Facebook, Google, Microsoft recrutent massivement des agents du renseignement militaire israélien pour censurer les nationalistes des pays blancs

0
321

Paru dans Démocratie Participative

Les grandes entreprises du numérique américaines sont progressivement infiltrées par le renseignement militaire israélien.

Un article du site de gauche Mint Press détaille comment l’oligarque juif Paul Singer opère aux côtés du Mossad pour espionner et censurer le web occidental.

Mint Press :

Les connexions entre le SUNC et l’Unité 8200 sont troublantes pour plus d’une raison, l’une d’entre elles étant que l’Unité 8200, souvent comparée à la NSA américaine, est étroitement coordonnée avec l’agence de renseignement israélienne, le Mossad, et est récolte près de 90% des renseignements obtenus par le gouvernement israélien selon son ancien directeur, Yair Cohen. Cohen a déclaré à Forbes en 2016, « il n’y a pas d’opération majeure, de la part du Mossad ou de toute autre agence de renseignement sécuritaire, où le 8200 n’est pas impliqué ».
Pour des raisons évidentes, le fait qu’une organisation fondée par un milliardaire américain promeuve activement la présence d’anciens agents du renseignement militaire dans des compagnies étrangères, spécifiquement des entreprises américaines, tout en promouvant le transfert d’emplois et d’investissement dans ce même pays est très troublant.
Un fait est particulièrement troublant : depuis la fondation du SUNC, le nombre d’anciens membres de l’Unité 8200 à des postes clés dans des compagnies technologiques américaines a explosé. Une analyse non-exhaustive conduite par Mintpress sur 200 comptes LinkedIn d’anciens officiers du renseignement militaire israélien, nombre d’anciens membres de l’Unité 8200 occupent des positions importantes dans la gestion ou la direction de Microsoft, Google, Facebook.
Chez Microsoft, les managers d’au moins 15 produits et programmes de l’entreprise – y compris les managers les plus importants pour l’ingénierie, la stratégie des produits, les analyses des menaces et le business du renseignement dans le cloud – ont publiquement listé leur affiliation avec l’Unité 8200 sur LinkedIn. En outre, le manager général du centre de recherche et développement israélien de Microsoft est également membre de l’Unité 8200. Au total, sur les 200 comptes analysés, 50 travaillent actuellement pour Microsoft.
De manière similaire, chez Google, 28 anciens membres de l’Unité 8200 ont été identifiés par leurs comptes LinkedIn. Parmi eux, le directeur de Google pour l’ingénierie, son manager partenaire pour la stratégie, deux marchés pionniers pour la croissance du groupe, son manager technique et six managers de produits et programmes, y compris le manager pour les recherches sur la confiance et la sécurité de Google.
Facebook a également plusieurs membres de l’Unité 8200 dans ses positions clés, mais moins que chez Google et Microsoft. Mintpress en a identifié au moins 13 travaillant chez Facebook, y compris son directeur pour l’ingénierie, son manger principal pour la Wifi express. Un fait notoire : Facebook a passé ces dernières années à collaborer avec le gouvernement israélien pour faire taire ses critiques.

Ce processus est parallèle à la censure grandissante des réseaux sociaux ainsi qu’à la promotion de plus en plus forte de l’idéologie antiblanche et remplaciste.

Cette infiltration mise en place par l’oligarque Paul Singer, les grands groupes juifs du numérique US comme Google ou Facebook et l’armée israélienne est directement liée à l’offensive contre la résistance blanche au Grand Remplacement en Europe et en Amérique.

Les juifs conspirent activement pour abattre les nations blanches et le quartier général juif de Palestine y joue un rôle central.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !