Guide de l’Alt-Right (2/3) : idéologie et mèmes

0
179

Paru dans Blanche Europe

Ce guide est une traduction de celui du Daily Stormer (en), rédigé à la suite du discours d’Hillary Clinton contre « l’Alt-Right ».

Ce guide vise à présenter un tour d’horizon de ce qu’est l’Alt-Right – « droite alternative » en français pour ceux ne la connaissant pas. La première partie présente l’origine du mouvement avec les diverses factions par où sont passés ses membres et la troisième les chefs, le discours médiatique et son avenir.


Idéologie et valeurs de l’Alt-Right

L’idéologie et les valeurs de l’Alt-Right sont réactionnaires, formées en réponse aux normes sociales juives de notre époque. Notre vision du monde est traditionaliste.

Je vais lister ici les opinions les plus répandues au sein de l’AR. Bien sûr, cette liste est loin d’être exhaustive et toutes les idées défendues dans les sites mentionnés dans la partie 1 de cet article ne s’y retrouvent pas.

Note : Dans cette liste ne figure pas « opposition au politiquement correct », manière qu’utilise (((Milo Yiannopoulos))) pour définir l’AR. Je m’attacherai par contre à répertorier toutes les composantes du politiquement correct et à expliquer pourquoi nous nous y opposons.

Antisémitisme

Pepe juif et le world trade center
Valeur de base et fondation de notre idéologie, le juif est perçu par nous comme un ennemi qui doit être combattu et ultimement évacué de nos sociétés, car fondamentalement opposé aux intérêts de la race blanche et à la civilisation occidentale.

Derrière chaque chose à laquelle s’oppose l’AR se trouve un juif. Ils nous sont diamétralement opposés car ils représentent le contraire de tout ce que nous défendons. Si les Juifs disparaissaient de nos sociétés, tous les autres problèmes seraient résolus rapidement.

Hollywood et the marchand joyeux /></p>
<p>Nous avons maintenant toutes les informations nécessaires pour prouver que les Juifs sont derrière l’immigration de masse, le féminisme, les médias, Hollywood, la pornographie, le système bancaire, les revendications homosexuelles, les guerres au Moyen Orient et virtuellement toutes les autres choses auxquelles nous nous opposons. Cela est même en grande partie admis par les Juifs eux-mêmes.</p>
<p>C’est pourquoi le seul moyen de mettre fin à nos problèmes et de s’attaquer à la source du mal est de renvoyer les Juifs en Israël.</p>
<h3>Les Blancs, maîtres chez eux</h3>
<p><img class=

L’objectif final de notre mouvement est de transformer tous les États occidentaux en ethno-nations (basées sur la race). Le phénomène actuel d’immigration non-blanche vers les états blancs mènera à la destruction totale de notre culture, de notre société et finalement de notre race.

La solution à ce péril est la déportation en masse de tous les allogènes d’Europe et ce quelque soit leur situation légale. Cela inclut aussi le rapatriement des Afro-descendants des États Unis vers l’Afrique (ou alors, pour un moindre mal, leur allouer un territoire autonome à l’intérieur des frontières actuelles des USA).

Racisme scientifique

Les races d'Asie
L’Alt-Right n’accepte pas le postulat pseudo-scientifique qui prétend que « toutes les races sont égales » mais se base au contraire sur les données scientifiques réelles. Celles-ci nous prouvent que toutes les races ne possèdent pas les mêmes compétences, les mêmes motivations ou le même degré d’intelligence.

The Culture of Critique
Notre mouvement perçoit aussi les Juifs comme une race à part entière qui possède des motivations biologiques et des modèles comportementaux qui lui sont propres, et qui sont an conflit avec ceux de la race blanche. Il est indispensable de connaître les travaux du professeur Kevin MacDonald pour comprendre le point de vue de l’Alt-Right sur la question (avis aux traducteurs).

Retour à la famille traditionnelle

Famille traditionnelle
Tout comme “toutes les races sont égales”, nous rejetons le lieu commun “les hommes et les femmes sont égaux”. L’AR lutte pour l’abolition de l’égalité des sexes et un retour aux rôles traditionnels des sexes, ce qui signifierait le retour de la majorité des femmes vers les foyers pour se consacrer à l’éducation des enfants.

Notre mouvement est aussi opposé à l’homosexualité, mais aussi à l’émasculation des hommes par la perte de leur rôle social traditionnel.

Mise en valeur de l’histoire européennee

Colisée à Rome en Italie
L’AR honore la grandeur de nos ancêtre et la gloire de nos accomplissements passés. Nous rejetons les théories révisionnistes actuelles qui prétendent que les Blancs sont responsables de tous les maux de l’humanité et voyons au contraire les Blancs comme les créateurs et les gardiens de la civilisation occidentale.

Nous sommes fiers de reprendre le flambeau de notre histoire, ce flambeau que la génération de nos parents a jeté à terre par peur d’être accusée de racisme.

Lutte contre la décadence

Ravages de la drogue
En plus d’un retour à la famille traditionnelle, nous voulons remettre la société civile sur le droit chemin en combatant l’usage des drogues, la pornographie et autres comportements décadents, et ce utilisant des mesures autoritaires si nécessaire.

Économie du bon sens

Caricature juif et argent

Bien que la plupart des problématiques de l’AR concernent des aspects sociaux ou culturels (et parce que le développement technologique a rendu la plupart des modèles économiques inopérants) nos idées sur l’économie se résument à une économie du bon sens. Dans une société sans influence juive, l’économie reprendrait naturellement sa place dans l’ordre des choses.

La rarification actuelle des ressources est artificielle, créée par le capitalisme de copinage qui permet à une petite minorité de s’approprier la quasi-totalité des ressources disponibles. L’AR s’oppose à cela, ainsi qu’aux traités marchands qui délocalisent nos emplois pour bénéficier de la main d’oeuvre du Tiers-Monde.

La plupart des membres du mouvement soutiennent une économie mixte, sorte de système socialiste couplé à une économie de marché.

La lutte mondiale des Blancs

Carte des races de Stoddard

La lutte des Blancs pour leur survie est essentiellement la lutte des Blancs contre les Juifs. Internet nous permet aujourd’hui de contacter n’importe qui dans le monde avec la même facilité que son voisin de palier. Cette communication nouvelle a créé un sentiment d’unité entre les Blancs du monde entier.

Tous les Blancs rencontrent les mêmes problèmes, la seule différence étant le type de population non-blanche contre laquelle ils luttent pour survivre. Nous sommes tous en train de prendre conscience que nous n’avons pas le choix : soit nous allons gagner tous ensemble, soit nous allons tous être détruits. C’est pour cela qu’il faut encourager la fraternité entre les Blancs du monde entier.

Les mèmes de l’Alt-Right


Les memes forment une grande partie de la culture de l’AR, et c’est aussi l’aspect de notre mouvement dont les médias ont le plus parlé. Ces images et ces slogans ont prouvé leur efficacité dans notre tentative de créer une contre-culture distincte de la culture dominante, qui est elle-même un sous-produit de l’impérialisme culturel juif.

Pour une meilleure compréhension de la contre-culture que l’AR a produite, je vais expliquer ici les memes les plus utilisés. Nos memes sont des codes qui mélangent ironie, vulgarité et idéalisme, mais aussi le futurisme et un profond respect pour la réalité objective, scientifique.

Beaucoup de ces memes proviennent de 4chan, et n’avaient pas forcément de signification politique à l’origine.

Pepe

Pépé nazi
Pepe est de loin le mème dont parlent le plus les médias. C’est le dessin d’une grenouille, réalisé sous MS Paint, qui est maintenant devenue la mascotte de notre mouvement.

Personne n’a décidé de faire de Pepe notre mascotte, il s’est imposé de facto. C’est le cerveau collectif du groupe qui l’a choisi parce que Pepe représente notre objectif d’arriver à formuler notre idéalisme en termes ironiques.

Un mouvement comme le nôtre, qui satisfait tous les critères du groupe néo-nazi suprémaciste blanc selon le SPLC (le SOS racisme américain), utilise un dessin de grenouille pour symbole comme moyen de contourner les stéréotypes associés à ce genre de mouvement et pour présenter des idées dans un format divertissant sans que s’imposent dans l’esprit du public les images de La liste de Schindler ou d’American History X.

Note : C’est maintenant officiel, l’ADL (l’équivalent américain de la LICRA) a déclaré que Pepe était un symbole de Haine (en).

Bane


Bane est l’antagoniste principal dans Batman: The Dark Knight Rises, dernier volet de la trilogie de Christopher Nolan.

Bien que très réussi d’un point de vue esthétique, ce film (écrit par un Juif) incarne le cauchemar fasciste des Juifs à travers le personnage de Bane. Bane est un leader charismatique qui tente de détruire le système d’oppression libéral et démocratique pour y substituer un régime autoritaire et populiste. Pour des raisons évidentes, l’AR a adopté ce personnage et fait de lui sa mascotte secondaire.

Le Normie

normie
Normie est un terme utilisé pour désigner les individus n’ayant pas encore rejoint notre mouvement qui restent enfermés dans la prison mentale créée par le Système Juif. Le Normie est incapable de traiter objectivement une information et doit recourir à l’utilisation des slogans qui lui ont été inculqués pour résoudre toute contradiction entre la réalité et sa représentation mentale du monde.

Dindu Nuffin


Quand ils sont appréhendés ou pris en flagrant délit par la police, les Noirs américains utilisent souvent la phrase « I dindu nuffin » (I didn’t do nothing, soit « J’ai rien fait du tout ») pour exprimer leur innocence.

Cette phrase est utilisée pour à la fois ridiculiser l’allégation propagée par les médias juifs et les Noirs eux-mêmes selon laquelle les Noirs ne seraient pas responsables de leurs actes, ainsi que pour moquer l’incapacité des Noirs à s’exprimer dans un anglais correct.

Shitlord

Duterte

Shitlord (“fouteur de merde” s’en rapproche mais le terme est très difficile à traduire) est à l’origine une insulte utilisée par les gauchistes contre les racistes, les misogynes et plus généralement tous ceux qui osent les contredire. Le terme a été rapidement récupéré et détourné par l’AR qui l’utilise pour qualifier affectueusement ses trolls et ses “fouteurs de merde”.

L’évolution de ce terme illustre bien l’une des instructions du livre d’Alinsky : se réapproprier les insultes de l’adversaire pour en enlever toute la substance. La façon dont les trolls se sont réappropriés le hashtag #DangerousDonald (Donald Trump est dangereux) créé par la campagne d’Hillary Clinton pour le transformer en un meme amusant est un autre exemple de ce principe.

Cocu

Carl le cocu
En anglais « Cuck » est une abréviation de « cuckold » qui signifie cocu. C’est un autre mème dont les médias ont fait grand cas. Le cocu est un homme soit dont la femme est infidèle, soit dans un sens plus récent dont le fantasme est de regarder sa femme avoir des relations sexuelles avec des Noirs.

Cocuservateur ou conservateur-cocu, est un terme utilisé pour désigner les Blancs qui se délectent du fait de donner leurs ressources à des envahisseurs étrangers. Cela inclut le soutien à l’immigration de masse, à Black Lives Matter ou à l’état d’Israël.

Voici un article en français qui s’intéresse en détail à ce phénomène.

Génocide des Blancs

Métissage

Le génocide des Blancs exprime l’idée que le fait de submerger les pays Blancs avec des populations allogènes est une forme de génocide calculé sur le long terme. C’est d’ailleurs un concept soutenu par la définition de la Convention pour la prévention et la répression du génocide des Nations Unies.

Donald Trump, durant sa campagne, a retwitté le message d’un utilisateur dénommé WhiteGenocideTM (contributeur au Daily Stormer) et a ainsi popularisé le terme. Il semblerait malheureusement que certains comme Hillary Clinton interprètent ce terme dans le sens opposé (à dessein ?), c’est-à-dire comme un appel au génocide des populations non-blanches par les Blancs.

We wuz Kangz


We wuz Kangz (c’était nous les rois) est la parodie des thèses de l’afrocentrisme selon lesquelles les Noirs sont les descendants des Pharaons et auraient inventé toutes les technologies avant que les Blancs ne les leur volent.

Ce terme est utilisé pour se moquer de l’ineptie des Noirs ainsi que de leur idéologie selon laquelle tous les échecs des Noirs seraient dus au racisme des Blancs. Cela évite aux Noirs de se rendre compte de leur incapacité biologique à rivaliser avec les Blancs.

Le Happy Merchant

Le Happy Merchant (the marchand joyeux) est un dessin antisémite qui sert à dépeindre toutes les caractéristiques négatives traditionnellement associées aux Juifs. Ce dessin sert à déshumaniser le Juif, à en faire une sorte de monstre, et se trouve être très drôle bien qu’odieux.

The marchand joyeux et the ours américain

Ce personnage est très utilisé en tant que manipulateur de Le American Bear (en) (l’ours américain) qui lui symbolise l’américain stéréotypique, obèse et abruti. L’efficacité de ce personnage a été démontrée et se rapproche d’ailleurs de la propagande antisémite du NSDAP des années 30.

1488

1488

1488 est un vieux cri de guerre skinhead. Le nombre 14 représente la phrase de 14 mots de David Lane “Nous devons préserver l’existence de notre peuple et l’avenir des enfants blancs” et le nombre 88 fait référence à un paragraphe de 88 mots tiré de Mein Kampf (Volume 1, Chapitre 8) :

Ce qui est l’objet de notre lutte, c’est d’assurer l’existence et le développement de notre race et de notre peuple, c’est de nourrir ses enfants et de conserver la pureté du sang, la liberté et l’indépendance de la patrie, afin que notre peuple puisse mûrir pour l’accomplissement de la mission qui lui est destinée par le Créateur de l’univers. Toute pensée et toute idée, tout enseignement et toute science, doivent servir ce but. C’est de ce point de vue que tout doit être examiné, et opportunément appliqué ou écarté.

88 peut aussi signifier “Heil Hitler”, H étant la 8ème lettre de l’alphabet.

Nous utilisons le 1488 à la fois parce que nous croyons en ces principes, mais aussi de façon ironique, avec auto-dérision, puisque son utilisation nous relie aux anciens nationalistes blancs qui étaient perçus comme des beaufs sans cervelle.

Shoarnaque

Caricature Holocauste
“C’est vrai dans mon esprit !”

La Shoah, qui est à la base du sentiment de culpabilité des Blancs, est utilisée par les médias juifs pour nous rabâcher que “c’est ce qui arrive quand les Blancs croient qu’ils ont le droit d’être les maîtres chez eux”.

Cette affirmation, évidemment absurde, comme le “Plus jamais ça” des Juifs, signifie en réalité qu’il n’existera plus jamais de nation blanche.

La seule façon de répondre à quelqu’un utilisant l’argument de la Shoah (après qu’un Blanc ait eu l’outrecuidance de croire qu’il avait le droit de vivre) est de se moquer de tous les mensonges fabriqués autour de cette histoire (juifs transformés en savon, abat-jours, etc). Il faut se moquer de cela car la moquerie vous met dans une position de force, l’excuse et la justification étant l’apange des éternels perdants.

L’AR, plus généralement, défend le droit au révisionnisme historique et pense même que l’Holocauste aurait été quelque chose de justifié étant donné le comportement collectif des Juifs à cette époque.

(((L’écho)))

Echo sur le drapeau israëlien

Depuis quelques années, l’émission de radio The Daily Shoah (jeu de mots sur The Daily Show) hébergée sur le site The Right Stuff (en) commença utiliser une pédale d’effet pour créer un effet d’écho pour les noms à consonance juive.

Ce trait d’humour, devenu très populaire, s’est traduit par une forme écrite, les triples parenthèses, représentations graphiques de l’écho encadrant les noms juifs. Une application pour Google Chrome appelée Coïncidence Detector et qui plaçait automatiquement les parenthèses autour des noms, fut même créée.

Au printemps 2016, les Juifs prirent connaissance de ce symbole et commencèrent par eux-mêmes à placer ces parenthèses autour de leurs noms. Étrange. C’est un peu comme s’ils insistaient pour coudre leur étoiles jaunes eux-mêmes…

KEK

Kek
KEK est l’apothéose de Pepe.

Quand Pepe sera devenu assez puissant, il voyagera dans le temps pour devenir le Dieu du Trolling de l’Égypte Ancienne. Je ne peux pas m’étendre là-dessus. Le KEK est une discipline trop complexe et ésotérique, seule réservée aux Grands Prêtres de l’Alt-Right, vrais connaisseurs de la doctrine du Dieu KEK, créateur de la magie des memes (en).

Note : Plus pragamatiquement, KEK est utilisé comme synonyme de LOL par l’Alt-Right.

Nirvana Fallacy

Sargon d'Akkad
En février 2015, j’ai eu [Andrew Anglin, éditeur du Daily Stormer] quelques vifs échanges avec le YouTubeur Sargon of Akkad sur Twitter. À propos d’une affaire d’un gang de violeurs pakistanais sévissant à Rotherham pendant des décennies en toute impunité, Sargon mit en ligne une vidéo expliquant qu’il tenait pour responsable de ces viols le politiquement correct. Je le corrigeais par un message Twitter, expliquant que les facteurs responsables étaient l’immigration de masse et les différences raciales.

Sargon a répondu en m’attaquant dans une vidéo, défendant l’immigration pakistanaise au Royaume-Uni et citant un exemple de raisonnement fallacieux trouvé sur Wikipédia : La Nirvana fallacy ou biais de la solution parfaite est un raisonnement fallacieux qui rejette une solution au seul motif qu’elle n’est pas parfaite (« Les préservatifs sont à éviter, il arrive que certains se déchirent. »).

Le raisonnement ridicule de Sargon of Akkad était de dire que si les Pakistanais n’avaient pas drogué et prostitué ces filles, alors des britanniques blancs l’auraient fait à leur place. Il semblerait que pour lui, ces filles étaient destinés au malheur et que l’identité des bourreaux n’ait pas d’importance.

Depuis, de nombreux blogueurs et auteurs ont ré-utilisé avec ironie le terme de Nirvana Fallacy pour ridiculiser les pirouettes intellectuelles auxquelles se livrent les gauchistes pour pouvoir encore croire que toutes les races sont les mêmes. Exemple : « Si Mohammed Bouhlel n’avait pas foncé dans la foule avec un camion, tuant 84 personnes, un français blanc catholique l’aurait fait à sa place. » LOL

Sam Hyde

Sam Hyde coupable
Sam Hyde est un humoriste qui a consacré sa vie à tourner en ridicule l’Alt-Right et d’autres groupes nationalistes.

Dès qu’une fusillade de masse se produit, les médias sautent sur l’occasion pour nous faire croire que le coupable est un blanc, bien qu’en réalité, ce ne soit quasiment jamais le cas. Quelqu’un sur Twitter a alors eu l’idée de faire passer Sam Hyde pour un dangereux suprémaciste blanc, suspect d’avoir perpétré une fusillade.

Pendant les manifestations de Black Lives Matter, j’ai réussi [Andrew Anglin, éditeur du Daily Stormer] à faire croire à des dizaines de milliers de Noirs que Sam Hyde était en fait un membre du Klu Klux Klan qui lynchait des noirs sur le campus de l’université. Cette petite plaisanterie m’a value d’être banni définitivement de Twitter.

GTKRWN


GTKRWN, acronyme de Gas The Kikes, Race War Now (Gazons les youpins, guerre raciale maintenant !) est un terme utilisé ironiquement pour ridiculiser l’idée selon laquelle tout individu cherchant à défendre les intérêts blancs est un maniaque génocidaire.

Enrichissement culturel

Dose d'enrichissement culturel
Vibrant Diversity (diversité dynamique) ou Cultural enrichment (enrichissement culturel) sont des termes qui sont utilisés sérieusement par notre classe politique et les intellectuels juifs pour désigner l’immigration de masse vers les nations blanches. L’AR s’est ré-appropriée ses termes et s’en sert pour désigner les viols, les meurtres et les attaques terroristes perpétrés par les envahisseurs.

C’est un moyen d’indiquer qu’il n’y a aucun avantage pour les nations blanches à importer des peuples du Tiers-Monde, et aussi une façon de pointer du doigt le niveau de malhonnêteté incroyable des apologètes de l’immigration.

Anime

anime-nazi
Les animes (dessin animés japonais) font partie intégrante de l’esthétique de l’AR, et cela parce que beaucoup de nos membres en regardent régulièrement. D’une part parce qu’ils aiment ça, et d’autre part parce que ce genre, étant extérieur à l’Occident, n’est pas un sous-produit de la culture dominante juive.

Cette esthétique est souvent utilisée de façon ironique, associant Adolf Hitler ou du racisme extrème avec des personnages mignons. Il faut aussi noter que les membres de notre mouvement portent généralement un jugement positif sur le Japon, pays ethniquement pur qui défend avec passion sa culture et ses traditions.

Retrowave

new-retro-wave
La Retrowave ou Synthwave est le genre musical officiel de l’AR. C’est une musique électronique qui combine une identité graphique dérivée des années 80, et influencée par les musiques de films de cette époque.

La plupart des membres de l’Alt-Right sont nés dans le courant des années 80, c’est pourquoi il y a une affection toute particulière pour cette décennie. Les images futuristes servent aussi à montrer le rêve perdu d’une société blanche ultratechnologique, abandonné au profit d’une Tiers-mondisation de l’Occident par l’immigration de masse. Ce rétrofuturisme nous sied bien puisque finalement, une de nos revendications est « rendez-nous notre futur ! ».

Pour le moment, ce genre musical reste très réduit, principalement cantonné à la chaîne YouTube NewRetroWave. Mais avec l’apparition de nouveau artistes comme ~ C Y B E R N A Z I ~ qui font de ce genre une musique orientée pour les nationalistes blancs, il y a fort à parier que ce genre devienne à l’Alt-Right ce que le Punk fut aux Skinheads.

Current year

It's the current year
It’s the current year est un autre meme très utilisé pour ridiculiser le manque d’arguments des libéraux qui utilisent cette rengaine : “Comment pouvez-vous dire dire ça ? On est en [année en cours] !”.

En effet, les gauchistes ont souvent recours à ce slogan parce qu’ils estiment que toutes les évolutions sociétales des dernières décennies sont bénéfiques. L’AR voit au contraire ces évolutions comme mauvaises (comme par exemple l’immigration des musulmans ou la violence des Noirs qui se mettent à tirer sur la Police).

Vos partages nous permettent de continuer, merci !