoriaux de la Shoah.

Parlons clairement : la juiverie internationale a sommé le gouvernement fémino-marxiste suédois d’interdire aux hommes blancs de défendre leur pays.

Et c’est ce qui se passe.

Ce Lofven parle de « crimes racistes » pour décrire des marches légales dans les rues des villes du pays.

En revanche, il ne voit pas les dizaines d’attentats à la bombe, les émeutes raciales, les viols endémiques qui sont désormais le lot commun de ce pays du fait du miracle migratoire que lui et la clique marxiste au pouvoir ont créé.

Ces lesbiennes communistes et leurs mâles bétas trouvent parfaitement normales que les animaux du tiers-monde qu’ils importent violent des Blanches en live sur Facebook.

Et c’est donc cet état en faillite qui parle de contrer ce qu’il qualifie de « propagande extrémiste » sur ordre des juifs, c’est-à-dire toute forme d’opposition ouverte à la destruction de ce pays.

Nous sommes censés avaler ça en souriant, je présume.

Le gouvernement va aussi donner plus d’argent pour lutter contre le terrorisme, et la police a réalisé une carte des groupes racistes dans des régions clefs.
Une autre mesure annoncée par le dirigeant suédois était de « doubler le soutien de l’état » pour la sécurité des bâtiments religieux – y compris en installant des caméras de vidéo surveillance – et en renforçant l’aide pour inclure les institutions juives.
La semaine dernière, la femme du chef du chef de la communauté juive dans la ville suédoise d’Helsingborg a été poignardée et gravement blessée, dans un incident qui serait à caractère antisémite selon le communauté locale.
Pourtant, le mère du suspect âgé de 29 ans a dit qu’il ne s’agissait pas d’un crime raciste et qu’il « l’avait ciblée par hasard en pleine crise psychiatrique ».

Cette juive a été poignardée par un migrant musulman d’après la presse israélienne citant le ministère des Affaires Etrangères israélien.

Mais curieusement, le congrès juif mondial désigne les autochtones suédois comme la cible à abattre.

« La communauté juive fait partie intégrale de la société suédoise, a déclaré Lofven. Partout et à chaque fois qu’elle est menacée ou remise en cause, elle sera défendue. Je peux vous en assurer sans aucun doute ».

Laissez-moi résumer.

Un énième mahométan essaie d’assassiner une juive dans un pays où le marxisme d’état a transformé en moins de 30 ans un des pays les plus socialement avancés du monde en poudrière interethnique gouvernée par des lesbiennes voulant transformer les petits garçons en travelos.

Suite à cet incident intervient la juiverie internationale qui exige la destruction de toute forme de résistance blanche autochtone.

Aussitôt, le chef du gouvernement en place assure que les libertés publiques seront abolies, les opposants traqués et que la sémitisation des jeunes Suédois ira en s’intensifiant avec cette histoire d’holocauste.

Il ajoute qu’un maximum d’argent sera dépensé pour bunkeriser la juiverie dans le pays.

Cela n’a pas de sens pour un esprit aryen. Mais pour une cervelle hébraïque, c’est au contraire très logique : à mesure que le programme juif de remplacement ethnique est déployé et produit ses effets, il devient de plus en plus difficile de maquiller les tensions raciales engendrées.

Si d’aventure un juif subit les retombées de ce programme d’ingénierie raciale en étant ciblé par un musulman, cette perte collatérale doit être exploitée politiquement et médiatiquement pour réprimer encore davantage les autochtones.

C’est exactement l’esprit de cette lettre du congrès juif mondial : « pas de changement de cap, renforcement de la politique antiblanche. »

Ce qui n’a pas de sens a priori devient limpide, il suffit de savoir lire dans le jeu du juif.

Le juif défend cyniquement sa domination sans partage sur le monde blanc et cet exemple démontre que ce qui renforce les intérêts juifs menace l’existence même des populations blanches.

Le juif est le coeur du vampire qu’est la démocratie hébraïque.

Et nous savons tous comment on se débarrasse d’un vampire se nourrissant du sang aryen.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !