La négresse macroniste Laetitia Avia met au menu de l’Assemblée la criminalisation du doute quant au bienfait du traveloïsme

0
511

Paru dans Démocratie Participative

Le plan juif de censure de l’internet en France est enfin en discussion à l’Assemblée post-Nationale sous la direction avisée de Laetita Avia, alias Lippoutou.

Je dois dire que je ne suis pas déçu : tout y est. Les juifs ne sont jamais si imaginatifs que lorsqu’il s’agit d’établir les motifs de leur tyrannie.

La mission culturelle de cet état youtre va désormais consister à vous empêcher de mégoter devant une femme à barbe qui exhibe sa paire de couilles devant des gosses de 5 ans.

Cool.

« Comme toutes les femmes, je me rase les couilles, quel est le problème ? »

Mais pas seulement.

La liste de toutes les catégories protégées par la répression juive est interminable. Vraiment interminable.

Le Monde :

Les députés ont élargi les types de messages qui entreront dans le champ de ce nouveau dispositif, au départ limité principalement aux messages racistes, sexistes et homophobes. L’Assemblée a décidé d’y inclure également les messages à caractère terroriste, pédopornographique, l’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le harcèlement et le proxénétisme, les messages comportant des atteintes à la dignité de la personne humaine, ainsi que toute forme d’appel à la haine,à la violence ou à la discrimination sur la base de l’« origine », de la nationalité ou du genre.

Vous pouvez faire entrer n’importe quelle phrase dans une de ces catégories.

Les réseaux sociaux ne vont pas y survivre.

Les juifs ont de l’appétit et ne se bornent pas à Twitter ou Facebook.

Les députés ont aussi étendu aux moteurs de recherche (comme Google) les obligations de réactivité, alors que ces dernières ne s’imposaient au début qu’aux réseaux sociaux. Les députés ont également prévu que des plateformes de taille plus modeste que ces grands réseaux sociaux puissent être incluses dans le dispositif.

Notre atout, c’est que les juifs et les fiottes ont une chose en commun : la paranoïa. Ces gens ne peuvent pas dormir la nuit en sachant qu’une personne, quelque part, pense du mal d’eux et de leurs agissements.

Les juifs et les homosexuels savent que leur position dominante actuelle est précaire, ce qui les rend d’autant plus nerveux et agressifs.

Si cette loi exprime une chose, c’est l’angoisse croissante du pogrom à venir qui hante les youtres et des sodomites qui s’activent dans les ministères, les médias et les partis du système.

La bonne nouvelle, c’est ce que cette censure pro-fiotte est mise en place par des pédés, des juifs et des ménopausées hystériques. Ces gens ne nous narguent que parce que 20,000 CRS et Gendarmes Mobiles les protègent, rien d’autre.

Il suffit de véritables troubles civils pour faire s’effondrer toute leur boutique.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !