IMAGES Commémoration du 101e anniversaire du martyre de l’empereur Nicolas II et de sa famille

0
153

2743cad0691f82e780e19f17feef98ae

Des processions et des pèlerinages similaires ont eu lieu dans toute la Russie post-soviétique pour commémorer le 101e anniversaire du martyre de l’empereur Nicolas II et de sa famille, brutalement assassinés par les bolcheviques juifs dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 à la Maison Ipatiev, dans la ville ouralienne d’Ekaterinbourg.

FpwMCg3Thdw - CopyLes activités commémoratives comprenaient des liturgies et des prières, des conférences historiques, des concerts de musique sacrée et des expositions. Des dizaines de milliers de personnes de toute la Russie et de l’étranger se sont rassemblées à Ekaterinbourg pour cet événement annuel.

316449.p

L’événement principal des Journées du Tsar est la Divine Liturgie qui s’est tenue à l’église Eglise-sur-le-sang (construite sur le site de la Maison Ipatiev) dans la nuit du 16 juillet. Aux premières heures du matin du 17 juillet, une procession religieuse a suivi, de l’Eglise-sur-le-Sang à Ekaterinbourg au Monastère des Saints Martyrs Royaux à Ganina Yama (21 km).

wx1080

Cyril, Patriarche de Moscou et de Toute la Russie.

En 2012, pour la première fois depuis la construction de l’Église-sur-le-Sang à Ekaterinbourg, une veillée nocturne et une liturgie divine nocturne ont eu lieu en plein air. En 2018, encore une fois ignorés par les grands médias occidentaux, plus de 100 000 pèlerins de toute la Russie et du monde entier ont participé à la liturgie patriarcale et à la procession de la croix de l’Église-sur-le-sang au Ganina Yama.

150718ek3

Le prêtre a rappelé à ceux qui étaient rassemblés : « Sur ce lieu terrible et saint où le sang du Tsar, Souverain, l’Oint de Dieu et sa famille a été versé, c’est ici, où le crime le plus terrible du XXe siècle a eu lieu, que le Temple sur le Sang a grandi ».

tumblr_o2t6vmpsS51smte6ro1_1280-800x445

La Maison Ipatiev était une maison de commerce à Ekaterinbourg (rebaptisée plus tard Sverdlovsk) où l’ancien empereur Nicolas II de Russie (1868-1918, régna de 1894 à 1917), sa famille et les membres de son foyer furent exécutés en juillet 1918 après la révolution bolchevique. Son nom est identique à celui du monastère d’Ipatiev à Kostroma, d’où les Romanovs sont arrivés sur le trône. En 1977, à l’occasion du 60e anniversaire des révolutions russes, il a été démoli par ordre du Politburo du Parti communiste de l’Union soviétique au gouvernement communiste soviétique local, presque 59 ans après l’exécution de la famille Romanov et 14 ans avant la dissolution de l’Union soviétique elle-même en 1990-1991.

Crkva_na_korvi-1024x768

L’église d’Ekaterinbourg, construite à l’endroit où se trouvait autrefois la maison Ipatiev.

  
  
  

  
  
  
 

80303

Untitled 2

Vos partages nous permettent de continuer, merci !