Quand « Ils » possédaient la Hongrie

0
132

Paru dans Renegade Tribune

Quelle cohérence quand j’ai découvert le rôle juif dans la République soviétique hongroise, un État communiste de courte durée en Hongrie en 1919, au lendemain chaotique de la Première Guerre mondiale, où la Hongrie a été condamnée à la « trahison de Trianon ».

Jetons un coup d’oeil à sa composition.

Président et premier ministre : Sándor Garbai

Commissaire à l’Intérieur et au Commerce : Jenö Landler ✡, Béla Vágó ✡ (Weiss)

Commissaires à l’agriculture : Sándor Csizmadia, Károly Vántus, Jenö Hamburger ✡, György Nyisztor

Commissaires à la Défense : József Pogány ✡ (Schwartz), Béla Szántó ✡ (Schreiber)

Commissaires à la justice : Zoltan Rónai ✡ (Rosenthal), István Láday

Commissaires à l’Alimentation : Mór Erdélyi ✡, Bernát Kondor ✡ (Kohn)

Commissaires à l’éducation : Zsigmond Kunfi ✡ (Kohn), György Lukács ✡ (Löwinger), Tibor Szamuely ✡, Sándor Szabados

Commissaire aux Affaires Etrangères : Béla Kun ✡ (Kohn, il était l’actuel dirigeant de la République soviétique hongroise), Péter Ágoston ✡ (Augenstein)

Commissaire au Travail : Dezsö Bokányi

Commissaire aux affaires allemandes : Henrik Kalmár ✡ (Kohn)

Commissaire aux Finances : Jenö Varga ✡ (Weiss), Gyula Lengyel ✡ (Goldstein)

Commissaire du socialisme : Vilmos Böhm ✡, Antal Dovcsák

Commissaires aux produits économiques : Gyula Hevesi ✡, Mátyás Rákosi ✡ (Rosenfeld), József Kelen ✡ (Klein), Ferenc Bajáki

Autres personnes impliquées : Artúr Illés ✡ (Braun), József Haubrich, Béla Székely ✡ (Weisz), Rezsö Fiedler, Antal Guth ✡, Oreszt Szabó, Ernö Seidler ✡, Dezsö Bíró ✡ (Buxbaum), László Dienes, Mór Preusz ✡, Sándor Vincze ✡ (Weinberger), Ákos Hevesi ✡ (Heck), Ágoston Stefán, József Rabinovits ✡, Jenö Horovitz ✡, Elek Bolgár ✡ (Breuer), Gyula Alpári ✡ (Adler),

Il y avait un total de 46 fonctionnaires du gouvernement, dont 32 étaient juifs, soit 70%. Imaginez 5% de la population de la Hongrie (1910, neuf ans avant la République soviétique hongroise), et 70% du gouvernement communiste. Imaginez le gouvernement français composé à 70% d’Algériens, de Marocains et de Tunisiens, ou le gouvernement allemand composé à 70% de Turcs. Pourtant, ces faits historiques sont négligés et nous choisissons plutôt de dépeindre Hitler comme un fou qui vient de blâmer les Juifs pour le communisme sans autre raison particulière que la haine vile.

Respectez les six millions et ne vous souvenez jamais de l’Holodomor !

Afbeeldingsresultaat voor jews communism

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !